Star Wars: Rogue Squadron 3 - Rebel Strike

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Star Wars
Rogue Squadron III
Rebel Strike
image

Éditeur LucasArts
Développeur Factor 5

Date de sortie Icons-flag-us.png 24 octobre 2003
Icons-flag-eu.png 7 novembre 2003
Icons-flag-jp.png 21 novembre 2003
Genre Action/Simulation
Plate-forme GameCube
Média Mini DVD
Contrôle Manette de jeu

Évaluation

Star Wars: Rogue Squadron III - Rebel Strike est un jeu vidéo mêlant des phases de combat aérien et de tir en vue objective, développé par Factor 5 et édité par LucasArts. Le jeu est sorti en 2003 sur GameCube.

Il s'agit du troisième volet de la série Rogue Squadron après Rogue Squadron 3D et Rogue Leader. Le joueur dirige une nouvelle fois Luke Skywalker et Wedge Antilles aux commandes de vaisseaux de l'univers de Star Wars.

Le jeu propose comme ses prédécesseurs des phases de shoot them up aérien, mais aussi pour la première fois un mode multijoueur, composé d'un mode duel et d'un mode coopératif, ainsi que des phases de combat terrestres. Ces dernières ont néanmoins reçu un accueil mitigé au sein de la presse spécialisée.

Une compilation regroupant les trois opus en 60 images par seconde et bénéficiant d'améliorations et d'ajout de combats au sabres-lasers utilisant la Wii MotionPlus était planifiée d'abord sur Xbox puis transférée sur Wii. Face aux déboires financiers de LucasArts le projet fût annulé en 2008[1],[2].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le gameplay de Rebel Strike marque une certaine évolution dans la série Rogue Squadron. Si les phases en vaisseaux n'ont guère évolué, l'introduction de phases en véhicules terrestres et de missions à pied témoignent d'un certain revirement dans l'esprit de la série. Les deux précédents opus n'intégraient en effet que des phases de combat aérien.

Phases aériennes[modifier | modifier le code]

Les séquences de pilotage restent très proches de celles de Star Wars Rogue Squadron II - Rogue Leader, tant sur le plan visuel qu'au niveau du gameplay. Il s'agit encore une fois de piloter un vaisseau de l'univers de la Guerre des Étoiles et d'accomplir un certain nombre d'objectifs, qui vont de l'escorte de véhicules à la destruction de cibles ennemies. En plus des traditionnels X-Wing, A-Wing et autres Y-Wing, le joueur est amené à piloter de nouveaux chasseurs, notamment le bombardier TIE, le TIE fantôme ou encore le chasseur Jedi.

Phases terrestres[modifier | modifier le code]

Ces séquences constituent la principale nouveauté de Rebel Strike. Celles-ci se composent d'une part de phases de conduite de véhicules terrestres et d'autre part de scènes de combat à pied.

Le jeu propose deux types de véhicules terrestres: les walkers et les moto-jets. les premiers disposent d'un arsenal conséquent, composé de canons lasers mais parfois aussi de missiles, ainsi que d'un blindage très résistant, ce qui leur permet de faire face à un grand nombre d'adversaires. Le joueur est généralement amené à piloter un TR-TT, mais une séquence permet aussi de conduire un TB-TT.
Les séquences en moto-jet misent davantage sur la vitesse que sur le combat. En effet, durant ces séquences, le joueur doit faire preuve d'adresse pour diriger sa moto lancé à pleine vitesse tout en parvenant à éviter les obstacles naturels (ravins, troncs d'arbres, rochers, etc) et à éliminer les unités ennemies.

Enfin, les phases à pied s'apparentent à un jeu de tir objectif. Elles permettent en effet au joueur de parcourir un niveau tout en éliminant les troupes impériales présentes sur son chemin, le tout en vue à la troisième personne. Au cours de ces séquences, il est possible d'utiliser un pistolet laser, un fusil laser, mais aussi un blaster E-WEB, et de se régénérer à l'aide de fioles de bacta.

Les missions[modifier | modifier le code]

Star Wars Rebel Strike comprend dix missions de base, plus une d'entraînement et cinq bonus.

Entraînement[modifier | modifier le code]

Entraînement sur Tatooine: C'est la mission d'entraînement. Elle se déroule sur Tatooine, le joueur incarne Luke Skywalker et accomplit des exercices très divers (apprentissage des commandes de vol, manœuvres de combat, etc) aussi bien à pied qu'aux commandes de différents engins: Landspeeder, T16-Skyhopper, TR-TT.

Missions de base[modifier | modifier le code]

Le jeu comprend 13 missions, lesquelles regroupent aussi bien des séquences de pilotage que des phases de combat pédestre. Au cours de la première mission, intitulée "Revanche sur Yavin", le joueur incarne obligatoirement Luke Skywalker, qui tente de ralentir l'offensive impériale sur Yavin IV suite à la destruction de l'Étoile Noire. Sitôt cette mission terminée, le joueur a la possibilité d'opter entre deux parcours différents, le premier lui permettant de contrôler Luke Skywalker, le second étant consacré à Wedge Antilles. Seule la dernière mission, consacrée à la bataille d'Endor, ne place pas le joueur aux commandes de l'un de ces deux pilotes. En effet, il s'agit d'incarner Chewbacca qui lutte contre les troupes impériales à l'aide d'un TR-TT volé. Il est en outre possible de déclencher les pièges mis en place par les Ewoks.

Missions bonus[modifier | modifier le code]

Grâce aux médailles, le joueur peut déverrouiller certaines missions, qui retrace généralement des scènes aperçues dans les films de la seconde trilogie: l'évasion de l'Étoile Noire dans l'épisode IV, la fuite de Bespin dans l'épisode V ou encore la destruction du croiseur impérial Exécuteur dans l'épisode VI.

Les médailles[modifier | modifier le code]

Lorsqu'il termine une mission, le joueur voit s'afficher certaines données, telles que la durée de la mission, sa précision, le nombre d'ennemis tués ou encore le nombre de vies perdues. En remplissant des critères particuliers pour chaque donnée, le joueur peut décrocher une médaille, qui lui rapporte des points. Ceux-ci sont indispensables afin d'accéder aux missions bonus.

Les médailles sont classées dans cet ordre:

  • Médaille de bronze, qui rapporte 3 points.
  • Médaille d'argent, qui rapporte 6 points.
  • Médaille d'or, qui rapporte 10 points.
  • Médaille suprême, qui ne rapporte aucun point.

Le nombre de médailles obtenues modifie le grade, le grade maximum étant le Commandant Suprême Allié.

Mode multijoueur[modifier | modifier le code]

Rogue Squadron III intègre un mode multijoueur, permettant à deux joueurs de s'affronter grâce au mode duel, ou de revivre les missions de Rogue Leader en mode coopératif.

Les vaisseaux[modifier | modifier le code]

Les vaisseau de base:

  • Le X-Wing: Vaisseau le plus connu, ses multiples qualités (maniabilité, vitesse, puissance de ses boucliers déflecteurs...) en font le choix idéal pour la plupart des missions -Équipé de torpilles à proton et d'une unité R2.
  • Le Y-Wing: Bombardier dont les bombes à proton sont dévastatrices. -Équipé de bombes à proton, d'une unité R2 et d'un canon à ion.
  • Le B-Wing: Vaisseau doté d'une importante puissance de feu. -Équipé de torpilles à protons et d'un canon à ion.
  • Le A-Wing: Chasseur le plus rapide et le plus facile à manœuvrer au détriment d'un bouclier peu résistant. -Équipé de missiles à concussion
  • Le snowspeeder: Ce chasseur n'est présent que dans certaines missions, notamment parce qu'il est incapable de voler hors atmosphère. Il possède un câble de remorquage capable de neutraliser les TB-TT. Il est dépourvu de boucliers déflecteurs, ce qui en fait un appareil particulièrement fragile.

Les vaisseaux bonus:

  • Le Faucon Millénium: Vaisseau de Han Solo, il est le plus rapide. Son bouclier est très résistant mais il est difficile à manœuvrer. -Équipé de missiles à concussions et d'une unité R2.
  • Slave 1: Vaisseau personnel du chasseur de primes Boba Fett, ce chasseur est lent et son bouclier est peu résistant, mais ces défauts sont compensés par son stock de mines soniques: une vingtaine dont les dégâts sont énormes. -Équipé des mines soniques.
  • chasseur Naboo: Vaisseau rapide et très maniable, mis au point sur Naboo. -Équipé de torpilles à proton et d'une unité R2.
  • chasseur Jedi: Vaisseau de classe Delta 7 utilisé par les Jedi de l'ancienne République. -Équipé de mines soniques et d'une unité R2.
  • chasseur Tie: Vaisseau de l'Empire facile à manœuvrer mais doté d'une faible puissance de feu et d'un bouclier peu résistant.
  • Tie fantôme: Vaisseau de l'Empire ultra rapide. -Équipé d'un canon à ion.
  • bombardier TIE: Bombardier de l'Empire. -Équipé de bombes à protons.
  • La Buick: Cette voiture sort tout droit des années 1980. Lors de l'activation du turbo elle devient décapotable, et si on écoute bien on peut entendre la musique de la cantina.

Les améliorations technologiques[modifier | modifier le code]

Lors des missions il est possible de rencontrer des icône bonus (en forme de soucoupe volante transparente) qui permettent de gagner une amélioration technologique, elles sont le plus souvent cachées dans les niveaux. Il existe:

  • Laser avancé: augmente la puissance de feu des canons lasers.
  • Bouclier avancé: augmente la résistance du bouclier.
  • Torpille à protons avancé: augmente la puissance destructrice des torpilles à protons.
  • Torpille à protons autoguidé: permet de verrouiller une cible.
  • Missile à concussion avancé: augmente la puissance destructrice des missiles à concussion.
  • Missile à concussion autoguidé: permet de verrouiller jusqu'à 4 cibles.
  • Bombe à proton avancé: augmente la puissance destructrice des bombe à proton.
  • Bombe à proton à fragmentation: les bombes à proton se dispersent lors de l'impact.
  • Missile à fragmentation avancé: augmente la puissance destructrice des missiles à fragmentation.
  • Missile à fragmentation autoguidé: rend les missiles autoguidés.
  • Ordinateur de visée avancé: permet d'activer l'ordinateur de visée sans avoir à maintenir enfoncé la touche Y.

Bonus[modifier | modifier le code]

  • Le mode difficile.
  • La galerie d'image.
  • Le documentaire.
  • La bande son.
  • Le mode noir et blanc.
  • Le music hall.
  • Le mode arcade.
  • Le mode Ace.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse numérique
Média Note
Eurogamer (GB) 4 / 10[3]
Gamekult (FR) 7 / 10[4]
GameSpot (US) 7,8 / 10[5]
IGN (US) 8,3 / 10[6]
Jeuxvideo.com (FR) 16/20[7]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 75 %[8]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Régis Déprez, « La trilogie Star Wars : Rogue Squadron a bien existé », sur Gamekyo,‎ 14 octobre 2014
  2. (en) Jose Otero, « Cancelled Star Wars Rogue Squadron Wii Game Footage Found », sur IGN,‎ 13 octobre 2014
  3. (en) Tom Bramwell, « Star Wars Rogue Squadron III - Rebel Strike Review », sur GameSpot,‎ 7 novembre 2003
  4. (fr) Frédéric Luu, « Test de Star Wars Rogue Squadron III - Rebel Strike sur GameCube », sur Gamekult,‎ 12 novembre 2003
  5. (en) Brad Shoemaker, « Star Wars Rogue Squadron III - Rebel Strike Review », sur GameSpot,‎ 20 octobre 2003
  6. (en) Matt Casamassina, « Star Wars Rogue Squadron III - Rebel Strike Review », sur IGN.com,‎ 20 octobre 2003
  7. (fr) Dinowan, « Test de Star Wars Rogue Squadron III - Rebel Strike sur GameCube », sur Jeuxvideo.com,‎ 5 novembre 2003
  8. (en) « Star Wars Rogue Squadron III - Rebel Strike Review », sur Metacritic

Voir aussi[modifier | modifier le code]