Star Radio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Star radio logo.jpg

Star Radio est une station de radio indépendante du Libéria. Fondée en 1997, elle émet 17 heures par jour.

Financement[modifier | modifier le code]

À l'origine, la station est financée par l'Agence des États-Unis pour le développement international, une agence de l'État américain chargée du développement. Depuis la fin de la guerre civile, les principaux donateurs sont la Suisse, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Norvège, et l'Union européenne. C'est la fondation Hirondelle, une association consacrée au développement des média dans le monde, qui gère le budget de la radio et qui a fourni l'entraînement nécessaire à son fonctionnement[1].

Diffusion[modifier | modifier le code]

La radio émet actuellement en 18 langues: anglais libérien, anglais, français, Bassa, Belleh, Dan, Dey, Gbandi, Gbe, Gola, Grebo, Kissi, Kpelleh, Krahn, Kru, Lorma, Mandingo, Mano, Mende, Sarpo, et Vai. Elle le fait par ondes courtes, par modulation de fréquence et par Internet[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Star Radio est fondée en 1997. Au cours de l'élection présidentielle de 1997 elle donne la parole à tous les partis politiques en présence. Elle diffuse alors en modulation de fréquence et en ondes courtes, et ce en 17 langues, dont l'anglais et le français. Mais le nouveau président, Charles Taylor, s'en prend à la station: il interrompt la diffusion par ondes courtes en 1998[3], suspend ses émissions durant un mois en janvier 1998[4],l'accuse de diffuser des messages de haine envers le gouvernement, puis provoque sa fermeture le 15 mars 2000[5]. La guerre civile opposant deux mouvements rebelles à charles Taylor tourne au désavantage de ce dernier qui quitte le pays. Le 3 novembre 2003 le nouveau président autorise de nouveau Star Radio à émettre[6]. Mais ce n'est que le 25 mai 2005 qu'elle émet à nouveau[7].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gregory A. Kintz, Evaluation of Fondation Hirondelle/Star Radio project, Monrovia Liberia, USAID, 7 février 1999, 71 pages.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Source: http://www.starradio.org.lr/about-us.html
  2. www.hirondelle.org : STAR radio - Programmes
  3. Sur l'interruption de la diffusion par ondes courtes, Rapport annuel 2000 de Human Rights Watch: Star Radio, an independent station managed by the Swiss nongovernmental organization Fondation Hirondelle had its shortwave license withdrawn in October 1998 and since then has no longer been able to broadcast outside Monrovia. Lire en ligne
  4. Sur la fermeture temporaire en 1998, rapport 1999 de Human Rights Watch: The independent Star Radio station was closed by the government for one month in January 1998, and the government threatened to shut down Radio Veritas of the Catholic Church.Lire en ligne
  5. Star Radio was forcibly closed by government security, according to the police director, for "hosting of political talk shows, news, interviews and programs that have damaging political effects that tend to undermine the peace, security and stability of Liberia." Some fifteen police raided the offices, assaulted two journalists, and ransacked and sealed the offices without giving a reason. Star Radio had already been requested a few months earlier by the Ministry of Information to provide two copies of their daily broadcasts before they were aired and were accused of putting negative reports on the internet. selon le rapport de 2001 de Human Rights WatchLire en ligne; Communiqué de presse de Reporters sans frontières du 16 mars 2000: Selon les informations recueillies par RSF, le 15 mars 2000 au matin, des policiers ont occupé les locaux de Star Radio et de la radio de l'église catholique Radio Veritas, et ont ordonné leur "fermeture immédiate". Un communiqué du gouvernement a justifié cette mesure par "la menace sur la sécurité et le processus de réconciliation que représentent des agents provocateurs qui abusent de la liberté sans précédent de la presse au Liberia". Le communiqué ajoute que Radio Veritas pourra reprendre ses activités lorsque ses responsables s'engageront à ne diffuser que des programmes religieux et non plus des informations politiques.. Voir aussi Peter Feuilhherade, Liberia condemned for radio shut down, BBC News, 17 mars 2000
  6. Peu de temps après sa désignation à la tête du Gouvernement national de transition du Liberia (NTGL), fin août, Gyude Bryant a levé l’interdiction qui pesait sur la station privée Star Radio depuis mars 2000 et demandé à la presse de reprendre son travail pour informer la population sur le processus de paix en cours. selon le rapport annuel 2004 de reporters sans frontières
  7. www.hirondelle.org : STAR radio - An independent radio station for Liberia

Liens externes[modifier | modifier le code]