Stanley Morison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morison.

Stanley Morison (né le à Wanstead, Angleterre, mort le (à 78 ans) à Londres), est un typographe et créateur de caractères. Sa réalisation la plus célèbre est la police de caractères Times qu'il a créée pour le quotidien britannique The Times.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ayant quitté l'école très jeune pour travailler, Stanley Morison n'est pas du tout en contact avec les milieux de l'édition et de l'imprimerie. Il est intéressé par la lecture de livres sur la religion catholique, souvent anciens, ce qui l'amène à s'intéresser à leur fabrication. Il se convertit d'ailleurs au catholicisme. Il acquiert progressivement une connaissance approfondie de la typographie, de son histoire, de son utilisation, et en devient un expert reconnu. De 1913 à 1914, il travaille au journal The Imprint. Objecteur de conscience, il refuse de porter les armes pendant la guerre de 1914-1918 et est incarcéré pendant toute la durée du conflit. De 1919 à 1921, il travaille chez Pelican Press, puis de 1921 à 1923 chez Cloister Press à Manchester. Il est créateur et coéditeur de la revue The Fleuron entre 1923 et 1930. De 1923 jusqu'à sa mort en 1967, il est conseiller typographique à la Monotype Corporation. Il crée la police Blado en 1923. Il réalise des maquettes et des couvertures pour les éditions Victor Gollancz, pour la Cambridge University Press. Conseiller typographique du quotidien The Times à partir de 1929, il crée une nouvelle police, qui paraît le 3 octobre 1932 : le Times New Roman, inspirée du Plantin mais adaptée à l'impression et à la lisibilité du journal. Il publie, de 1935 à 1951, une histoire du quotidien The Times en quatre volumes. Il est rédacteur en chef du Times Literary Supplement (1945-1947).

Toute sa vie est consacrée à la typographie et il ne cesse de publier. En 1960, il reçoit le titre de Royal Designer for Industry.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fridrich Friedl, Nicolaus Ott, Bernard Stein, Typography,Typographie, Typographie, Cologne, Könnemann, 1998.