Stanley Cortez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stanley Cortez (de son vrai nom Stanislas Krantz, né le 4 novembre 1908 à New York et mort le 23 décembre 1997 à Hollywood) est un directeur de la photographie américain. Il signa la lumière de plus de 70 films, parmi lesquels La Splendeur des Amberson (1942) d'Orson Welles, Depuis ton départ (1944) de John Cromwell, La Nuit du chasseur (1955) de Charles Laughton et Les Trois Visages d'Ève de Nunnally Johnson (1957). Cortez fut nommé deux fois aux Oscars (1942 et 1944) et fut récompensé pour l'ensemble de sa carrière en 1989 par l'American Society of Cinematographers.

Carrière[modifier | modifier le code]

Né Stanislas Krantz à New York, Cortez étudie à l'Université de New York lorsqu'il commence à travailler comme assistant opérateur sur des tournages produits à Manhattan. Après ses études, il devient photographe-portraitiste avant de retourner dans l'industrie cinématographique pour la fin de l'ère du muet.

Cortez travaille comme assistant jusqu'en 1936, puis passe chef opérateur pour Universal Pictures sur des séries B. Se forgeant une réputation d'opérateur capable de réaliser des effets spectaculaires avec un minimum de dépenses, il est engagé en 1941 par Orson Welles pour la production de La Splendeur des Amberson. Mais il ne répond pas cette fois aux attentes de la RKO, les coûts importants ne sont pas amortis en salle, ce dont Cortez est tenu responsable. Malgré les critiques de la production, Cortez est gratifié d'une récompense pour la meilleure photographie par les Film Critics of America ainsi qu'une nomination pour l'Oscar de la meilleure photographie.

En 1949, Cortez tourne L'Homme de la Tour Eiffel, son premier film en couleurs, avec Charles Laughton dans le premier rôle. Laughton l'engage six ans plus tard pour son unique mais très apprécié film en tant que réalisateur, La Nuit du chasseur.

En sus de ses « grand films », Cortez travaille sur de nombreux films à petit budget, dont Police spéciale (The Naked Kiss) de Samuel Fuller, Young Dillinger (en) et La Planète rouge (en) (The Angry Red Planet).

Dans les années 1970, Cortez tourne de plus en plus de séquences-titre et est crédité de Special-Photographer. Entre temps, il tourne toujours plus pour la télévision.

Selon une rumeur, un comité l'approche en fin de carrière pour le décorer comme membre éminent de la communauté hispanique dans l'industrie cinématographique, auquel il répond avec un certain amusement qu'il était né dans une famille juive autrichienne. Il changea son nom suite au succès de son frère aîné, l'acteur Ricardo Cortez (né Jacob Krantz).

Stanley Cortez est mort en 1997 à Hollywood d'un arrêt cardiaque.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]