Stanley Cohen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stanley Cohen

Description de cette image, également commentée ci-après

Stanley Cohen

Naissance 17 novembre 1922 (91 ans)
Brooklyn, New York (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Champs Biologie cellulaire
Institutions Université Washington à Saint-Louis, Vanderbilt University
Diplôme Université du Michigan
Renommé pour Travaux les facteurs de croissance
Distinctions Prix Lasker 1980
Prix Nobel de physiologie ou médecine 1986

Stanley Cohen, né le 17 novembre 1922 à Brooklyn à New York aux États-Unis, est un biologiste américain, spécialisé en biologie cellulaire qui a obtenu le prix Nobel de physiologie ou médecine avec Rita Levi-Montalcini en 1986.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stanley Cohen obtient sa thèse de biochimie en 1948 de l'Université du Michigan. Il intègre ensuite le laboratoire de Rita Levi-Montalcini à l'Université Washington à Saint-Louis où il réalisera d'importantes découvertes sur la croissance cellulaire. Il devient ensuite professeur à la Vanderbilt University à Nashville en 1959.

Stanley Cohen reçoit en 1980 le Prix Albert-Lasker pour la recherche médicale fondamentale et avec Rita Levi-Montalcini le Prix Nobel de physiologie ou médecine 1986 pour leurs travaux communs.

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Il a travaillé à l'isolation et à la caractérisation du nerve growth factor (NGF) et de l'epidermal growth factor (EGF) dans les années 1950. Dès lors ses travaux se sont intéressés à l'étude des facteurs de croissance cellulaires et à leurs rôles dans le développement des cancers.

Prix et distinction[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]