Stanislas Konarski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stanislas Konarski

Stanislas Konarski (en polonais : Stanisław Konarski ; son nom réel est Hieronim Franciszek Konarski ; né le 30 septembre 1700 à Żarczyce ; mort le 3 août 1773 à Varsovie, en Pologne) était un pédagogue polonais, un réformateur éducatif, un écrivain politique, un poète, un dramaturge, un moine de Piaristes et le précurseur principal du Siècle des Lumières en Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Médaille de 1765 avec le portrait de Stanislas Konarski et l'inscription latine Sapere auso.

De 1725 à 1727, Konarski étudia au Collegium Nazarenum à Rome, où il devint un enseignant de rhétorique. Ensuite, pour parfaire son éducation, il entreprit des voyages en France (où il fut pensionné par Louis XV), Allemagne et Autriche. En 1730 il revint dans Pologne et commença à travailler sur une nouvelle édition de la législation polonaise («Volumina legum»).

De 1736 Konarski enseigna au Collegium Resoviense à Rzeszów et en 1740 il fonda le Collegium Nobilium à Varsovie, une école pour les fils des aristocrates polonais (« szlachta »). Ensuite, il réforma l'éducation de Piaristes en Pologne, conformément à son programme éducatif («Ordinationes Visitationis Apostolicae...», 1755). Ses réformes devinrent un point important dans la lutte de XVIIIe siècle pour moderniser le système éducatif polonais.

Au début, Konarski a été associé politiquement avec le Roi Stanislas Leszczynski ; ensuite il s'approcha de la « Familia » de Czartoryski et du Roi Stanislas Auguste Poniatowski, en participant aux célèbres « dîners de jeudi ». Stanislas Auguste a demandé qu'une médaille soit frappée en l'honneur de Konarski, avec son portrait et l'inscription latine Sapere auso.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Ses deux ouvrages les plus célèbres sont :

  • Manière d'organiser les conseils de la République où il présente ses idées politiques pour réformer les institutions polonaises, en particulier le fameux droit de veto.
  • Vraie méthode de l'éloquence qui est un traité de rhétorique.

Notes et références[modifier | modifier le code]