Stanislas Hosius

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stanislas Hosius
Image illustrative de l'article Stanislas Hosius
Biographie
Naissance 5 mai 1504
Cracovie Drapeau de la Pologne Pologne
Ordination sacerdotale 1543
Décès 5 août 1579
Capranica Flag of the Papal States (pre 1808).svg États pontificaux
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
26 février 1561 par Pie IV
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Lorenzo in Panisperna
Cardinal-prêtre de S. Pancrazio
Cardinal-prêtre de S. Sabina
Cardinal-prêtre de S. Teodoro
Cardinal-prêtre de S. Prisca
Cardinal-prêtre de S. Anastasia
Cardinal-prêtre de S. Clemente
Cardinal-prêtre de S. Pietro in Vincoli
Cardinal-prêtre de S. Maria in Trastevere
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 23 mars 1550
Fonctions épiscopales Évêque de Chełmża
Évêque d'Ermeland
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Stanislas Hosius (en polonais: Stanisław Hozjusz; en allemand: Stanislaus Hosius), (né le 5 mai 1504 à Cracovie en Pologne, et mort le 5 août 1579 à Capranica, près de Rome) est un cardinal polonais du XVIe siècle. Son père est originaire de Pforzheim et est procurateur de la ville de Wilna au service du roi de Pologne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hosius est prévôt de Wielun et de Vislica, chanoine à Frauenburg, à Cracovie et à Sandomir. Après son ordination, il reçoit les paroisses de Golombie et Radlow.

Il est élu évêque de Chełmża en 1549. Hosius est envoyé par le roi Sigismond II de Pologne aux cours de Ferdinand Ier à Vienne et de Charles Quint à Bruxelles pour construire une alliance entre la Pologne et ces deux monarchies. En 1551 il est élu évêque d'Ermeland (Varmie). La même année il écrit son Confessio fidei christiana catholica pour le synode de Piotrkow. Le pape l'appelle à Rome en 1558, où il est un des membres les plus influents de la curie romaine. Il est nommé légat apostolique à la cour impériale de Vienne et (re)convertit le fils de l'empereur, Maximilien de Bohème au catholicisme.

Le pape Pie IV le crée cardinal lors du consistoire du 26 février 1561.

Le cardinal Hosius est légat a latere en Pologne 1566 et ambassadeur de la Pologne au Saint-Siège (1569). Il soutient activement les efforts du pape pour restaurer le catholicisme en Angleterre et en Suède. Contre le protestantisme, il fonde le lycée de Braunsberg (aujourd'hui Braniewo), comme centre de la mission catholique. Hosius est grand pénitentiaire de 1574 jusqu'à sa mort. Le cardinal Hosius participe au conclaves de 1565-1566 (élection de Pie V et de 1575 (élection de Grégoire XIII).

Il serait un descendant des Osio, influente famille italienne originaire de Monza.

Littérature[modifier | modifier le code]

  • Theologische Realenzyklopädie (TRE), Bd. 15, S. 598-600
  • Benrath: Realenzyklopädie für protestantische Theologie und Kirche (RE) 3. Auflage Bd. 8 S. 382-392
  • Heinz Scheible: Melanchthons Briefwechsel. Personen 12; Stuttgart-Bad Cannstatt 2005; ISBN 3-7728-2258-4
  • Lexikon für Theologie und Kirche (LThK) 3. Auflage Bd. 5 S. 284
  • Arno Sames: Religion in Geschichte und Gegenwart (RGG) 4 Auflage, Bd. 3, S. 1912
  • Hans-Jürgen Karp: Reiche und Territorien in Ostmitteleuropa

Liens externes[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]