Henri Dupuy de Lôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Stanislas Dupuy de Lomé)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dupuy et Dupuy de Lôme.
Henri Dupuy de Lôme
Henri Dupuy de Lôme.
Henri Dupuy de Lôme.
Fonctions
Sénateur inamovible
18771885
Député du Morbihan au Corps législatif
28 avril 18694 septembre 1870
Législature IVe
Biographie
Date de naissance 15 octobre 1816
Lieu de naissance Ploemeur (Morbihan, France)
Date de décès 1er février 1885
Lieu de décès Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Conjoint Claire Laurence Dorothée Aubert
Enfant(s) Laurence Claire
Cyprien Georges Henri Laurent
Marie Aglaë Henriette
Diplômé de l'École polytechnique
Profession Ingénieur du génie maritime

Stanislas-Charles-Henri-Laurent Dupuy de Lôme né au Château de Soye à Plœmeur, près de Lorient, Morbihan le 15 octobre 1816 et mort à Paris le 1er février 1885, est un ingénieur militaire du génie maritime et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Claude Henri Dupuy de Lôme, capitaine de frégate (1781-1854) et de Laurence Jeanne Julienne Esnoul Deschâteles (1786-1854), petite nièce du philosophe Julien Offray de La Mettrie et fille d'un important armateur de la puissante Compagnie des Indes du port de L'Orient.

Il épouse le 1er septembre 1846 à Toulon (83), Claire Laurence Dorothée Aubert (1821-1901), dont il aura trois enfants : Laurence Claire (1847-1943), Cyprien Georges Henri Laurent (1850-?) et Marie Aglaë Henriette (1859-1944).

À sa sortie de l'École Polytechnique, il rejoint le corps militaire des ingénieurs du génie maritime. Il se rend en Angleterre pour étudier les derniers perfectionnements des constructions navales. Il publie en 1844 un plaidoyer en faveur de la construction métallique, Mémoire sur la construction des bâtiments en fer [1].

Le Napoléon, premier navire de ligne à vapeur au monde.

Il est l'auteur de nombreuses inventions dans le domaine de la construction navale, on lui doit notamment:

Son esprit inventif ne s’est pas limité au seul domaine maritime :

  • Lorsque l'on songea à monter des canons de marine sur wagons, c'est Dupuy de Lôme qui en dessina les plans : le premier train blindé était né.
  • Durant la guerre de 1870, il assure la construction de ballons lors du siège de Paris.
Henri Dupuy de Lôme

Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1866. Il est député du Morbihan de 1869 à 1870 et sénateur inamovible de 1877 à 1885 et Directeur du Matériel, au secrétariat d'état à la Marine et aux colonies.

Le 10 juin 1869, Dupuy de Lôme prend sa retraite de la fonction publique et, appelé par son ami Armand Behic, il entre au Conseil d'Administration des Messageries Impériales comme Vice-Président. Durant 16 ans, il prend la direction de deux importantes compagnies; Les Messageries maritimes et les Forges et Chantiers de la Méditerranée. Il rend d'éminents services tant à la Marine Marchande qu'à la Marine de Guerre, par le biais des chantiers navals de La Ciotat (13) et La Seyne-sur-mer(83).

Dupuy de Lôme meurt à Paris, le 1er février 1885. Ses obsèques n’eurent lieu à Toulon que le 29 novembre 1885. Plus de 2000 personnes y assistaient, dont tous les officiers du Génie Maritime.: "Derrière le cercueil, un ouvrier portait sur un coussin de velours noir les nombreuses décorations du défunt." M. Legrand, Directeur des Constructions Navales, prononça un discours dans lequel il retraça les grandes étapes de la vie de l'illustre ingénieur.

Deux statues sont érigées en son honneur, l'une à Lorient (fondue pendant la seconde guerre mondiale), l'autre à La Ciotat. Cette dernière a été rappartiée à Lorient au début des années 1960. Une plaque commémorative orne également un pilier d'entrée de sa maison natale à Ploemeur.

La difficulté d'innover[modifier | modifier le code]

« Quand on a en tête des innovations aussi considérables, il faut attendre l'occasion favorable de les faire réussir; autrement on se brise, sans profit pour personne, contre l'étonnement des gens que rien n'a préparés à vous entendre ». Dupuy de Lôme.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Dupuy de Lôme obtient la Grande Médaille d'Honneur de l'Exposition Universelle de Paris pour avoir « construit les premiers vaisseaux à hélice à grande vitesse ».

Légion d’honneur : • Chevalier en 1845 • Commandeur le 15 août 1858 • Grand Officier le 31 décembre 1863.

Anecdote littéraire[modifier | modifier le code]

Henri Dupuy de Lôme et Gustave Zédé conseilleront Jules Verne en 1869, pour le sous-marin le Nautilus de Vingt mille lieues sous les mers[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mémoire sur la construction des bâtiments en fer, adressé à M. le ministre de la Marine et des colonies, par M. Dupuy de Lôme (1844)disponible sur Gallica
  2. Site sur le bateau sous-marin "Gymnote"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Yves Le Lan, « Dupuy de Lôme : ingénieur et homme politique », Les cahiers du Pays de Ploemeur, no 21,‎ décembre 2011, p. 18-25 (ISSN 1157-2574)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

|Sous-marins|faible