Stanisław de Skarbimierz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Stanisław de Skarbimierz (en polonais Stanisław ze Skarbimierza ou Stanisław ze Skalbimierza) (? – 1431) était un homme d'église, un juriste et un universitaire polonais, qui fut recteur de l’Université Jagellonne de Cracovie, et chanoine du Chapitre cathédral du Wawel. Il est l’auteur des Sermones sapientiales (en polonais Kazania sapiencjalne), un recueil de 113 sermons, dont l'influence se fera sentir dans toute l'Europe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Stanisław de Skarbimierz est sans doute issu d’une famille plébéienne. Après avoir été formé par l’école de la Collégiale de Skalbmierz, il entre à l’Université de Prague.

Le 26 juillet 1400, lorsque l'université Jagellonne de Cracovie rouvre ses portes, il en devient le premier recteur. Il redeviendra recteur une seconde fois en 1413.

Influencé par les travaux d’Augustin d'Hippone et Vincent Kadlubek, il écrit des sermons qui le rendent célèbre dans toute l’Europe. Il rédige son sermon le plus connu vers 1411 (De bellis iustis) dans lequel il traite des lois de la guerre sur le plan du Droit international. Les idées énoncées dans ses sermons sont considérées comme les fondations de la doctrine politique polonaise qui a abouti à la Démocratie nobiliaire (Liberté dorée) et à la République des Deux Nations. La plupart des idées de Stanisław de Skarbimierz ont été reprise au XVIe siècle par l’évêque Wawrzyniec Goślicki (Laurentius Grimaldius Gosliscius) qui a probablement influencé Oliver Cromwell (fondateur du Commonwealth en 1649) ainsi que les Pères fondateurs des États-Unis.

Avec Paweł Włodkowic, Stanisław de Skarbimierz est considéré comme un des pères de l’école polonaise de droit international. Lors du Concile de Constance, les deux hommes représentent la Pologne et énoncent des idées pionnières sur les Droits de l’homme et le Droit international.

Stanisław de Skarbimierz prononce le sermon lors des funérailles d’Hedwige Ire d'Anjou. Comme dans tous ses sermons, il s’exprime en langue polonaise.

Stanisław de Skarbimierz décède en 1431 alors qu’il célèbre une messe à la cathédrale du Wawel où il est inhumé.