Standard Beaverette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carden-Loyd Universal Carrier
Beaverettes du 53e Régiment de reconnaissance en manœuvres en Irlande du Nord, 1941.
Beaverettes du 53e Régiment de reconnaissance en manœuvres en Irlande du Nord, 1941.
Caractéristiques générales
Équipage 3
Longueur Mk I: 4,11 m

Mk III: 3,10 m

Largeur Mk I: 1,60 m

Mk III: 1,73 m

Hauteur Mk I: 1,52 m

Mk III: 2,16 m

Masse au combat Mk I: 2 t

Mk III: 2,6 t

Blindage et armement
Blindage Mk III: jusqu'à 9 mm

Mk IV: jusqu'à to 12 mm

Armement principal Bren MG ou deux mitrailleuses lourdes Vickers en tandem de calibre 0,303 (7,7 mm)
Mobilité
Moteur moteur essence, 4 cylindres
Puissance 46 ch (34 kW)
Suspension 4x2, ressorts à lames
Vitesse sur route Mk III: 38 km/h
Puissance massique 17-23 ch/tonne
Autonomie Mk III: 300 km

Officiellement appelée « Standard Car 4x2 », ou voiture blindée légère standard, mais plus connue sous le nom de Beaverette, du nom de Lord Beaverbrook, ministre de la production aéronautique, cette automitrailleuse britannique a été produite au cours de la Seconde Guerre mondiale.

Historique[modifier | modifier le code]

La première version du véhicule a été construite en 1940 par la Standard Motor Company. Il est basé sur un châssis de véhicule commercial, sur lequel un blindage riveté a été monté. L'acier de onze millimètres d'épaisseur était plaqué sur des planches de chêne de trois pouces d'épaisseur[1]. La coque était ouverte vers le haut et à l'arrière. L'armement se composait de mitraillette légère Bren qui pouvaient faire feu à travers une fente dans le blindage du glacis. Les versions suivantes ont reçu un blindage périphérique et une mitrailleuse de tourelle - une Bren MG abritée par une structure fermée ou un paire de mitrailleuses Vickers jumelée avec un toit ouvert. Certains véhicules avait à leur bord des fusils antichars Boys. Certains avait des poste de radios de type n°11 ou n°19. La production a été arrêtée en 1942. Environ 2 800 unités ont été livrées.

La Beaverette a été utilisé par l'armée de terre britannique et la Royal Air Force pour la défense du territoire et l'entrainement. Le véhicule a la réputation de souffrir d'un excès de poids et d'être difficile à manœuvrer.

Un des véhicules ayant survécu, un Mk III, est exposé à l'Imperial War Museum à Duxford.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Mk I, la version originale.
  • Mk II, avec un blindage périphérique et une calandre déplacée d'une position verticale à une horizontale.
  • Mk III Beaverbug, avec un châssis raccourci, une coque redessinée sans ailes avant incurvée, avec une armure sur le dessus et une tourelle de mitrailleuse.
  • Mk IV, avec le blindage du glacis redessiné pour améliorer la visibilité.

Un véhicule similaire, connu sous le nom Beaverette (NZ), a été fabriqué dans les ateliers des chemins de fer néozélandais, à Hutt Valley. Le véhicule utilisait un châssis de Ford 3/4 ou de camion et des plaques récupérées des navires du port Bowen et Mokoia pour le blindage. Ils avaient un équipage de quatre hommes et 208 unités ont été construites[2].

Références[modifier | modifier le code]

Beaverette Mk III.
  1. (en) Jack Livesey, Armoured Fighting Vehicles of Would Wars I and II, Londres, Southwater,‎ 2007, poche (ISBN 978-1-84476-370-2), p. 36
  2. Richard Stowers - Waikato Troopers, Richard Stowers 2008, ISBN 978-0-473-13146-3
  • George Forty - World War Two Armoured Fighting Vehicles and Self-Propelled Artillery, Osprey Publishing 1996, ISBN 978-1-85532-582-1.
  • I. Moschanskiy - Armored vehicles of the Great Britain 1939-1945 part 2, Modelist-Konstruktor, Bronekollektsiya 1999-02 (И. Мощанский - Бронетанковая техника Великобритании 1939-1945 часть 2, Моделист-Конструктор, Бронеколлекция 1999-02).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :