Stadium municipal de Toulouse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stadium municipal.
Stadium
{{#if:
Vue intérieure
Vue intérieure
Généralités
Adresse Île du Ramier
1 bis allées Gabriel Biénès
31028 Toulouse
Coordonnées 43° 35′ 00″ N 1° 26′ 03″ E / 43.58334, 1.4342843° 35′ 00″ Nord 1° 26′ 03″ Est / 43.58334, 1.43428  
Construction et ouverture
Ouverture 1937
Rénovation 1998; 2016
Utilisation
Clubs résidents Toulouse FC (Ligue 1)
Propriétaire Ville de Toulouse
Équipement
Surface Pelouse naturelle
Capacité 35 575 places[1]
Affluence
record
39 450 spectateurs
(20 mai 1951, Union sportive carmausine - Stadoceste Tarbais,14-12, Finale Championnat de France)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Stadium

Géolocalisation sur la carte : Toulouse

(Voir situation sur carte : Toulouse)
Stadium
Vue aérienne

Le Stadium municipal est la plus grande enceinte sportive de Toulouse. C'est le septième stade français par la capacité. Il est situé sur l'île du Ramier, à proximité immédiate du centre de Toulouse.

Il accueille l'équipe professionnelle du Toulouse Football Club (TFC), ainsi que les grands matchs de rugby du Stade toulousain en H Cup (Coupe d'Europe) ou en Top 14. Il a accueilli des matchs de coupe du monde de football, et des matchs amicaux de l'équipe de France de football. Enfin, il a accueilli des matchs de coupe du monde de rugby à XV et des matchs amicaux de l'équipe de France de rugby à XV.

Le stadium est accessible via la ligne B du métro de Toulouse grâce aux stations Empalot ou Saint-Michel – Marcel-Langer, ainsi que par la ligne T1 du Tramway, arrêt Ile du Ramier

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

La construction du Stadium a été décidée alors que Étienne Billières était maire de Toulouse. Il s'intègre dans l'ensemble du Parc municipal des Sports conçu par l'architecte Jean Montariol qui comprend également la piscine Nakache. Il est inauguré, dans sa première configuration, en 1937, en préparation à la Coupe du Monde 1938. Il est alors surnommé Le petit Wembley car son allure rappelle celle du mythique stade londonien. Le stade a subi deux profondes rénovations, en 1949 et surtout en 1997 pour la Coupe du Monde 1998 avec une augmentation de la capacité d'accueil à 36 500 places. Depuis cette date, le Stadium bénéficie régulièrement d'améliorations ; ainsi, à l'été 2005, des panneaux publicitaires numériques ont été installés (le Stadium étant alors le second stade français, après le Stade de France, ainsi équipé), les deux écrans géants ont été changés et agrandis, un restaurant et une bodega ont été créés et en 2007, les sièges alors en béton sont remplacés par des sièges en plastiques de couleur violet et blanc avec les inscriptions TFC. En 2007 à l'occasion de la Ligue des champions, une horloge géante effectuant le décompte des jours avant que « la Ligue des Champions ne fasse vibrer le Stadium » avait été installée. Idem pour la Coupe du Monde de Rugby 2007.

Le match de football le plus mémorable ayant eu lieu au Stadium reste le premier tour retour de la Coupe UEFA entre le TFC et le Naples du grand Diego Maradona, le 1er octobre 1986. Ce soir-là, les Toulousains, vaincus 1-0 à l'aller, refont leur retard pendant le temps réglementaire avant de se qualifier aux tirs au but à la surprise générale, Maradona lui-même échouant sur le poteau du gardien toulousain Bergeroo lors du tir décisif.

Le stade, situé à moins d'un kilomètre de l'usine AZF, a subi d'importants dégâts lors de l'explosion de celle-ci le 21 septembre 2001. Plus de six mois de travaux ont été nécessaires à sa remise en état, pour un coût de plus de 600 000 €. Pendant cette période, l'équipe fanion du Téfécé (alors en National) évoluait au Stade Ernest-Wallon, propriété et enceinte habituelle du Stade toulousain.

Inspecté en juin 2009, il est apparu qu'il faudrait augmenter sa capacité de 5 000 places pour qu'il puisse accueillir l'Euro 2016. Le stadium recevra des rencontres de l'Euro 2016 de football. Les billeteries seront rénovées et l'intérieur verra la création d'un balcon dans le prolongement de l'actuel qui verra sa capacité monter de 8000 places pour un cout avoisinant les 60M€.

Jugés trop élevés, la municipalité a préféré un projet d’amélioration des infrastructures actuelles, limitant ainsi les couts a 41,5M€ (dont un million pour la nouvelle pelouse et quatre pour l’accueil culturel, en suivant scrupuleusement le cahier des charges fixé par la Ligue Nationale et l’UEFA). "Le nouveau Stadium, aura une capacité de 33 150 places au lieu des environ 35 000 actuelles mais qui n’étaient pas toutes commercialisables" confie François Briançon, conseiller municipal adjoint aux sports et aux loisirs. Ces rénovations incluront également la mise en place de grandes ouvertures dans les virages pour permettre à des véhicules d'accéder à la pelouse et de configurer le Stadium pour accueillir des concerts et des spectacles de grande capacité. Durée des travaux prévus: 31 mois pendant lesquels la capacité du Stadium sera de 22 000 places. La fin totale du chantier est prévue pour octobre 2015[2].

Depuis le 5 novembre 2009, le virage Est du Stadium a changé son nom en virage Brice Taton. Le TFC a également rendu hommage à Brice en dévoilant une plaque à son nom au-dessus de la porte 11 sur laquelle est inscrit « Brice Taton, supporter du TFC décédé tragiquement le 29 septembre 2009 à Belgrade ».

Manifestations accueillies[modifier | modifier le code]

Coupe du monde de football de 1938[modifier | modifier le code]

Le Stadium de Toulouse accueille le huitième de finale Cuba-Roumanie. La confrontation se tient le 5 juin 1938 et se solde par un match nul trois à trois après prolongation. Le match se rejoue le 9 juin 1938 et voit la qualification de Cuba pour les quart de finale suite à une victoire par deux buts à un.

Coupe du monde de football de 1998[modifier | modifier le code]

Lors de la Coupe du Monde 1998, le Stadium a accueilli six matchs.

Groupe B Drapeau : Cameroun Cameroun 1 - 1 Autriche Drapeau : Autriche
Groupe H Drapeau : Argentine Argentine 1 - 0 Japon Drapeau : Japon
Groupe C Drapeau : Afrique du Sud Afrique du Sud 1 - 1 Danemark Drapeau : Danemark
Groupe G Drapeau : Roumanie Roumanie 2 - 1 Angleterre Drapeau : Angleterre
Groupe D Drapeau : Nigeria Nigeria 1 - 3 Paraguay Drapeau : Paraguay
1/8 de finale Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 2 - 1 RF Yougoslavie Drapeau : République fédérale de Yougoslavie

Coupe du monde de rugby à XV 1999[modifier | modifier le code]

Le stadium a accueilli deux matchs de la Poule C:

Coupe du monde de rugby à XV 2007[modifier | modifier le code]

Malgré le fort intérêt du public toulousain pour le rugby, le Stadium n'a accueilli que quatre matchs de poules lors de cette coupe du monde.

Poule B Drapeau : Fidji Fidji 35 - 31 Japon Drapeau : Japon
Poule D Drapeau : France France 87 - 10 Namibie Drapeau : Namibie
Poule C Drapeau : Roumanie Roumanie 14 - 10 Portugal Drapeau : Portugal
Poule C Drapeau : Roumanie Roumanie 8 - 85 Nouvelle-Zélande Drapeau : Nouvelle-Zélande

Championnat d'Europe de football 2016[modifier | modifier le code]

Le Stadium de Toulouse est l'un des 10 stades retenus pour le championnat d'Europe de 2016.

Pour cet événement il sera rénové.

Championnat de France de rugby à XV[modifier | modifier le code]

13 finales du championnat se tiennent au stadium, en 1951, 1952, 1953, 1954, 1956, 1958, 1960, 1962, 1964, 1966, 1968, 1970 et 1973.

Événements non-sportifs[modifier | modifier le code]

Le 16 septembre 1992, la tournée Dangerous World Tour de Michael Jackson fait étape au Stadium, 40 000 spectateurs assistent au concert.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 35 575 places selon la LFP : http://www.lfp.fr/club/toulouse-fc
    35 472 places selon le club http://www.tfc.info/wiki/stadium
  2. ladepeche, « les travaux de rénovation du Stadium », sur http://www.ladepeche.fr,‎ 02/04/2013 (consulté le 17/06/2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :