Stade olympique de la Pontaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade olympique de la Pontaise
Stade Olympique.jpg
Généralités
Adresse Route des Plaines du Loup 7
1018 Lausanne, VD
Coordonnées 46° 32′ 00″ N 6° 37′ 27″ E / 46.533333, 6.624167 ()46° 32′ 00″ Nord 6° 37′ 27″ Est / 46.533333, 6.624167 ()  
Construction et ouverture
Ouverture 1904
Rouvert le 23 mai 1954
Rénovation 1954
Utilisation
Clubs résidents FC Lausanne-Sport
Propriétaire Ville de Lausanne
Équipement
Surface Pelouse naturelle
Capacité 50 000 (1954) • 25 000 (1985) • 15 850 (1993)
Dimensions 104,5 × 69,5 m

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Stade olympique de la Pontaise

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Stade olympique de la Pontaise

Géolocalisation sur la carte : Lausanne

(Voir situation sur carte : Lausanne)
Stade olympique de la Pontaise

Le stade olympique de la Pontaise est un stade de 15 786 places situé à Lausanne et construit en 1904[1]. C'est le domicile du FC Lausanne-Sport. Il a accueilli cinq matchs de la Coupe du monde de football de 1954.

Histoire[2][modifier | modifier le code]

Ancien terrain vague, les premières installations sportives virent le jour en 1904 dans ce quartier du nord de Lausanne. Le stade est alors partagé par les footballeurs du Montriond Football Club et les athlètes du Club Hygiénique de Lausanne. Auparavant, le Montriond Football Club disputait ses matchs principalement au bas de la colline de Montriond, actuel Parc de Milan.

Dès 1920, les premières tribunes ainsi que la piste d'athlétisme sont construites par les athlètes eux-mêmes. Par la suite, les tribunes Nord et Sud sont agrandies et les virages construits.

Le stade olympique prendra sa forme actuelle en 1954 pour la Coupe du Monde de football se déroulant en Suisse. Le 23 mai 1954, le stade est inauguré officiellement devant 50 000 spectateurs. Lors de la Coupe du Monde, il accueille 43 000 spectateurs pour la victoire 2-1 de l'équipe de Suisse sur l'Italie le 17 juin 1954. Sept jours plus tard, la Suisse est sortie par l'Autriche 7-5 devant 35 000 spectateurs pour ce qui reste le match de Coupe du Monde le plus prolifique en buts.

Sa capacité sera progressivement réduite selon les normes de sécurités pour arriver à 15 850 places toutes assises.

Ce stade n'est plus homologué pour les compétitions internationales (matches UEFA et FIFA), ni pour le championnat suisse de Super League. Par conséquent un projet de nouveau stade est à l'étude.

En octobre 2009, les citoyens lausannois ont refusé par 55,93 % des voix l'initiative populaire « Pour les deux stades au Nord », ce qui signifie que le stade de la Pontaise sera à terme détruit pour faire place à un éco-quartier dans le cadre du projet Métamorphose[3].

Événements[modifier | modifier le code]

La tribune nord lors d'un match de championnat opposant le Lausanne Sport au FC Sion.

C'est seulement en 1986 que le meeting arriva à la Pontaise, auparavant au Stade Pierre-de-Coubertin Lausanne

Records d'affluence du stade (spectateurs) :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • Le concert des The Rolling Stones a été organisé par la société Migros afin de remercier ses clients de la carte M-Cumulus
  • C'est Michael Jackson qui est venu le plus grand nombre de fois à la Pontaise (3x), il détient également le record d'affluence du stade. Par contre, son dernier concert n'était pas complet, car c'est la première fois que le billet de concert dépassait 100 francs (1997), une somme pour l'époque.
  • Le virage de l'anneau de la piste d'athlétisme est considéré comme l'un des meilleurs du circuit de la Diamond League
  • Il y avait tellement de spectateurs lors du derby lémanique entre FC Lausanne-Sport et Servette FC en 1961 qu'on avait placé du public le long des lignes de touche

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]


Panorama de la Tribune Nord