Stade olympique de Phnom Penh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade olympique de Phnom Penh
{{#if:
Généralités
Adresse Phnom Penh, Cambodge
Coordonnées 11° 33′ 30″ N 104° 54′ 43″ E / 11.558361, 104.91208311° 33′ 30″ Nord 104° 54′ 43″ Est / 11.558361, 104.912083  
Construction et ouverture
Début construction 1962
Ouverture 1964
Architecte Vann Molyvann
Utilisation
Équipement
Capacité 50 000

Géolocalisation sur la carte : Cambodge

(Voir situation sur carte : Cambodge)
Stade olympique de Phnom Penh

Le stade olympique de Phnom Penh est un stade situé dans le complexe sportif national de Phnom Penh au Cambodge. Construit de 1962 à 1964, c'est la plus grande enceinte sportive du pays avec 50 000 places. Il a été conçu par l'architecte cambodgien Vann Molyvann.

Le stade est construit sur une levée de terre au-dessus de douves pour recevoir les eaux de pluies. Il est composé du stade proprement dit (soixante mille places), d'un palais des sports de huit mille places et de deux piscines avec tribunes pour quatre mille spectateurs : une piscine olympique (50 m) et une piscine à plongeoir olympique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lorsqu'en 1962 commencèrent les travaux, sur l'emplacement de l'ancien hippodrome, on était en dehors de Phnom Penh. Maintenant, la ville s'est tellement étendue autour du stade que celui-ci se trouve quasiment au centre de la ville. L'œuvre de l'architecte cambodgien Vann Molyvann est techniquement et esthétiquement remarquable. Le stade comprend un palais des sports couvert de 8 000 places (l'espace du palais des sports, peut être utilisé non seulement pour des réunions sportives, mais aussi politiques ou artistiques), le stade proprement dit avec une tribune centrale et une tribune populaire de 50 000 places et une piscine olympique réglementaire avec deux bassins et des tribunes pour 4 000 personnes. Un système de luminaires permet d'utiliser le stade pour des rencontres nocturnes.

La cité olympique s'est développée autour du stade. Grâce à ces installations, le sport cambodgien s'est considérablement développé.

Événements[modifier | modifier le code]

Le stade avait été construit pour accueillir les jeux de l'Asie du Sud-Est de 1963, mais ils ont été annulés à cause des problèmes politique du pays. Il a tout de même hébergé les Jeux des Nouvelles Forces émergentes en 1965.

En 1965 également, le stade olympique a accueillis les matches aller/retour qualificatifs pour la Coupe du monde de football de 1966 entre la Corée du Nord et l'Australie.

Le 1er septembre 1966 Charles de Gaulle y prononça le fameux discours de Phnom Penh[1].

Durant la période des Khmers rouges, le stade a servi de lieu d'exécution par les Khmers Rouges d'officiels de l'administration de Lon Nol.

Le 9 mai 2007, le chanteur de pop irlandais Ronan Keating s'est produit au palais des sports[2].

Du 17 au 25 octobre 2008, le stade accueille le tour préliminaire du championnat de l'ASEAN de football et qui vit les qualifications du Cambodge et du Laos pour le tour suivant.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Référence[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Charles de Gaulle, « Discours de Phnom-Penh », sur Fondation Charles de Gaulle,‎ 1er septembre 1966 (consulté le 12 janvier 2010)
  2. (fr) Lorraine de Foucher, « Ronan Keating : un chanteur pour midinettes à la conquête du Cambodge », Cambodge soir,‎ 2 mai 207

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]