Stade national de Kaohsiung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade national de Kaohsiung
國家體育場
Stadium.svg
WorkdGame2009 Stadium completed.jpg
Généralités
Noms précédents
2009 World Games Main Stadium (2009)
Surnom(s)
Stade du Dragon
Adresse
No. 100, Shiyun Blvd, Zuoying District, Kaohsiung
Coordonnées
Construction et ouverture
Début construction
2006
Construction
jusqu'à2009
Ouverture
Mai 2009
Architecte
Coût de construction
5 milliards NT$
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Équipement
Surface
Pelouse
Capacité
40 000 (configuration standard)
55 000 (avec extension)
Dimensions

Géolocalisation sur la carte : République de Chine (Taïwan)

(Voir situation sur carte : République de Chine (Taïwan))
Point carte.svg

Le stade national de Kaohsiung (chinois simplifié : 国家体育场 ; chinois traditionnel : 國家體育場 ; pinyin : Guójiā Tǐyùchǎng), originalement nommé 2009 World Games Main Stadium (chinois simplifié : 2009世运会主场馆 ; chinois traditionnel : 2009世運會主場館 ; pinyin : 2009 Shì Yùnhuì Zhǔchǎngguǎn) ou World Games Stadium en version courte, est un stade omnisports de Kaohsiung à Taïwan. Surnommé Stade du Dragon (chinois simplifié : 龙腾体育场 ; chinois traditionnel : 龍騰體育場 ; pinyin : Lóngténg tǐyùchǎng), il est actuellement le plus grand stade taïwanais en termes de capacité.

Achevé en 2009, il accueille les Jeux mondiaux de 2009, plus particulièrement les cérémonies d'ouverture et de fermeture ainsi que les épreuves de rugby à sept et d'ultimate[1]. À l'issue de ce tournoi, le stade accueille également des matchs de l'équipe nationale.

Le complexe d'une capacité maximale de 55 000 spectateurs, imaginé par l'architecte japonais Toyo Ito, est intégralement alimenté à l'énergie solaire pour subsister à ses besoins énergétiques[2]. Le stade fût le premier stade au monde à fournir de l'électricité grâce à la technologie de l'énergie solaire. Les 8 844 panneaux solaires[2] couvrant la vaste façade extérieure sont capables de générer la puissance requise par le stade, ce qui permet de réduire à zéro l'apport extérieur d'électricité nécessaire. Lorsque le stade n'est pas utilisé pour un événement sportif, il est alors utilisé pour redistribuer de l'énergie à l'extérieur du complexe sportif[2].

Sa forme en semi-spirale et sa structure à l'apparence écailleuse avec ses équipements photovoltaïques lui ont donné son surnom de "stade-dragon"[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jonathan Adams, « Taiwan says goodbye to World Games 2009 », sur www.globalpost.com,‎ 26 juillet 2009 (consulté le 13 octobre 2013)
  2. a, b, c et d (en) « Taiwan's solar stadium 100% powered by the sun », sur www.theguardian.com, The Guardian,‎ 20 mai 2009 (consulté le 13 octobre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]