Stade de l'Aube

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade de l'Aube
Stadium.svg
Façade du stade de l'Aube.jpeg

Façade du stade

Généralités
Adresse
Avenue Robert-Schumann
10000 Troyes
Coordonnées
Construction et ouverture
Construction
Ouverture
Rénovation
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Équipement
Surface
Capacité
20 400
Tribunes
Tribunes d'Honneur, Marcel Vitoux, Champagne et Seine
Affluence record
20 347 spectateurs (18 mai 2012, Troyes - Amiens)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : [[Modèle:Géolocalisation/Troyes]]

[[Fichier:Modèle:Géolocalisation/Troyes|280px|(Voir situation sur carte : [[Modèle:Géolocalisation/Troyes]])]]
Point carte.svg

Le stade de l'Aube est le stade de football principal de la ville de Troyes. Le club de football professionnel de la ville, l'ES Troyes AC, en est le résident.

Historique[modifier | modifier le code]

Il était auparavant appelé le « labourat »[réf. nécessaire]. Il est déjà en usage en 1935 à l'occasion des débuts de l'AS Troyes en professionnel. Rénové en 1956, le stade peut désormais accueillir 20 400 spectateurs suite à d'importants travaux de rénovation et d'agrandissement commencés en 1999. Il appartient à la Communauté du Grand Troyes.

Panorama du stade lors de Troyes - FC Girondins de Bordeaux en 2007.

Son affluence record est réalisée le 18 mai 2012 où 20 347 spectateurs assistent à la rencontre de Ligue 2, opposant l'ESTAC à Amiens (2-0)[2].

En juin 2013, le Stade de l'Aube est le premier stade à adopter la technologie de pelouse hybride AirFibr développée par la société française Natural Grass[3].

Moyenne de spectateurs[modifier | modifier le code]

La moyenne de spectateurs des matches à domicile de l'ES Troyes AC lors des précédentes saisons est la suivante :

  • 1986-1987 (DH) : 715 spec.
  • 1987-1988 (D4) : 924 spec.
  • 1988-1989 (D4) : 991 spec.
  • 1989-1990 (D4) : 980 spec.
  • 1990-1991 (D3) : 1 836 spec.
  • 1991-1992 (D3) : 1 693 spec.
  • 1992-1993 (CNF2) : 1 197 spec.
  • 1993-1994 (D3) : 948 spec.
  • 1994-1995 (CNF1) : 1 445 spec.
  • 1995-1996 (N1) : 1 935 spec.
  • 1996-1997 (D2) : 4 646 spec.
  • 1997-1998 (D2) : 5 299 spec.
  • 1998-1999 (D2) : 5 803 spec.
  • 1999-2000 (D1) : 14 139 spec.
  • 2000-2001 (D1) : 14 940 spec.
  • 2001-2002 (D1) : 13 926 spec.
  • 2002-2003 (L1) : 11 257 spec.
  • 2003-2004 (L2) : 6 262 spec.
  • 2004-2005 (L2) : 7 438 spec.
  • 2005-2006 (L1) : 13 803 spec.
  • 2006-2007 (L1) : 12 966 spec.
  • 2007-2008 (L2) : 10 110 spec.
  • 2008-2009 (L2) : 9 810 spec.
  • 2009-2010 (Nat) : 7 021 spec.
  • 2010-2011 (L2) : 9 368 spec.
  • 2011-2012 (L2) : 10 785 spec.
  • 2012-2013 (L1) : 13 836 spec.

Références[modifier | modifier le code]