Stade de Kégué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade de Kégué
Généralités
Adresse
Avenue Jean-Paul 2, Lomé
Construction et ouverture
Ouverture
Utilisation
Clubs résidents
Équipement
Surface
pelouse naturelle
Capacité
30 000
Localisation
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Togo (administrative)

(Voir situation sur carte : Togo (administrative))
Point carte.svg

Le stade de Kégué est un stade multifonctionnel situé à Lomé au Togo. Inauguré en 2000, il possède une piste d'athlétisme et peut contenir 30 000 personnes.

Le stade accueille les rencontres à domicile de l'équipe du Togo de football. La Coupe d'Afrique des nations des moins de 17 ans 2007 disputée en mars 2007 a également lieu dans cette enceinte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le stade est construit en 2000 par des ingénieurs chinois dans le cadre de la coopération sino-togolaise[1]. Il est inauguré le 12 janvier 2000 par le Président de la République togolaise Gnassingbé Eyadema[2].

Le 10 octobre 2004, à la fin de la rencontre Togo-Mali comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations, une coupure d'électricité provoque un mouvement de foule causant la mort de quatre personnes[3]. En décembre 2006, une visite d'inspection d'officiels de la Confédération africaine de football préalable à l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations des moins de 17 ans 2007 démontre la nécessité de travaux pour organiser la compétition, le stade ne répondant plus aux normes[4]. Des travaux d’amélioration sont alors accomplis permettant à la Coupe de se tenir en mars 2007[5].

Le 12 octobre 2007, des incidents ont lieu après la rencontre Togo-Mali comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations[6]. À la suite de la défaite de l'équipe togolaise, les supporteurs envahissent le stade et s'en prennent aux joueurs et supporteurs adverses, on compte près de 90 blessés dont plus de 70 Maliens[7]. La Confédération africaine de football interdit pour six mois l'organisation de rencontres internationales dans le stade[8]. Pour autoriser sa réouverture, de nombreux travaux sont alors recommandés par la FIFA, ils concernent notamment la sécurisation du stade, la refection de la pelouse et des vestiaires[9]. Le coût des travaux s'élève à environ 118 million de francs CFA et la capacité du stade est ramenée à 25 000 places pour des raisons de sécurité[10]. Le stade reçoit de nouveau l'agrément FIFA et il accueille la rencontre Togo-Maroc le 6 septembre 2009[11].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le stade accueille les rencontres à domicile de l'équipe du Togo de football. La première rencontre disputée dans l'enceinte par l'équipe du Togo a lieu le 19 janvier 2000. Les Togolais s'imposent face aux Égyptiens sur le score de un à zéro devant 6 000 spectateurs[12]. En 2007, le Togo organise la septième Coupe d'Afrique des nations des moins de 17 ans[5]. Quatorze des seize rencontres de la compétition se déroulent dans le stade. Le Nigeria emporte la compétition en s'imposant en finale face au Togo sur le score d'un à zéro.

En dehors du football, le stade est également utilisé pour des compétitions d'athlétisme organisées par la fédération togolaise d'athlétisme, notamment les championnats nationaux[13]. En 2008, la troisième édition du festival mondial de la lutte traditionnelle a lieu dans l'enceinte sportive. plus de 50 pays disputent la compétition[14].

D'autres événements culturels sont organisés dans le stade notamment des concerts. Alpha Blondy se produit ainsi dans le stade en 2008[15] et King Mensah en 2011[16].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Togo : Les réalisations chinoises répondent à de vrais besoins », sur french.peopledaily.com.cn,‎ (consulté le 5 décembre 2012)
  2. « Le Stade de Kégué », sur blogg.org (consulté le 5 décembre 2012)
  3. « Conclusions de l’enquête sur le drame du stade de Kégué », sur togoforum.com, Panafrican News Agency,‎ (consulté le 5 décembre 2012)
  4. « Kégué, une coquille vide », sur icilome.com, Le Regard, n°521,‎ (consulté le 6 décembre 2012)
  5. a et b Romarick Gbédji, « Football : le Togo accueille la CAN cadets 2007 », sur afrik.com,‎ (consulté le 6 décembre 2012)
  6. « Castagne à Lomé », sur jeuneafrique.com, Jeune Afrique,‎ (consulté le 5 décembre 2012)
  7. « Le Comité exécutif de la CAF suspend le stade de Kégué, à Lomé en attendant la décision du Comité de discipline », sur icilome.com, Agence de presse africaine,‎ (consulté le 5 décembre 2012)
  8. « La FIFA confirme la tenue à Accra du match Togo-Cameroun en mars prochain », sur jeuneafrique.com, Jeune Afrique,‎ (consulté le 5 décembre 2012)
  9. Augustin Améga, « Dossier : Toute la lumière sur les travaux au Stade de Kégué », sur globalsport-togo.com,‎ (consulté le 5 décembre 2012)
  10. « CAN-Mondial 2010 : Le stade de Kégué à Lomé opérationnel. », sur afriscoop.net,‎ (consulté le 5 décembre 2012)
  11. David Kalfa, « RFI - Un Togo-Maroc renversant », sur rfi.fr, RFI,‎ (consulté le 5 décembre 2012)
  12. (en) Barrie Courtney, « International Matches 2000 - Africa », sur rsssf.com, RSSSF,‎ (consulté le 6 décembre 2012)
  13. « Lancement de la saison d’athlétisme », sur jeuneafrique.com, Jeune Afrique,‎ (consulté le 6 décembre 2012)
  14. « Début à Lomé du Festival mondial de lutte traditionnelle », sur jeuneafrique.com, Jeune Afrique,‎ (consulté le 5 décembre 2012)
  15. « Alpha Blondy « enflamme » le stade de Kégué à Lomé malgré la pluie », sur icilome.com,‎ (consulté le 6 décembre 2012)
  16. « Togo : King Mensah a fêté ses 15 ans de carrière à Kégué », sur afriscoop.net,‎ (consulté le 6 décembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]