Stade de Kégué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade de Kégué
{{#if:
Généralités
Adresse Avenue Jean-Paul 2, Lomé
Coordonnées 6° 12′ 07″ N 1° 14′ 23″ E / 6.202028, 1.2396116° 12′ 07″ Nord 1° 14′ 23″ Est / 6.202028, 1.239611  
Construction et ouverture
Ouverture 12 janvier 2000
Utilisation
Clubs résidents Équipe du Togo de football
Équipement
Surface pelouse naturelle
Capacité 30 000

Géolocalisation sur la carte : Togo (administrative)

(Voir situation sur carte : Togo (administrative))
Stade de Kégué

Le stade de Kégué est un stade multifonctionnel situé à Lomé au Togo. Inauguré en 2000, il possède une piste d'athlétisme et peut contenir 30 000 personnes.

Le stade accueille les rencontres à domicile de l'équipe du Togo de football. La Coupe d'Afrique des nations des moins de 17 ans 2007 disputée en mars 2007 a également lieu dans cette enceinte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le stade est construit en 2000 par des ingénieurs chinois dans le cadre de la coopération sino-togolaise[1]. Il est inauguré le 12 janvier 2000 par le Président de la République togolaise Gnassingbé Eyadema[2].

Le 10 octobre 2004, à la fin de la rencontre Togo-Mali comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations, une coupure d'électricité provoque un mouvement de foule causant la mort de quatre personnes[3]. En décembre 2006, une visite d'inspection d'officiels de la Confédération africaine de football préalable à l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations des moins de 17 ans 2007 démontre la nécessité de travaux pour organiser la compétition, le stade ne répondant plus aux normes[4]. Des travaux d’amélioration sont alors accomplis permettant à la Coupe de se tenir en mars 2007[5].

Le 12 octobre 2007, des incidents ont lieu après la rencontre Togo-Mali comptant pour les éliminatoires de la Coupe d'Afrique des Nations[6]. Suite à la défaite de l'équipe togolaise, les supporteurs envahissent le stade et s'en prennent aux joueurs et supporteurs adverses, on compte près de 90 blessés dont plus de 70 Maliens[7]. La Confédération africaine de football interdit pour six mois l'organisation de rencontres internationales dans le stade[8]. Pour autoriser sa réouverture, de nombreux travaux sont alors recommandés par la FIFA, ils concernent notamment la sécurisation du stade, la refection de la pelouse et des vestiaires[9]. Le coût des travaux s'élève à environ 118 million de francs CFA et la capacité du stade est ramenée à 25 000 places pour des raisons de sécurité[10]. Le stade reçoit de nouveau l'agrément FIFA et il accueille la rencontre Togo-Maroc le 6 septembre 2009[11].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le stade accueille les rencontres à domicile de l'équipe du Togo de football. La première rencontre disputée dans l'enceinte par l'équipe du Togo a lieu le 19 janvier 2000. Les Togolais s'imposent face aux Égyptiens sur le score de un à zéro devant 6 000 spectateurs[12]. En 2007, le Togo organise la septième Coupe d'Afrique des nations des moins de 17 ans[5]. Quatorze des seize rencontres de la compétition se déroulent dans le stade. Le Nigeria emporte la compétition en s'imposant en finale face au Togo sur le score d'un à zéro.

En dehors du football, le stade est également utilisé pour des compétitions d'athlétisme organisées par la fédération togolaise d'athlétisme, notamment les championnats nationaux[13]. En 2008, la troisième édition du festival mondial de la lutte traditionnelle a lieu dans l'enceinte sportive. plus de 50 pays disputent la compétition[14].

D'autres événements culturels sont organisés dans le stade notamment des concerts. Alpha Blondy se produit ainsi dans le stade en 2008[15] et King Mensah en 2011[16].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Togo : Les réalisations chinoises répondent à de vrais besoins », sur french.peopledaily.com.cn,‎ 27 janvier 2012 (consulté le 5 décembre 2012)
  2. « Le Stade de Kégué », sur blogg.org (consulté le 5 décembre 2012)
  3. « Conclusions de l’enquête sur le drame du stade de Kégué », sur togoforum.com, Panafrican News Agency,‎ 9 janvier 2005 (consulté le 5 décembre 2012)
  4. « Kégué, une coquille vide », sur icilome.com, Le Regard, n°521,‎ 31 décembre 2006 (consulté le 6 décembre 2012)
  5. a et b Romarick Gbédji, « Football : le Togo accueille la CAN cadets 2007 », sur afrik.com,‎ 9 mars 2007 (consulté le 6 décembre 2012)
  6. « Castagne à Lomé », sur jeuneafrique.com, Jeune Afrique,‎ 22 octobre 2007 (consulté le 5 décembre 2012)
  7. « Le Comité exécutif de la CAF suspend le stade de Kégué, à Lomé en attendant la décision du Comité de discipline », sur icilome.com, Agence de presse africaine,‎ 19 octobre 2007 (consulté le 5 décembre 2012)
  8. « La FIFA confirme la tenue à Accra du match Togo-Cameroun en mars prochain », sur jeuneafrique.com, Jeune Afrique,‎ 19 février 2009 (consulté le 5 décembre 2012)
  9. Augustin Améga, « Dossier : Toute la lumière sur les travaux au Stade de Kégué », sur globalsport-togo.com,‎ 9 juillet 2009 (consulté le 5 décembre 2012)
  10. « CAN-Mondial 2010 : Le stade de Kégué à Lomé opérationnel. », sur afriscoop.net,‎ 6 septembre 2009 (consulté le 5 décembre 2012)
  11. David Kalfa, « RFI - Un Togo-Maroc renversant », sur rfi.fr, RFI,‎ 6 septembre 2009 (consulté le 5 décembre 2012)
  12. (en) Barrie Courtney, « International Matches 2000 - Africa », sur rsssf.com, RSSSF,‎ 2 février 2005 (consulté le 6 décembre 2012)
  13. « Lancement de la saison d’athlétisme », sur jeuneafrique.com, Jeune Afrique,‎ 12 janvier 2008 (consulté le 6 décembre 2012)
  14. « Début à Lomé du Festival mondial de lutte traditionnelle », sur jeuneafrique.com, Jeune Afrique,‎ 21 novembre 2008 (consulté le 5 décembre 2012)
  15. « Alpha Blondy « enflamme » le stade de Kégué à Lomé malgré la pluie », sur icilome.com,‎ 21 septembre 2008 (consulté le 6 décembre 2012)
  16. « Togo : King Mensah a fêté ses 15 ans de carrière à Kégué », sur afriscoop.net,‎ 26 décembre 2011 (consulté le 6 décembre 2012)

Lien externe[modifier | modifier le code]