Stade Apóstolos-Nikolaïdis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Apóstolos-Nikolaïdis
{{#if:
Apostolos Nikolaidis Gate 13-14.JPG
Généralités
Adresse Ampelokipoi, Athènes
Coordonnées 37° 59′ 14″ N 23° 45′ 15″ E / 37.987169, 23.754194 ()37° 59′ 14″ Nord 23° 45′ 15″ Est / 37.987169, 23.754194 ()  
Construction et ouverture
Ouverture 1922
Rénovation 2001
2007
Utilisation
Clubs résidents Panathinaikos Athènes (volley-ball féminin)
KAE Panathinaïkós AO (féminin)
Propriétaire Panathinaïkos
Équipement
Surface Pelouse naturelle
Capacité 16 620 places
Affluence
record
29 665 (Panathinaïkos - Bayern Munich, le 18 octobre 1967)

Géolocalisation sur la carte : Athènes

(Voir situation sur carte : Athènes)
Stade Apóstolos-Nikolaïdis

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Stade Apóstolos-Nikolaïdis

Le stade Apóstolos-Nikolaïdis (grec moderne : στάδιο Απόστολος Νικολαΐδης), communément appelé terrain de l’avenue Alexandra (γήπεδο Λεωφόρου Αλεξάνδρας), est un stade de football situé dans le quartier d'Ambelokipoi, au centre de la ville d'Athènes, capitale de la Grèce. Son nom vient du sportif Apóstolos Nikolaïdis, président et membre du Panathinaikos mais aussi tout premier sélectionneur de l'équipe de Grèce de football. Il est considéré à ce titre comme un des symboles du club[1].

Inauguré en 1922 et propriété du Panathinaïkos, il a longtemps été le terrain de jeu de la section football du Pana (1922-1984 puis 1988-1989 puis 2000-2005 et 2007-2008) et de l'équipe de Grèce. L'enceinte contient également depuis 1959 une salle indoor dans laquelle les sections volley-ball féminin et basket-ball féminin sont installées.

Fin 2012, les responsables de la section football du Pana décident d'abandonner le Stade olympique pour revenir s'installer au stade Apóstolos-Nikolaïdis en janvier 2013. Cette décision est motivée par la grande difficulté financière que traverse le club grec[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Un siècle d'histoire et de grandeur sur pao.gr.
  2. Le Pana sans électricité sur lequipe.fr.