Stade Ali-Sami-Yen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stade Ali Sami Yen
{{#if:
Galatasaray-Fenerbahçe 12.04.2009.jpg
Généralités
Surnom(s) Hell, Ali Sami Hell
Adresse Mecidiyeköy (Istanbul)
Coordonnées 41° 03′ 56″ N 28° 59′ 56″ E / 41.06545, 28.998967 ()41° 03′ 56″ Nord 28° 59′ 56″ Est / 41.06545, 28.998967 ()  
Construction et ouverture
Construction 1943
Ouverture 20 décembre 1964
Rénovation 2005[1]
Fermeture 11 janvier 2011
Démolition 13 avril 2011
Utilisation
Clubs résidents Galatasaray (1964-2011)
Propriétaire Galatasaray Spor Kulübü
Équipement
Surface Pelouse naturelle
Capacité 25 750
Tribunes Officielle : Numarali (5 000 places)
Latérale : Kapali (5 000 places)
Populaire sud : Yeni Açik (7 500 places)
Populaire nord : Eski Açik (7 500 places)
Dimensions 105 m × 65 m

Géolocalisation sur la carte : Turquie

(Voir situation sur carte : Turquie)
Stade Ali Sami Yen

Le stade Ali-Sami Yen, est un stade de football turc situé dans le quartier de Mecidiyeköy à Istanbul. C'était le stade du club de Galatasaray. Il porte le nom du fondateur du club de Galatasaray, Ali Sami Yen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il fut construit suite à la démolition de l'ancien stade de Taksim. Le projet fut élaboré en 1940, mais les constructions ne commencèrent qu'en 1943. Le stade fut inauguré le 14 décembre 1964, lors du match amical opposant la Turquie à la Bulgarie. Le terrain du stade a été loué au club pour une durée de 49 ans. La taille du terrain est de 105 m × 65 m.

Galatasaray a accueilli de nombreux clubs européens tels que le Real Madrid, le PSV Eindhoven, la Juventus, le FC Barcelone, le Milan AC, la Lazio, etc.

Malgré sa faible capacité par rapport aux autres stades de grands clubs, une ambiance énorme règne dans ce stade.

En 2005, le club a rénové la partie sud du stade (Yeni Açik). Depuis janvier 2011, le club évolue dans un nouveau stade, la Türk Telekom Arena.

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Media

  • Possibilité d'avoir 20 médias dans le stade: 15 TV et 5 radios.
  • 90 places attribuées aux journalistes.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Agrandissement de la tribune sud.