Stackelberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Famille von Stackelberg
Armes de la famille.
Armes de la famille : Famille von Stackelberg
Période depuis le XIIIe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne, Livonie
Allégeance Livonie
Duché de Courlande
Grand-duché de Finlande
Saint-Empire romain germanique
Royaume de Suède
Charges diplomate, conseiller, archéologue, économiste, politicien
Fonction(s) militaire(s) Feld-maréchal, général, amiral,
Preuves de noblesse
 - Autres comte du Saint-Empire, barons balte

La famille von Stackelberg est une illustre famille de l'ancienne noblesse germano-balte.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les ancêtres de cette famille sont venus d'Allemagne s'installent en Livonie pendant le Drang nach Osten au Moyen Âge. Leurs racines remontent à la seigneurie de Stecklenberg, avec le château fort de Stecklenburg, près de Thale dans les montagnes du Harz. Certains seigneurs de la famille se mettent au service du Saint-Empire romain germanique, d'autres de l'évêque d'Halberstadt, et d'autres partent pour la colonisation de la Baltique.

Un Waldewerus de Stackelberg est mentionné dans des documents à Cologne en 1244, et un autre du nom de Henricus de Stackelberg se trouve à Riga, nouvellement fondée, en 1308. Ce dernier est vassal de l'évêque de Dorpat. Ensuite un Arent von Stackelberg se trouve toujours dans la région au XVe siècle.

Peter von Stackelberg, seigneur protecteur de l'abbaye de Dorpat (pas encore passée au protestantisme) et mort en 1545, est le fondateur de quatre lignées de Stackelberg, celle des Stackelberg de Kawer-Kreuzhof, celle des Stackelberg de Camby-Isenhof, celle des Stackelberg de Memskul-Piddul et celle des Stackelberg d'Oldenhorn-Hallinap, qui essaiment en Livonie, en Courlande, en Suède, dans le grand-duché de Finlande et en Russie. La troisième et la quatrième lignées se divisent elles-mêmes en plusieurs branches. Avant la Première Guerre mondiale, les Stackelberg étaient partagés en vingt-huit lignées et leurs propriétés foncières représentaient au total plus de 1 677 km2 dans les provinces baltes. Ils seront tous expulsés et expropriés par les réformes des nouvelles républiques baltes en 1919 et ne conservent que quelques maisons à la campagne, avant d'être encore expulsés pendant la période de la Seconde Guerre mondiale, mettant fin à plus de sept cents ans d'histoire.

Plusieurs branches de cette famille subistent aujourd'hui à l'étranger. Une branche cadette s'est mise au service du royaume de Suède qui colonisa la région jusqu'au début du XVIIIe siècle. Ses membres ont été élevés au titre de baron suédois en 1714 et de comte suédois en 1727. D'autres reçoivent le titre de comte du Saint-Empire en 1775 et 1786. La Russie reconnaît leurs titres de noblesse balte au milieu du XVIIIe siècle et les inscrit à la noblesse de l'Empire en 1854 en tant que barons baltes.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Domaines ayant appartenu à la famille[modifier | modifier le code]

Façade du château de Faehna

Liens externes[modifier | modifier le code]