Stachys byzantina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'épiaire de Byzance ou épiaire laineuse (Stachys byzantina) est une espèce d'épiaire de la famille des Lamiaceae. On l'appelle aussi oreille de lapin ou oreille d'ours[1] en référence à la forme élancée et à la surface duveteuse de ses feuilles. Elle est cultivée comme plante ornementale.

Description[modifier | modifier le code]

Stachys byzantina est une plante herbacée vivace, laineuse, de couleur gris-blanc. Les feuilles inférieures forment une rosette basale compacte d'où émerge une tige de 60 cm de haut. Les feuilles basales opposées sont oblongues-elliptiques, de 10 × 2,5 cm, laineuses, soyeuses, à marge crénelée.

La hampe florale porte des feuilles opposées de plus en plus courtes vers le haut et un épi de 10-22 cm de haut, comportant beaucoup de fleurs sessiles, densément verticillées. Le calice de 1,2 cm est tubulaire-campanulé. La corolle bilabiée de couleur rose violacé a une lèvre supérieure concave. La floraison va de juin à septembre suivant la région.

Distribution[modifier | modifier le code]

On la rencontre à l'état sauvage dans les pelouses calcicoles en Eurasie : Iran, Turquie, Arménie et Azerbaïdjan.

Elle est cultivée ailleurs.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • (=) Stachys olympica auct.
  • Stachys lanata Jacquin
  • Stachys olympica Poir.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

L'analyse par chromatographie gazeuse de l'huile essentielle de Stachys byzantina a détecté 26 composants dont principalement des sesquiterpènes[2].

Composés de Stachys byzantina obtenus par hydrodistillation (en % de l'huile essentielle), d'après Khanavi et als[2]
Spathulénol : 16,1 α-copaène: 16,6 β-caryophyllène : 14,3
β-cubébène: 12,6 α-humulène: 8,4 humulène epoxide II: 6,8

Les extraits à l'acétone ou au méthanol de Stachys byzantina ont une activité significative dans l'inhibition de la douleur et de l'inflammation[3].

Utilisation[modifier | modifier le code]

L'épiaire de Byzance est plantée dans les jardins comme couvre-sol.

Elle demande à être placée dans un endroit sec et dégagé, sinon son feuillage dépérit. Le feuillage desséché doit être retiré. Rustique, elle résiste à -15 °C. Elle supporte bien la sécheresse.

Elle peut devenir envahissante.

Il existe de nombreux cultivars : 'Cotton Boll' stérile, 'Primerose Heron' au feuillage vert maculé de jaune, 'Big Ears' etc.

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Oreille d'ours
  2. a et b Mahnaz Khanavi, Abbas Hadjiakhoondi, Gholamreza Amin, Yaghoob Amanzadeh, Abdolhossein Rustaiyan, and Abbas Shafiee, « Comparison of the Volatile Composition of Stachys persica Gmel. and Stachys byzantina C. Koch. Oils Obtained by Hydrodistillation and Steam Distillation », Z Naturforsch C., vol. 59, no 7-8,‎ 2004 (lire en ligne)
  3. Mahnaz Khanavi, Mohammad Sharifzadeh, Abbas Hadjiakhoondi, Abbas Shafiee, « Phytochemical investigation and anti-inflammatory activity of aerial parts of Stachys byzanthina C. Koch. », Journal of Ethnopharmacology, vol. 97,‎ 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :