Stéphanie Renouvin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Renouvin.

Stéphanie Renouvin

Naissance 2 avril 1977 (37 ans)
Nice (Alpes-Maritimes)
Nationalité française
Diplôme
Profession journaliste, animatrice de télévision et chanteuse

Stéphanie Renouvin, née le 2 avril 1977 à Nice (Alpes-Maritimes)[1], est une journaliste, animatrice de télévision et chanteuse française.


Biographie[modifier | modifier le code]

De 1986 à 1994, Stéphanie Renouvin suit des études au conservatoire de Nice[1]. Après une hypokhâgne et une khâgne au lycée Masséna de Nice, puis une licence d'histoire à la Sorbonne, elle est diplômée du Centre de formation des journalistes (promotion 2001)[1].

Parallèlement à ses études, elle est la chanteuse du groupe musical électro-rock "Curl", "découverte du Printemps de Bourges" en avril 1998[2]. Le groupe sort un album, Ultime station[3].

En 2001, elle débute sa carrière de journaliste de télévision au sein de la chaîne d'information en continu LCI[4], en tant que rédactrice commentatrice[3].

En novembre 2001, elle rejoint la chaîne d'information en continu I>Télé, filiale du groupe Canal+[3]. Dès janvier 2002, elle coprésente avec Bruce Toussaint le journal de la mi-journée sur Canal+ et I>Télé[4], qu'elle présente même en solo au cours de l'été 2002[5]. Leur journal est reconduit pour la saison 2002/2003, puis supprimé de la grille de Canal+[5]. Au cours de la saison 2003/2004, Stéphanie Renouvin présente les journaux du week-end sur Canal+ et assure une chronique musicale hebdomadaire dans Merci pour l'info, l'émission d'access prime-time de Canal+ présentée par Emmanuel Chain[4].

De septembre 2004 à juin 2006, elle coprésente La Matinale sur Canal+ brièvement avec Thierry Gilardi puis avec Bruce Toussaint dès octobre 2004[6]. L'émission est également diffusée sur i>Télé pendant la saison 2004/2005[7]. En septembre 2006, alors que Stéphanie Renouvin part en congé maternité et souhaite abandonner la matinale, Élé Asu la remplace[6].

En janvier 2007, de retour de congé maternité, elle retrouve l'antenne[4]. Jusqu'à l'été 2007, elle présente le journal télévisé de la mi-journée dans l'émission En aparté de Pascale Clark, tous les midis sur Canal +[4]. À partir de septembre 2007, elle présente tous les midis, en alternance avec Émilie Besse, le journal dans L'édition spéciale de Samuel Étienne, du lundi au vendredi, sur Canal+[4]. Elle anime également StarMag du lundi au vendredi à 19 h 30 en clair sur TPS Star[8]. Fin décembre 2007, à l'occasion d'un plan de départ organisé par la direction, Stéphanie Renouvin quitte la chaîne et le groupe Canal+[9].

Se sentant avant tout chanteuse, Stéphanie Renouvin forme alors le groupe musical "BounS" avec l'auteur, compositeur et pianiste Olivier Bovis[10],[11]. En mars 2009, elle se produit au théâtre Marigny[2].

En novembre 2010, Stéphanie Renouvin revient à la télévision, sur France 4, pour animer Certains l'aiment show, une émission entre magazine et divertissement[12],[13] : selon EDEN, qui produit son émission, elle veut ainsi « mêler ses deux passions, l'info et la création artistique »[3]. En mars 2011, après deux numéros de 90 minutes avec quatre chroniqueurs et des reportages[14], l'émission est raccourcie à 60 minutes avec deux chroniques et devient hebdomadaire pour être diffusée le vendredi en deuxième partie de soirée[15],[16]. Le programme est arrêté dès le mois d'avril 2011, les audiences étant jugées insuffisantes[17]. En février 2011, Stéphanie Renouvin coanime avec Cyril Hanouna les Victoires de la musique sur France 4[18]. En septembre 2013, Stéphanie Renouvin présente D8 le JT et remplace en semaine Adrienne de Malleray

Vie privée[modifier | modifier le code]

Stéphanie Renouvin se marie en juillet 2008 avec Julien Hervé, un des auteurs des Guignols[19]. Ils ont un fils, né en octobre 2006[1], et un deuxième enfant[14].

Fille de kinésithérapeutes, elle a une sœur[20]. Stéphanie Renouvin est la petite-fille par alliance de Sean Connery[2]. En effet, sa grand-mère, l'artiste-peintre française Micheline Roquebrune, s'est mariée en 1975 avec l'acteur écossais[21]. Elle est également la petite-fille de l'historien Pierre Renouvin[22].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (fr) « Les stars : Stéphanie Renouvin », sur Gala.fr (consulté le 21 mars 2011)
  2. a, b et c (fr) Lorraine Rossignol, « Stéphanie Renouvin : du bon spectacle avant tout », Le Monde Télévisions,‎ 20 mars 2011, p. 10
  3. a, b, c et d (fr) « Certains l'aiment show », sur edentv.fr (consulté le 21 mars 2011)
  4. a, b, c, d, e et f (fr) « Stéphanie Renouvin », sur purepeople.com (consulté le 21 mars 2011)
  5. a et b (fr) « La bio absolument pas autorisée de Stéphanie (2ème partie) : 2002-2003 », sur renou22.canalblog.com (blog consacré à Stéphanie Renouvin),‎ 23 août 2006
  6. a et b (fr) Anne-Sophie Hojlo, « La Matinale : le réveil matin des fidèles de Canal + », sur toutelatele.com,‎ 21 mars 2007
  7. « 24 heures chez i>Télé », Télé Satellite & Numérique,‎ octobre 2005, p. 12-17
  8. « Stéphanie Renouvin présentera Starmag sur TPS Star », sur actuzap-tele.fr,‎ 30 août 2007
  9. « Stéphanie Renouvin quitte le Groupe Canal Plus », sur JeanMarcMorandini.com,‎ 30 novembre 2007
  10. Julien Lalande, « Stéphanie Renouvin se met à la chanson (vidéo) », sur Ozap.com,‎ 25 février 2009
  11. « BounS », sur MySpace
  12. Virginie Sellier, « Stéphanie Renouvin : "Je n'avais pas prévu de revenir à la télé !" », sur Télé-Loisirs.fr,‎ 5 novembre 2010
  13. « Stéphanie Renouvin arrive sur France 4 », sur jeanmarcmorandini.com,‎ 11 octobre 2010
  14. a et b (fr) Magali Vogel, « Tiens, revoilà Stéphanie Renouvin ! », sur France-Soir,‎ 5 novembre 2010
  15. « Raymond Domenech parle enfin de l'Afrique du Sud... à sa façon », sur purepeople.com,‎ 4 mars 2011
  16. « Certains l'aiment show : nouvelle formule pour le talk de Stéphanie Renouvin sur France 4 », sur premiere.fr,‎ 10 février 2011
  17. N.L.-G., « France 4 arrête Certains l'aiment show, l'émission de Stéphanie Renouvin », sur tele-2-semaines.fr,‎ 12 avril 2011
  18. M. M., « Stéphanie Renouvin présentera les Victoires de la musique », sur programme-tv.net,‎ 9 janvier 2011
  19. « Carnet », Le Point,‎ 17 juillet 2008 (lire en ligne)
  20. « La bio absolument pas autorisée de Stéphanie (1ère partie) », sur renou22.canalblog.com (blog consacré à Stéphanie Renouvin),‎ 15 août 2006
  21. (en) « Connery: Bond and beyond », sur bbc.co.uk,‎ 21 décembre 1999
  22. « [précision nécessaire] », Nice-Matin,‎ 26 janvier 2012