Stéphane Aubier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aubier (homonymie).

Stéphane Aubier, né en 1965 à Verviers, est un auteur et réalisateur belge de films d'animation utilisant des techniques variées (du classique cello à l'image de synthèse en passant par le papier découpé).

Stéphane Aubier rencontre Vincent Patar à l'Institut des Beaux-Arts de Saint-Luc à Liège ; en 1986, ils entrent tous deux à l'École supérieure des arts visuels de la Cambre de Bruxelles où ils obtiennent leur diplôme en 1991.

À noter que Stéphane Aubier joue un rôle de quelques dixièmes de seconde dans C'est arrivé près de chez vous où il reçoit une balle en plein œil.

« Patar et Aubier »[modifier | modifier le code]

Leurs carrières sont étroitement liées depuis leurs débuts et ils partagent un univers commun, développé au fur et à mesure de leur collaboration.

En 1988, ils cosignent un premier court-métrage : le Picpic André Shoow, mettant en scène les personnages Picpic, le Cochon Magik (créé par Stéphane Aubier), André, le Mauvais Cheval et Côboy (créés par Vincent Patar) mais aussi "leurs amis" (Babyroussa - V.P., L'Ours et le Chasseur - S.A., Tony Manège - S.A., etc.) ; trois épisodes suivent ce premier essai : The First, Le deuxième et Quatre moins un. L'épisode pilote de 1988, le Picpic André Shoow (qui peut être considéré comme le numéro O de la série), n'était qu'une compilation de courts-métrages réalisés individuellement par chacun des deux jeunes étudiants de la Cambre) ; à partir du deuxième épisode ("The First", donc), Vincent Patar et Stéphane Aubier entament une période où il devient de plus en plus difficile de déterminer la part propre de chacun des auteurs et réalisateurs dans le travail publié en commun[1].

En 2001, Ils s'attellent une nouvelle fois à la tâche en reprenant un de leurs premiers courts-métrages, Panique au village (A town called panic aux États-Unis), série de 20 épisodes mettant en scène un cowboy, un indien et un cheval en colocation dans un village animé et dont les habitants sont tous aussi spécifiques qu'ont pu l'être les protagonistes de leur précédente série (avec, entre autres, les voix de Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners, Didier Odieu, Frédéric Jannin).

En 2009, Vincent Patar et Stéphane Aubier adaptent au cinéma Panique au village, dans un long-métrage parfois qualifié "d'animation punk", produit par La Parti production et coécrit avec leurs compères Vincent Tavier et Guillaume Malandrin. Le film est sélectionné en "Officiel" (séance de minuit) au Festival de Cannes 2009.

À l'occasion de la sortie du film, une bande-dessinée reprenant les aventures de Coboy et Indien est éditée chez Dupuis, ainsi qu'un livre pour enfants, dont l'histoire est adaptée par Stéphane Malandrin, publié chez Helium.

Note[modifier | modifier le code]

  1. Une version française de la cassette VHS des quatre épisodes de Picpic andré Shoow mise en vente en 2001 et épuisée à ce jour a, depuis 2003, été remplacée par un DVD

Les personnages[modifier | modifier le code]

Leur univers déjanté est plein de créatures étranges parmi lesquelles :

  • Picpic, un cochon qui peut se transformer en cochon magik (sic) grâce à une danse.
  • André le cheval et Côboy, qui passent leur temps à s'entretuer.
  • Babyroussa, un babiroussa typique...
  • Les Baltus
  • Indien, Coboy et Cheval (à ne pas confondre avec André et Côboy)
  • Steven et Janine les fermiers, leur fille Bénédicte, Poule, Cochon, Vache, Facteur...

Filmographie et récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Alain Lorfèvre, Destins animés : Patar, Aubier et Cie, Wallonie-Bruxelles International (WBI) / Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles,‎ 2011, 192 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]