Stéatose hépatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coupe histologique d'un foie de souris stéatosique. Les vacuoles blanches contenaient des lipides dans les cellules vivantes, mais le fixateur à dissous les lipides et elles apparaissent maintenant vides.

La stéatose hépatique est une lésion du foie dont, pour l'Homme, la gravité est variable. Elle est consécutive à la zugunruhe chez les oiseaux migrateurs et peut être provoquée en élevage avicole pour la production de foie gras par gavage.

La stéatose est caractérisée par la présence de graisse dans les hépatocytes. Il en existe deux types : la stéatose macrovésiculaire, la plus fréquente, bénigne, majoritairement associée à la consommation excessive d'alcool, et la stéatose microvésiculaire, liée à un dysfonctionnement mitochondrial, plus sévère.

Chez l'Homme[modifier | modifier le code]

Elle apparaît lorsque le foie est trop gras (c'est-à-dire qu'il comporte trop de triglycérides). Cela se rencontre assez souvent chez les personnes obèses, diabétiques, ou encore alcooliques.

Chez les oiseaux d'élevage pour la production de foie gras[modifier | modifier le code]

Clinique[modifier | modifier le code]

Paraclinique[modifier | modifier le code]

  • Pendant la phase de l'évolution de la stéatose, suite à la compression et la necrose de cellules hépatique, on peut retrouver une augmentation

On peut retrouver une augmentation des triglycérides et des signes d'alcoolisme (CDT +++, GGT +++, VGM ++).

Les stéatoses hépatiques non-évolutives peuvent s'accompagner d'un bilan enzymatique normal, et éventuellement une bilirubine conjuguée augmentée par défaut d'élimination (canalicules biliaires comprimés).