Sremska Kamenica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Sremska Kamenica
Сремска Каменица
Blason de Sremska Kamenica
Héraldique
Vue générale de Sremska Kamenica
Vue générale de Sremska Kamenica
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Voïvodine
Région Syrmie
District Bačka méridionale
Ville Novi Sad (Petrovaradin)
Code postal 21 202
21 204
21 208
Démographie
Population 12 273 hab. (2011)
Densité 406 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 13′ 23″ N 19° 50′ 35″ E / 45.223, 19.843145° 13′ 23″ Nord 19° 50′ 35″ Est / 45.223, 19.8431  
Altitude 171 m
Superficie 3 020 ha = 30,2 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Sremska Kamenica

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Sremska Kamenica

Sremska Kamenica (en serbe cyrillique : Сремска Каменица ; en croate : Srijemska Kamenica ; en hongrois : Kamanc ; en allemand : Kamenitz) est une ville de Serbie située dans la province autonome de Voïvodine. Elle fait partie de la municipalité urbaine de Petrovaradin, sur le territoire de la Ville de Novi Sad et dans le district de Bačka méridionale. Au recensement de 2011, elle comptait 12 273 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Sremska Kamenica est située dans la région de Syrmie, au nord du massif de la Fruška gora et au bord du Danube. Dans la ville, le pont de la liberté franchit le fleuve et relie la localité à Novi Sad. Sremska Kamenica, comme les villages de Bukovac, Ledinci et Stari Ledinci font partie de la zone urbaine de la municipalité de Petrovaradin.

La ville est divisée en plusieurs quartiers, Donja Kamenica (la « basse Kamenica »), Gornja Kamenica (la « haute Kamenica »), Bocke, Tatarsko Brdo, Čardak et Staroiriški Put. Les localités de Paragovo, Popovica, Galvica et Artinjeva (Artiljevo) sont administrativement rattachées à Sremska Kamenica ; situées au bord du parc national de la Fruška gora, elles servent de villégiature domnicale aux habitants de Novi Sad et de Petrovaradin.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Histoire[modifier | modifier le code]

Sremska Kamenica est mentionnée pour la première fois dans des documents historiques en 1237. À cette époque la ville faisait partie du Royaume de Hongrie.

Au XVIe siècle, la ville fut conquise par les Ottomans.

La ville passa ensuite entre les mains des Habsbourg et, après la dislocation de l'Autriche-Hongrie en 1918, elle fit partie du Royaume des Serbes, des Croates et des Slovènes, qui, en 1929, devint le Royaume de Yougoslavie.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
2 491 2 849 3 646 5 051 7 532 7 955 11 205[2] 12 273[1]


Évolution de la population

Données de 2002[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2002)
Répartition de la population par nationalités (2002)

Données de 2011[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges (2011)

En 2011, l'âge moyen de la population était de 41,7 ans, 41 ans pour les hommes et 42,5 ans pour les femmes[5].

Culture[modifier | modifier le code]

À Sremska Kamenica se trouve la maison où a vécu et où est mort Jovan Jovanović Zmaj ; cette maison est aujourd'hui transformée en musée. L'église serbe orthodoxe et l'église catholique romaine de la ville datent toutes deux du XVIIIe siècle. Près du Danube se trouve aussi le Parc de Sremska Kamenica, avec le château du comte Karačonji, qui date du XVIIe siècle. L'administration du parc national de la Fruška gora est situé dans la ville.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Éducation[modifier | modifier le code]

L'institut FABUS à Sremska Kamenica

Dans une petite forêt se trouve l'Institut de Sremska Kamenica, qui est l'institut le plus important et le plus réputé de Serbie en matière de cardiologie, oncologie et pneumologie[6],[7]. La ville possède une Académie de police qui, jusqu'en 2006, était la seule institution de son genre en Serbie. L'école de commerce FABUS est aussi située dans la ville[8].

Sremska Kamenica possède également un orphelinat appelé SOS Dečje Selo[9].

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  3. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-01-7)
  4. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)
  5. a et b (sr)(en)[PDF] « Livre 2 : Âge et sexe - Données par localités », sur http://stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 14 décembre 2012 (consulté le 6 avril 2013)
  6. (sr)(en) « Institut za onkologiju Vojvodine », Site officiel de l'Institut d'oncologie de Voïvodine (consulté le 14 janvier 2008)
  7. (sr)(en) « Institut za plućne bolesti Vojvodine », Site officiel de l'Institut de pneumologie Voïvodine (consulté le 14 janvier 2008)
  8. (sr)(en) « Fakultet za uslužni biznis », Site officiel de la Faculté FABUS (consulté le 14 janvier 2008)
  9. (sr) « SOS Dečje Selo », Site officiel de la Faculté FABUS (consulté le 14 janvier 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]