Squier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo.
Guitare Squier (copie de Stratocaster).

La marque Squier, après avoir été une compagnie de fabrication de cordes, a été rachetée par la célèbre marque de guitares américaine Fender. Squier est désormais une sous-marque de Fender.

Historique[modifier | modifier le code]

Entre 1970 et 1975, de nombreux constructeurs japonais (Tokai, Ibanez, Fernandes, Greco), produisent des copies de modèles Fender en reprenant les caractéristiques de modèles originaux (Stratocaster, Telecaster, Jazz Bass et Precision Bass) beaucoup moins cher que les instruments fabriqués par Fender aux États-Unis à la même période.

Fender intente alors et gagne des procès contre ces marques pour reprendre leur idée et produire à partir de 1982, au Japon, des instruments sous la marque Squier (les premiers modèles auront d'ailleurs un gros logo Fender et un petit Squier sur la crosse du manche). Ces modèles sont des répliques d'anciens modèle de Fender (stratocaster 57, 62) et en reprennent les caractéristiques; ce sont les premières reissues (RI) (« répliques ») de Fender.

À l'origine limités au marché japonais, ces modèles vont rapidement connaître le succès et être distribués en Europe, leur rapport qualité/prix est d'autant plus intéressant que la production des Fender « US » est inégale à cette époque (il fallait compter entre 1 700 et 1 800 francs pour une Squier en France contre plus du double pour une Fender US). La première série, considérée comme la meilleure, est couramment appelée « JV » (ce sont les lettres par lesquelles débute le numéro de série de chaque instrument de cette série). Leur production se poursuit jusqu'en 1984.

De 1983 à 1984, Squier produit une autre série (numéro de série SQ) qui n'est plus tout à fait une réplique des anciens modèles (et dont les micros ne sont pas américains contrairement aux modèles précédents), mais qui s'inspire des modèles 69 et qui restent de très bonne qualité. À partir 1985, Squier continue sa production d'instruments fiables et de bonne qualité mais qui n'égalent pas, en général, les premières séries. Ces instruments ont des numéros de série multiples, restent de bonne qualité mais celle-ci varie en fonction des années. La production japonaise continuera d'être exportée jusqu'en 1995 (à vérifier).

À partir de 1988, Squier fait produire des instruments en Corée mais la qualité n'est plus la même (les matériaux utilisés sont de moins bonne qualité). Le savoir-faire coréen n'est pas ici en cause puisqu'entre 1996 et 1998, Squier Corée fabriquera de très bons instruments (la série Pro-Tone) qui, sans égaler les premières productions de Squier Japan, se situe largement au-dessus des dernières de celle-ci.

Certains prétendent que la série Pro-Tone avait été arrêtée car elle faisait de l'ombre aux Fender fabriquées entre-temps au Mexique (les Pro-Tone étaient moins chères, et d'une qualité en général supérieure aux Fender Mexique). Certaines Squier ont également été fabriquées au Mexique et il semble que les matériaux utilisés soient les mêmes que ceux des Fender Mexique (une histoire d'incendie des ateliers et des aléas de la délocalisation d'une partie de la production vers le Mexique seraient à l'origine de la situation). Les bois et les micros ont apparemment été récupérés à partir du stock mexicain, japonais, voire américain tant la lutherie et les micros sont de qualité.

Il existe également des Squiers faites aux États-Unis, apparemment au cours de la deuxième partie des années 1980 (numéro de série E), d'excellente qualité, qui rappellent fortement les Squiers japonaises de la même période.

Par la suite, Squier a été fabriqué en Indonésie, puis en Chine, mais la qualité des modèles d'entrée de gamme n'est en rien comparable aux modèles des débuts, Fender se contentant de faire fabriquer à un coût dérisoire des copies conformes, par leur aspect uniquement, aux modèles Fender.

Squier produit en majeure partie des guitares ayant la même forme et partiellement les mêmes caractéristiques que les guitares Fender comme la Stratocaster, la Telecaster à des prix moindres. Les matériaux utilisés pour la production de Squiers sont cependant de qualité inférieure ; les composants électroniques ne sont généralement pas les mêmes, ou ne correspondent pas aux normes de qualités Fender. Le montage se fait en série, principalement en Indonésie ou en Chine, et plus récemment en Inde, ou l'on notera l'apparition d'une Stratocaster en cèdre d'inde (Indian Red Cedar), la Vintage Modified.

Cependant Squier diversifie sa gamme et plusieurs niveaux de qualité sont à observer, allant de l'entrée de gamme (bullet, affinity) à la série haut de gamme (classic vibe), la serie vintage modified fabriquée en indonesie (contre fabrication chinoise pour les classic vibe) est aussi de bonne facture et juste en dessous qualitativement de ces dernieres CV. Le rapport qualité-prix des séries indonésiennes et surtout chinoises avec les Classic Vibe s'est amélioré au point d'avoir enfin à des prix abordables des instruments de grande qualité, bien réglés et aux finitions irréprochables, qui soutiennent la comparaison avec les Fender, il n'est pas rare de trouver des manches en érable flammé ou des corps en 2 parties (rare dans ces gammes de prix).

Toutefois, on peut constater ces dernières années une nette inflation des prix sur les modèles Classic Vibe, probablement afin que ceux ci ne cannibalisent pas le marché des Fender mexicaines, la marque Squier ayant retrouvé sa notoriété sur ces modèles Classic Vibe.

Lien externe[modifier | modifier le code]