Square Charles-de-Gaulle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Square Charles-de-Gaulle
Image illustrative de l'article Square Charles-de-Gaulle
Square Charles-de-Gaulle en 1895. La grille de fer est visible.
Situation
Coordonnées 43° 36′ 16″ N 1° 26′ 42″ E / 43.6045, 1.44543° 36′ 16″ Nord 1° 26′ 42″ Est / 43.6045, 1.445  
Pays France
Région Midi-Pyrénées
Ville Toulouse
Quartier(s) Capitole
Morphologie
Type Place
Histoire
Création 1873-1875
Monuments Capitole

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Square Charles-de-Gaulle

Géolocalisation sur la carte : Toulouse

(Voir situation sur carte : Toulouse)
Square Charles-de-Gaulle

Le square Charles-de-Gaulle est une place située à Toulouse, entre le Capitole de Toulouse / rue Ernest Roscach à l'ouest, la rue Lafayette au nord, la rue d'Alsace-Lorraine à l'est et la rue du Poids de l'Huile au sud.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancienne porte de la Commutation, jardin des plantes de Toulouse.

Le square a été créé lors de la percée de la rue Alsace-Lorraine entre 1873 et 1875[A 1]. Après la démolition de la Maison Commune qui se situait sur l'emplacement du square, l'ancienne porte est déplacée et reconstruite au jardin des plantes[A 1]. La grille de fer est retirée en 1928 afin de créer des trottoirs[A 1]. La ligne A du métro s'arrête au milieu du square (arrêt Capitole) et, à sa construction en 1993, le bassin et les allées du square ont été recréés à l'identique; la cascade et la rocaille en fausses pierres rappelant des coquilles d'huîtres[note 1] ont disparu lors du réaménagement de la station[A 1].

Dans le cadre du réaménagement du centre-ville de Toulouse, le square a été totalement repensé en même temps que la rue Alsace-Lorraine. Si le projet avait fait polémique du fait de la minéralisation du jardin et de la coupe de plusieurs arbres dans l'optique d'une mise en valeur du donjon, aujourd'hui le nouveau square est toujours autant apprécié des Toulousains.

Description[modifier | modifier le code]

Outre l'ancienne Tour des archives capitulaires, le square referme un buste de Jean Jaurès installé en 1929, une stèle en mémoire au Général de Gaulle, un cabrillet à grandes feuilles en face du donjon, deux cèdres du Liban; un érable sycomore, des micouliers et des sophoras.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette rocaille était appelée "parc aux huîtres"

= Références et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Granier, Toulouse côté jardins, éditions Daniel Briand,‎ 2005 (ISBN 2-903716-66-8)
  1. a, b, c et d Granier 2005, p. 28-29

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :