Squalius alburnoides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Squalius alburnoides est un poisson de la famille des cyprinidés (Cyprinidae) qui est endémique de la péninsule Ibérique (Portugal et sud de l'Espagne)[1].

Il est rare et classé espèce vulnérable par l'UICN[2].

Il a la particularité génétique d'être aneuploïde, c'est-à-dire posséder un nombre anormal de chromosomes. Il possède un triple jeu de chromosomes (trisomie intégrale), une mutation ancienne, qui serait mortelle chez un mammifère mais qui chez cette espèce est viable ; l'expression de l'un des jeux de chromosomes étant inhibée par un processus encore mal compris[3]..

Description[modifier | modifier le code]

  • Poisson longiligne et argenté, plus sombre sur le dessus, clair sur la face ventrale. Une ligne plus foncée brunâtre, non nette, orne son côté
  • Il ne dépasse pas 25 cm (queue comprise)
  • Nageoire dorsale comportant 7 rayons et nageoire anale de 7 à 9 rayons.

Habitats et aire de répartition[modifier | modifier le code]

C'est une espèce benthopélagique des eaux douces qui vit dans les Rivières, les rivières intermittentes et les lacs.

Outre au Portugal, on le trouve en Espagne du sud, dans le bas Douro (ou Douero), le Tage, la Guadiana et le Guadalquivir,

Phylogénie[modifier | modifier le code]

Il semble que ce poisson descende phylogéniquement du Squalius pyrenaicus[4] avec lequel il peut être hybridé, et d'ailleurs produire des œufs diploïdes et triploïdes ou tétraploïdes, plus ou moins viables[5]

Biologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce se reproduit en avril-Mai, pondant dans les plantes aquatiques et sur les pierres du fond.
Il se nourrit d'invertébrés, principalement de petits crustacés et de larves d'insectes.

Statut, menaces[modifier | modifier le code]

Il est menacé par la dégradation et pollution des eaux de surface (eutrophisation, pesticides, perturbateurs endocriniens..) et par la régression et fragmentation de son habitat (en raison des sécheresses et de l'augmentation du drainage et des pompages d'irrigation).
L'introduction d'autres espèces non native de ces régions est une autre source de menace pour ce poisson[6].
Sa raréfaction risque de le conduire à un goulot d'étranglement génétique.
C'est une espèce protégée par la Convention de Berne (Il figure dans l'annexe III)

Divers[modifier | modifier le code]

Il est considéré comme sans intérêt culinaire et pour la pêche.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Crivelli, A.J. 2005 Molecular Phylogenetics and Evolution 45 (2007) 981–996

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Wheeler, A., 1992. Freshwater fishes of Britain and Europe. Rainbow Books, Elsley House, London. 124 p.
  2. Statut/menace pour Squalius alburnoides pour l'UICN, 2006 Liste rouge d'espèces menacées (UICN) consulté 2007 /07
  3. Communiqué de presse de l'Université Julius Maximilian de Wurtzbourg, du 2008 09 05, citant les résultats de Manfred Schartl du Biocentre de Wurtzbourg obtenus en lien avec l'Université de Lisbonne et publié en septembre 2008 par la revue Current Biology.
  4. Fiche INIST CNRS
  5. Fiche INIST CNRS
  6. Crivelli, A.J., 1996. The freshwater fish endemic to the Mediterranean region. An action plan for their conservation. Tour du Valat Publication, 171 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :