Spyrídon Yianniótis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Spyrídon Yanniótis)
Aller à : navigation, rechercher
Spyrídon Yianniótis Swimming pictogram white.png
Informations
Nages nage libre, nage en eau libre
Nationalité grec
Naissance 19 février 1980 (34 ans)
Lieu Liverpool

Spyrídon « Spýros » Yianniótis (en grec : Σπυρίδων «Σπύρος» Γιαννιώτης[1], né le 19 février 1980 à Liverpool) est un nageur grec spécialiste des épreuves de nage libre en bassin et des courses en eau libre. Après plusieurs années consacrées aux courses en bassin, marquées notamment par deux finales olympiques en 2004 à Athènes sur 400 et 1 500 m nage libre, il s'oriente vers l'eau libre, discipline dans laquelle il s'illustre à partir de 2007 en remportant une première médaille internationale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après de premières apparitions en championnat international en 1999, Spyrídon Yanniótis participe en 2000 aux Jeux olympiques organisés à Sydney ; sans succès toutefois puisqu'il ne vas pas au-delà des séries éliminatoires sur 400, 1 500 m et 4 × 200 m nage libre. L'année suivante, il rate la finale mondiale du 1 500 m pour une place à Fukuoka lors des Championnats du monde en grand bassin, mais pas celle du 400 m qu'il termine au septième rang. L'année 2002 le voit conquérir à Berlin sa première breloque internationale en terminant troisième avec ses coéquipiers grecs de la finale du relais 4 × 200 m nage libre. En 2004, lors des Championnats d'Europe disputés à Madrid, il finit au pied du podium du 1 500 m à seulement 45 centièmes de seconde du Roumain Dragos Coman[2]. Viennent alors les Jeux olympiques organisés à Athènes dans son pays. Il y réalise ses meilleurs performances au cœur d'une concurrence planétaire en terminant cinquième du 1 500 m à cependant près de 20 secondes du podium occupé par l'Australien Grant Hackett, l'Américain Larsen Jensen et le Britannique David Davies. Sur 400 m, dans une finale très relevée, il termine septième à plus de cinq secondes du vainqueur, l'Australien Ian Thorpe. L'année suivant les J.O., Yanniótis ne confirme ses performances athéniennes et n'atteint aucune finale lors des Championnats du monde 2005. Il remporte toutefois trois médailles lors des Jeux méditerranéens 2005 à Almería. Dès l'année suivante, il se fait plus rare dans les bassins de natation entamant de fait une reconversion dans une autre discipline, la nage en eau libre.

Dès 2007, à l'occasion des Championnats du monde se tenant à Melbourne, il enlève une première médaille planétaire en terminant troisième du 5 km derrière l'Allemand Thomas Lurz et le Russe Evgeny Drattsev. En 2008, alors que les Jeux olympiques de Pékin constituent le principal événement de l'année, la nage en eau libre fait son apparition parmi les disciplines olympiques avec la programmation du 10 km. Spyrídon Yanniótis valide sa qualification en mai à l'occasion des Championnats du monde organisés à Séville en terminant neuvième du 10 km. Comme en 2000 et 2004, le Grec participe également aux courses en bassin mais est éliminé dès les séries des 400 et 1 500 m nage libre. Sur l'épreuve en eau libre, le Grec est plus à son avantage. À la lutte pour une médaille jusqu'au dernier kilomètre notamment avec le Britannique David Davies et l'Allemand Thomas Lurz, s'échappant même un moment en tête, il s'effondre dans l'emballage final et termine finalement seizième d'une épreuve remportée par le Néerlandais Maarten van der Weijden[3],[4]. Il clôt sa saison par un premier titre international en remportant le 5 km des Championnats d'Europe se tenant à Dubrovnik un mois plus tard, une épreuve disputée pour la première fois sous la forme d'un contre-la-montre.

Vice-champion du monde du 5 km en 2009, le Grec obtient deux nouvelles médailles continentales à l'été 2010 en remportant le titre par équipe sur 5 km et le bronze sur la même distance en individuel.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Courses en bassin[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques
Épreuve / Édition Sydney 2000 Athènes 2004 Pékin 2008
400 m nage libre 20e temps des séries
3 min 54 s 96
7e
3 min 48 s 77
24e
3 min 49 s 34
1 500 m nage libre 21e temps des séries
15 min 29 s 69
5e
15 min 3 s 69
12e des séries
14 min 53 s 32
4 × 200 m nage libre 15e temps des séries
7 min 35 s 77

Nage en eau libre[modifier | modifier le code]

Année Compétition Ville Épreuve Rang
2007 Championnats du monde Melbourne, Australie 5 km 3e
10 km 31e
2008 Championnats du monde Séville, Espagne 10 km 9e
Jeux olympiques Pékin, Chine 10 km 26e
Championnats d'Europe Dubrovnik, Croatie 5 km 1er
10 km 6e
5 km par équipe 4e
2009 Championnats du monde Rome, Italie 5 km 2e
10 km 6e
2010 Championnats du monde Roberval, Canada 5 km 5e
Championnats d'Europe Budapest, Hongrie 5 km 3e
10 km 7e
5 km par équipe 1er
2011 Championnats du monde Shanghai, Chine 5 km 2e
10 km 1er
5 km par équipe 6e
2013 Championnats du monde Barcelone, Espagne 5 km 3e
10 km 2e

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Souvent transcrit Gianniotis.
  2. (en)[PDF] Résultats officiels du 1 500 m nage libre masculin des Championnats d'Europe 2004, sur omegatiming.com. Consulté le 7 août 2010.
  3. (en) Craig Lord, « Dutch Cancer Comeback Hero Takes The Marathon », sur swimnews.com, 21 août 2008. Consulté le 6 août 2010.
  4. (en) Caroline Cheese, « Olympics day 13 as it happened », sur news.bbc.co.uk. Consulté le 6 août 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]