Spyrídon Lámpros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Spyrídon Lámpros
Σπυρίδων Λάμπρος
Image illustrative de l'article Spyrídon Lámpros
Fonctions
Premier Ministre contrôlant le sud de la Grèce
10 octobre 19165 février 1917
Monarque Constantin Ier
Prédécesseur Nikolaos Kalogeropoulos
Successeur Aléxandros Zaïmis
Biographie
Date de naissance 1851
Lieu de naissance Flag of the United States of the Ionian Islands.svg Corfou (République des îles Ioniennes)
Date de décès 1919
Lieu de décès Drapeau de la Grèce Skopelos (Grèce)
Nationalité Grecque
Religion Christianisme orthodoxe (Église de Grèce)

Spyrídon Lámpros
Premiers ministres grecs

Spyrídon Lámpros ou Spirídon Lámpros (en grec moderne : Σπυρίδων Λάμπρος), et parfois orthographié Lambros, est un enseignant, chercheur, universitaire et homme politique grec, né à Corfou en 1851 et mort en 1919 à Skopelos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudia la littérature à Athènes jusqu'en 1871 avant de poursuivre ses études en Allemagne et obtenir un doctorat de l'université de Leipzig. Il étudia également l'histoire, notamment à Paris, Londres et Vienne. Il étudia également le développement scientifique et philosophique chez les Grecs durant l'époque byzantine et l'Empire ottoman.

Il parlait plusieurs langues, notamment l'allemand, le français et l'anglais. En 1901, il participa au comité d'organisation pour la création de la Délégation pour l'adoption d'une langue auxiliaire internationale qui prônait l'utilisation d'une langue universelle telle que l'espéranto ou l'ido.

En 1890, il rejoint l'université d'Athènes où il enseigna l'histoire et la littérature ancienne. Il devint recteur de l'université d'Athènes de 1893 à 1894 puis de 1912 à 1913.

En 1916, il accepta de former un gouvernement qui ne contrôlait que le sud de la Grèce, le nord du pays et la Crète étant contrôlé par le gouvernement de défense nationale d'Elefthérios Venizélos. En novembre 1916, des émeutes contre les partisans de Venizélos firent plusieurs blessés. Les Français et les Anglais imposèrent alors un blocus maritime à la Grèce, forçant Lampros à démissionner en février 1917.

Spiridon Lampros fut jugé responsable des émeutes de novembre 1916. Il s'exila à Hydra, puis à Skópelos. Il fut autorisé à revenir à Athènes en juillet 1919 pour des raisons de santé. Il mourut le 23 juillet à Skopelos.

Spyridon Lampros,
enseignant, chercheur et universitaire.