Spy Game : Jeu d'espions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Spy Game, jeu d'espions)
Aller à : navigation, rechercher

Spy Game :
Jeu d'espions

Titre québécois Jeux d'espionnage
Titre original Spy Game
Réalisation Tony Scott
Acteurs principaux
Sociétés de production Universal Pictures
Beacon Communications
Kalima Productions GmbH & Co. KG
Metropolitan Filmexport
Red Wagon Productions
Toho-Towa
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau du Japon Japon
Drapeau de la France France
Genre Action
Sortie 2001
Durée 126 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Spy Game : Jeu d'espions - ou Jeux d'espionnage au Québec - (Spy Game) est un film d'action réalisé par Tony Scott, sorti en 2001.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1991, alors que le président des États-Unis s'apprête à se rendre en République populaire de Chine, la CIA apprend qu'un de ses agents, Tom Bishop, a été capturé en tentant de libérer une Anglaise, Elizabeth Hadley, d'une prison chinoise près de Suzhou et qu'il doit être exécuté le lendemain matin, à moins que le gouvernement américain ne le réclame au risque de faire capoter la visite du président.

Pour prendre une décision, les dirigeants de la CIA appellent Nathan Muir, officier partant à la retraite le soir même et qui avait recruté Bishop. Bien qu'ils disent à Muir vouloir « boucher les trous » du dossier, ils attendent que Muir leur donne une bonne raison de ne pas intervenir. Muir révèle la situation à CNN en espérant influencer la décision, cependant la CIA nie les faits et la presse se rétracte.

Pendant le débriefing, Muir raconte comment il avait recruté Bishop quand celui-ci était tireur d'élite dans le United States Marine Corps. Puis comment il l'a formé à Berlin en 1976. Enfin la dernière fois qu'il a vu Bishop, à Beyrouth. Pendant cette mission, Bishop avait eu une liaison avec Hadley jusqu'à ce qu'elle lui révèle qu'elle était impliquée dans un attentat à la bombe contre l'ambassade de Chine à Londres. De crainte que les sentiments de Bishop pour Hadley ne compromettent sa couverture, Muir avait échangé avec les Chinois Hadley contre un diplomate américain, après quoi les agents chinois avaient enlevé Hadley, et Bishop avait coupé les liens avec Muir.

Pressé par le temps, Muir contrefait un ordre de mission du directeur de la CIA pour lancer l'opération « dîner en ville » (operation Dinner Out), au cours de laquelle des SEAL vont délivrer de force Bishop et Hadley de Suzhou. Il utilise les 282 000 $ de son assurance vie pour acheter le responsable de la compagnie d'électricité afin qu'il coupe le courant à la prison pendant l'opération.

Bishop est secouru un quart d'heure avant son exécution. Il réalise que Muir est derrière l'opération en entendant le nom de l'opération, qui est une référence à un cadeau d'anniversaire qu'il avait fait à Muir au Liban. Quand la CIA est informée de l'opération, Muir a quitté le bâtiment.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : 21 novembre 2001 ; Drapeau de la France France / Drapeau de la Belgique Belgique : 9 janvier 2002

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse du projet[modifier | modifier le code]

Le néerlandais Mike van Diem devait à l'origine réaliser le film. Mais les producteurs ont préféré un cinéaste plus connu et célèbre, le britannique Tony Scott[2].

Casting[modifier | modifier le code]

Tony Scott avait déjà dirigé Brad Pitt une fois avant de faire ce film, dans True Romance, où il avait un petit rôle. Quant à Robert Redford, il avait côtoyé l'acteur dans son film Et au milieu coule une rivière en 1992.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

La séquence d'ouverture dans la prison chinoise a été tournée au château d'Oxford, qui servait de prison jusqu'en 1996[3]. Les scènes qui se déroulent dans les bureaux de la CIA ont été réalisées aux studios de Shepperton, seuls les plans extérieurs de Washington DC ont été tournés aux États-Unis[3].

Les prises au Viêt Nam ont été tournées aux environs de Ouarzazate[3].

Comme Berlin a beaucoup changé entre 1976 (date de l'action du film) et la période du tournage, les plans qui s'y déroulent ont été tournés à Budapest et à Prague[3].

La séquence de Beyrouth devait originellement être tournée à Tel Aviv et Haïfa. Mais seule la séquence de l'attentat-suicide a été tournée à Haïfa, la seconde Intifada ayant contraint l'équipe à délocaliser le tournage qui s'est finalement déroulé à Casablanca[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

La sortie du film a failli être annulée du fait de la proximité des attentats du 11 septembre 2001 et de la présence d'un attentat-suicide dans le scénario. Le film a alors été testé lors d'une preview, et la séquence a été remontée[3].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • À la fin du film, on peut relever une petite erreur de réalisme. Il est 7h et quelques à Washington ; et au même moment, lors de l'exfiltration de Tom Bishop en hélicoptère, on peut voir le soleil se lever et monter dans le ciel, alors qu'on se trouve en Chine. Or Washington DC et la Chine sont situés aux antipodes l'un de l'autre : lorsque la journée commence à Washington, elle s'achève en Chine. Il est donc impossible de voir un début de journée simultanément en Chine et sur la côte est des USA, ce qu'on remarque dans le film.

En pratique, lorsqu'il est 7h30 (heure approximative de l'opération « Dîner en ville ») à Washington DC, il est 20Hh30 en Chine en hiver, 19h30 en été. L'opération de libération de Tom Bishop devrait donc se dérouler intégralement de nuit. Cette erreur est regrettable, d'autant plus que le film s'efforçait de souligner l'existence du décalage horaire (notamment dans une scène où Nathan Muir téléphone à son ami à Honk Kong, on peut voir qu'il fait jour en Chine, et nuit aux usa).

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Motion Picture Sound Editors 2002 : nominations pour le Best Sound Editing - Dialogue & ADR, Domestic Feature Film et le Best Sound Editing - Effects & Foley, Domestic Feature Film.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dates de sortie - Internet Movie Database
  2. Secrets de tournage - AlloCiné
  3. a, b, c, d, e et f Tony Scott, commentaire du DVD, collector's edition (ISBN 0-7832-2359-5).
  4. « Awards for Spy Game », sur akas.imdb.com (consulté le 6 août 2011).

Liens externes[modifier | modifier le code]