Spud Webb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Webb.
Spud Webb Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nom complet Anthony Jerome Webb
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 13 juillet 1963 (51 ans)
Dallas, Texas
Taille 1,7 m (5 7)
Poids 60 kg (132 lb)
Surnom Spud
Situation en club
Club actuel Retiré
Numéro 4
Poste Arrière
Carrière universitaire ou amateur
1981-1983
1983-1985
Midland College (en)
Wolfpack de North Carolina State
Draft NBA
Année 1985
Position 87e
Franchise Pistons de Détroit
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
1993-1994
1994-1995
1995-1996
1995-1996
1996-1997
1997-1998
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Hawks d'Atlanta
Kings de Sacramento
Kings de Sacramento
Kings de Sacramento
Kings de Sacramento
Hawks d'Atlanta
Timberwolves du Minnesota
Scaligera Verona
Magic d'Orlando
07,8
06,8
06,0
03,9
09,2
13,4
16,0
14,5
12,7
11,6
05,9
09,4
0?
03,0

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Anthony « Spud » Webb (né le 13 juillet 1963 à Dallas) est un ancien joueur de basket-ball évoluant en NBA.

Spud Webb est notamment célèbre pour avoir remporté le concours de dunks du NBA All-Star Game 1986 devant des as de la discipline tels que Dominique Wilkins (son coéquipier de l’époque aux Atlanta Hawks), alors qu'il ne mesure lui-même qu'1,70 m.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après 2 années passées à l’université d’État de North Carolina, Spud Webb se présente à la Draft NBA 1985. Il est choisi par les Pistons de Détroit en 87e position mais ne se voit pas accorder le droit de participer aux camps d’été pour débutants. Les Hawks d'Atlanta s’empressent alors de faire venir le jeune meneur en Georgie où il passera ses 6 premières années de NBA. Il termine sa première saison en tant que doublure de Doc Rivers avec des moyennes de 7,8 points et 4,3 passes alors qu’Atlanta remporte 16 matches de plus que la saison précédente.

Cette saison 1985-1986 marque le début d’une période faste pour les Hawks. Portés par Dominique Wilkins et Kevin Willis, ils atteindront 4 années d’affilée un total d’au moins 50 victoires en saison régulière et se qualifieront 5 fois en 6 ans pour les play-offs dont ils ne dépasseront néanmoins jamais le 2e tour. Durant ces 6 années, Spud Webb doit surtout se contenter du rôle de doublure du meneur de jeu. Il va néanmoins acquérir une grande notoriété dans le courant de l’année 1986.

Alors rookie (joueur débutant), Spud Webb se présente au slam dunk contest du All-Star Game dont il est l'une des principales attractions. La légende dit que Spud a réussi son premier dunk alors qu’il ne mesurait qu'1,70 m. Dès lors, rien d’étonnant à le retrouver au milieu des plus grands spécialistes de la discipline. Après une série impressionnante couronnée notamment de 2 notes parfaites (50), le numéro 4 des Hawks est proclamé vainqueur de la compétition.

Spud Webb signe en 1990-1991 ce qui sera à la fois la meilleure et la dernière saison de son premier passage chez les Hawks. Il tourne à 13,4 points et 5,6 passes mais l’équipe vieillissante échoue à nouveau au premier tour des playoffs. Spud Webb s’engage alors avec les Kings de Sacramento, une des franchises les plus faibles de la ligue.

Arrivé en même temps que Mitch Richmond, ancienne star des Warriors de Golden State, Spud Webb voit son temps de jeu augmenter significativement. Il en profite pour signer en 1991-1992 la meilleure saison de sa carrière avec 16 points et 7,1 passes de moyenne par match. En 1994-1995, il achève sa cinquième saison consécutive à plus de 10 points et 6 passes de moyenne mais l’équipe ne parvient toujours pas à décrocher une place en play-offs.

À l'été 1995, Spud Webb fait le chemin inverse pour retourner à Atlanta dont la franchise est ancrée solidement dans le milieu des classements de la NBA. Il n’y jouera que 51 matches avant de prendre la direction de Minnesota en cours de saison en échange de Christian Laettner. En 26 matches il affiche des statistiques moyennes de 9,4 points et 5,9 passes.

En 1996-1997, Spud Webb tente l’aventure de l’Europe dans le club italien de Scaligera Verona. À 34 ans, il revient pour un dernier défi en NBA avec le Magic d'Orlando qui ne durera que le temps de 4 matches.

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :