Sprue tropicale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sprue tropicale
Classification et ressources externes
CIM-10 K90.1
CIM-9 579.1
MedlinePlus 000275
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La sprue tropicale est un syndrome de malabsorption intestinale avec des anomalies histologiques de l’intestin grêle et associant au moins deux éléments biologiques suivants :

Elle est retrouvée de façon endémo-épidémique en Asie du Sud-Est, en Inde, aux Caraïbes, en Amérique centrale et plus rarement en Afrique noire.

Étiologie[modifier | modifier le code]

L'étiologie reste inconnue jusqu'à présent. L’efficacité des antibiotiques est en faveur d’une étiologie infectieuse.

Clinique[modifier | modifier le code]

La diarrhée est le signe clinique essentiel. Le tableau clinique évolue en trois étapes :

  1. une diarrhée aiguë, fébrile, avec douleurs abdominales, vomissements, anorexie,
  2. une diarrhée chronique graisseuse, témoin d’une stéatorrhée et cause d’une dénutrition,
  3. une anémie et une stomatite, qui sont les témoins des carences vitaminiques.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Les examens biologiques retrouvent une stéatorrhée et une anémie macrocytaire mégaloblastique.

L'examen radiologique utile est le transit du grêle qui retrouve un aspect de grêle fonctionnel.

Une biopsie de l'intestin grêle retrouve une atrophie villositaire avec un infiltrat lymphoplasmocytaire du chorion.

La réponse au traitement par antibiotiques et acide folique est un véritable test diagnostique.

Évolution[modifier | modifier le code]

Sous antibiothérapie, l’évolution est rapidement favorable en 10 à 15 jours. Dans le cas contraire, il faut ajouter de la vitamine B12 par voie parentérale.

Notes et références[modifier | modifier le code]