Sport stacking

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sport Stacking
Picto
Autres appellations Cup Stacking, Speed Stacking
Fédération internationale WSSA[1]
Pratiquants 483,658 (nombre de participants au Guinness World Record établi en 2012)[2]
Image illustrative de l'article Sport stacking
Empilage en cours d'un 1-10-1

Le Sport Stacking (aussi connu sous le nom de Cup Stacking ou Speed Stacking) est un sport individuel et d'équipe d'origine américaine qui consiste à empiler le plus rapidement possible des cups en plastique spécialement conçues à cet effet. Les participants aux compétitions de Sport Stacking empilement les cups selon un schéma prédéfini, en contre la montre ou face à un autre joueur. Les séquences sont généralement des pyramides de trois, six ou dix tasses. Le conseil d'administration fixant les règles est la WSSA (World Sport Stacking Association[1])

Le sport a généré une grande communauté YouTube[3], avec des Stackers téléchargeant leurs meilleurs temps sur le site de partage de vidéos

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Sport Stacking a été inventé par Wayne Godinet[4], qui a introduit les premières formations et surnommé le sport "Stack Coupe Karango". Peu de temps après, Wayne a formé un groupe appelé Cupstack. Il a en suite travaillé avec un professeur d'éducation physique, Bob Fox, avec qui il a développé l'activité en formalisant les règles et en mettant en place un organe directeur, la WSSA : World Sport Stacking Association (Association Internationale de Sport Stacking). Il a également fondé une société nommée Speed Stacks, et avec son partenaire Larry Goers, il a créé une ligne de produits de Sport Stacking, ainsi qu'un système breveté de chronométrage connu sous le nom [1] qui est également utilisé pour la pratique du Speedcubing. Les premières compétitions ont eu lieu en 1998 à Oceanside, en Californie et à Denver, au Colorado.

Le Sport Stacking portait le nom de Cup Stacking. Mais la WSSA (World Sport Stacking Association) en changea le nom en 2004 afin qu'il soit immédiatement identifé comme un sport de compétition.

Quelques expressions[modifier | modifier le code]

  • Stacker : personne pratiquant le Sport Stacking
  • Cups : Gobelets en plastique pour pratiquer le Sport Stacking
  • Upstack : construction d'une pyramide avec les gobelets
  • Downstack : désempilement des gobelets à partir d'une pyramide

Equipements[modifier | modifier le code]

Le Sport Stacking ne peut être pratiqué qu'avec des gobelets spécialement conçus. La marque de gobelets officielle approuvée par la WSSA est Speed Stacks, concurrencée par la marque Flashcups, surtout utilisée en Allemagne, et Crazy Cups une marque moins onéreuse. Les gobelets sont percés et ont un rebord à l'intérieur, de manière à ce que l'air puisse passer pour qu'ils ne collent pas les uns aux autres. Pour réaliser la figure reine du sport, le Cycle Stack, il faut douze gobelets.

Bénéfices[modifier | modifier le code]

Les partisans de ce sport affirment que les joueurs développent l’ambidextrie et leur coordination œil-main. Des recherches scientifiques ont confirmé ces affirmations  :

  • Une étude universitaire par le Dr Brian Udermann, actuellement à l'Université de Wisconsin- crosse, confirme que le Sport Stacking améliore la coordination œil-main et le temps de réaction jusqu'à 30 % ( publié dans la revue scientifique "des compétences perceptives et motrices" en 2004 )[5]
  • Une étude EEG menée par Melanie A. Hart. Professeur adjoint Département de la Santé, de l'Exercice et des Sciences du Sport à l'Université Texas Tech soutient l'affirmation selon laquelle le Sport Stacking fait travailler les deux hémisphères du cerveau . Au cours du travail de la main gauche, l'activité dans l'hémisphère droit était plus grande que la gauche, tandis que pour le travail de la main droite, l'activité de l'hémisphère gauche était plus grande que le droit. Cette participation scientifique sur ce sujet a été récompeensé par le AAHPERD [6],[7] D'autre part, Hart n'a pas pu obtenir les mêmes résultats que Udermann lors de l'étude de l'amélioration du temps de réaction[8].
  • Un troisième groupe ( Gibbons, E., Hendrick, JL, & Bauer, J. Université d'État de New York ) a étudié les effets sur le temps de réaction et confirmé le travail d'Udermann plutôt que celui de Hart, affirmant que "les résultats concordent avec les allégations formulées par Speed Stacks, dans lequel la pratique du Sport Stacking peut améliorer le temps de réaction"[9]. Ils affirment également "Même 60 minutes de pratique du sport stacking peuvent améliorer le temps de réaction chez les jeunes adultes". Le Speed Stacking aide les gens à s'améliorer dans d'autres sports, car il contribue à améliorer la coordination œil-main.
  • Le Département de kinésiologie de l'Université Towson, Baltimore, MD a étudié l'influence de la participation à un programme de coordination bi-manuelle pendant 6 semaines sur le rendement en lecture des élèves de 5e année avec le Sport Stacking comme activité bi-manuelle. Une augmentation significative a été observée dans le groupe expérimental sur les compétences de compréhension, ce qui prouve que Sport Stacking peut améliorer les compétences de compréhension des élèves lors d'une lecture, sans distinction de sexe . Publié Juin 2007 [10].
  • En 2007, le Sport Stacking a obtenu un test scientifique dans une étude de l'Université du Nevada -Las Vegas[11].

Règles[modifier | modifier le code]

3-3-3

Uniquement 9 gobelets sont nécessaires, divisés en 3 piles de 3 gobelets, les gobelets doivent être mis en pyramide, tas par tas, d'un côté jusqu'à un autre et doivent ensuite être ré-empilés en partant du même côté d'où la première pyramide a été construite.

3-6-3

12 gobelets sont nécessaires. Un tas de 3 à gauche, un de 6 au milieu et un de 3 à droite. Le principe est le même que pour le 3-3-3, il faut mettre les 3 tas en pyramide d'un sens vers un autre, puis les ré-empiler du même sens.

6-6

12 gobelets sont nécessaires, divisés en deux tas de 6. Les deux tas doivent être mis en pyramide l'un après l'autre et doivent ensuite être ré-empilés dans le même ordre. La technique utilisée pour le downstack du 6-6 dans le Cycle Stack n'est pas la même que celle utilisée pour le downstack du 6-6 seul.

1-10-1

12 gobelets sont nécessaires. 1 à gauche, 10 au milieu et 1 à droite. Il faut faire une pyramide avec les 10 gobelets puis les ré-empiler à l'aide des 2 gobelets sur le côté de manière à reformer trois tas : 3-6-3.

Cycle Stack

12 gobelets sont nécessaires. Il faut tout d'abord effectuer le 3-6-3, puis le 6-6 et finir avec le 1-10-1.

Records[modifier | modifier le code]

En 2002, Emily Fox réalise un temps de 7,43 secondes au Cycle Stack, l'un des premiers records officiel de ce sport. L'actuel détenteur du record du monde au Cycle Stack est William Polly avec un temps de 5,595 secondes[12], établit le 25 Mars 2013 au Championnat National de Sport Stacking des Etats Unis.

Records mondiaux officiels[modifier | modifier le code]

Les records mondiaux sont validés par la WSSA[13] :

  • Cycle Stack  : 5,296 s  : Josh Hainsel[12]
  • 3-6-3  : 1,863 s  : William Orrell[14]
  • 3-3-3  : 1,436 s  : William Orrell[15]
  • Double Cycle Stack  : 6,435 s  : Son Nguyen et Nicolas Werner[16]
  • Cycle Stacks Relay : 13,039 sec : Fantastic Four (William Orrell, William Polly, Zhewei Wu et Chandler Miller)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.thewssa.com/
  2. http://www.thewssa.com/stackup/2012_stackup/
  3. http://www.youtube.com/results?search_query=sport+stacking&oq=sport+stacking&gs_l=youtube.3..0l3.787.2643.0.2813.14.11.0.3.3.1.159.1321.2j9.11.0...0.0...1ac.1.11.youtube.bQNaRzAO10k
  4. http://www.patentbuddy.com/Inventor/Godinet-Wayne-P/9894762
  5. Udermann et al.: Influence of cup stacking on hand-eye coordination and reaction time of second-grade students. Percept Mot Skills. 2004 Apr;98(2):409-14.
  6. Texas Tech University :: Health, Exercise and Sport Sciences, HESS - Melanie Hart
  7. Brain Activation Patterns During Participation in Cup Stacking (Motor Behavior)
  8. M. Hart et al.: Influence of participation in a cup-stacking unit on timing tasks. Percept Mot Skills. 2005 Dec;101(3):869-76.
  9. http://facultyweb.cortland.edu/hendrick/aahperdposter%20-%20S07.pdf
  10. Uhrich TA, Swalm RL: A pilot study of a possible effect from a motor task on reading performance.. Percept bum hole MotbubSkills. 2007 Jun;104(3 Pt 1):1035-41.
  11. Granados C, Wulf G.: Enhancing motor learning through dyad practice: contributions of observation and dialogue. Res Q Exerc Sport. 2007 Jun;78(3):197-203.
  12. a et b http://www.youtube.com/watch?v=jkr8FNvmEhM
  13. Résultats sur le site de la WSSA
  14. http://www.youtube.com/watch?v=v4AoEY356mQ
  15. http://www.youtube.com/watch?v=AVNAVFZ2cyo
  16. http://www.youtube.com/watch?v=hgebBr50HUQ

Liens externes[modifier | modifier le code]