Sport et littérature en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photographie de Pierre de Coubertin, faisant partie de la collection de George Grantham Bain, acquise par la Librairie du Congrès en 1948.

La dénomination « Sport et littérature » s’applique, dans le cadre de la littérature en langue française, non pas à un genre littéraire en propre, mais à un mode d’expression dans lequel la pratique sportive se trouve être une source d’inspiration pour les écrivains.

Sport et littérature en France : historique[modifier | modifier le code]

Discobole Lancelotti, copie romaine du Discobole de Myron (Ve siècle av. J.-C.), palais Massimo alle Terme, à Rome

Sport et littérature : l’héritage grec et latin[modifier | modifier le code]

Dans la littérature de la Grèce antique, il n’est pas rare de rencontrer des œuvres qui trouvent leur inspiration dans la pratique sportive ; la présence du sport dans cette littérature est à la hauteur du rôle important que joue le sport dans la civilisation grecque ; dans cette société, où des Jeux sportifs se sont tenus pendant des siècles à Olympie, à Delphes, à Corinthe, le sport a une dimension spirituelle, culturelle, politique, éthique ; on retrouve cet intérêt pour la pratique sportive dans les œuvres des plus importants auteurs grecs : Homère, Pindare, Théocrite, Platon, Aristote, Hérodote, Xénophon, Pausanias[1].

La littérature latine se présente, dans le domaine des œuvres inspirées par le sport, comme une copie, qui n’est pas à la hauteur du modèle, des œuvres des auteurs grecs ; la pratique sportive a, dans la Rome antique, des vertus utilitaires, sans dimension spirituelle ou éthique ; les jeux « sportifs » des arènes romaines ne présentent aucun aspect permettant une comparaison avec les Jeux grecs, ou avec nos compétitions sportives modernes ; quelques auteurs latins, inspirés par les pratiques sportives, méritent d’être cités, comme Virgile, ou Ovide[1].

Le sport dans la littérature française avant l’invention du « sport »[modifier | modifier le code]

Dans ses ouvrages, Jean-Jacques Rousseau relève que l’entraînement corporel constitue une partie importante de l’éducation.

Dans la littérature française du Moyen Âge, comme dans celle de la Renaissance, les jeux athlétiques, s’ils ne sont que rarement une source d’inspiration pour les écrivains, à la différence de la Grèce antique, apparaissent cependant çà et là, dans des chansons de geste, dans des poésies, dans des chroniques ; on peut mettre en lumière deux auteurs qui ont fait une place dans leurs œuvres aux exercices physiques : Rabelais, et Montaigne[1].

Le XVIIe siècle et le XVIIIe siècle, ainsi que la plus grande partie du XIXe siècle, jusqu’aux années 1880-1890, sont une époque où l’idée de sport, en France, ne tient qu’une toute petite place, et, dans certaines périodes, cette place est réduite à rien ; cependant, Jean-Jacques Rousseau est un écrivain pour qui la question des pratiques sportives est plus qu’une matière sans importance[1].

Sport et littérature en France des années 1880-1890 à nos jours[modifier | modifier le code]

Octave Lapize dans le Tour de France 1910 : le Tour de France a inspiré et inspire encore les écrivains.

Dans les années 1880-1890, il se produit, dans le domaine des pratiques sportives, un évènement considérable : l’émergence (ou la réémergence, doit-on dire, si l’on se place dans la perspective d’une filiation entre les Jeux grecs d’Olympie et les Jeux olympiques modernes) de l’idée de sport ; cette émergence ne se manifeste ni dans un lieu unique, ni à une date unique ; ce renouveau de l’intérêt marqué pour le sport dans les sociétés européennes s’observe en France, mais aussi en Grande-Bretagne, et dans d’autres pays ; ce réveil de l’attachement à la pratique sportive a lieu, pour ce qui concerne la France, deux décennies environ après la fin de la guerre franco-allemande de 1870 ; on voit ainsi, autour de l’année 1890, être publiées des œuvres comme le livre de Pierre de Coubertin sur l'éducation en Angleterre[2], ou bien l’ouvrage d’E. Gendry sur le sport cycliste naissant[3] ; et l’on n’oublie pas, évènement fondateur, le congrès qui débat de la rénovation des Jeux olympiques, organisé par Pierre de Coubertin, en juin 1894, à La Sorbonne, à Paris[4].

Les forces qui sont en jeu ici, et qui poussent à ce renouveau, sont multiples, et elles sont, pour la plupart, celles qui existent encore aujourd’hui, dans l’époque que nous vivons, où le domaine « Sport et littérature », en France, est riche en œuvres de toute nature (articles de journaux sportifs ; biographies de sportifs ; etc.) ; un élément d’importance particulière a joué un rôle moteur dans cette évolution : la force tendant à mettre en valeur le sentiment d’appartenance à une communauté (quand cette communauté est la nation, l’idée de nationalisme apparaît), une force qui a été liée à des évènements historiques considérables, comme ceux qui ont conduit à la Première Guerre mondiale ; la pratique sportive a été vue, à cette époque, dans certains pays comme la France, sous l’aspect de la préparation d’une génération de soldats à une guerre placée sous le signe de la revanche[4].

Œuvres et auteurs inspirés par le sport[modifier | modifier le code]

Les genres littéraires et les œuvres des écrivains[modifier | modifier le code]

Jean Giraudoux, qui a pratiqué le sport de haute compétition, a laissé des textes sur les pratiques sportives, comme le recueil « Le sport », publié en 1928.
Alain Gerbault, ici (à droite) lors de son arrivée au Havre en 1929, a été l'un des premiers à écrire sur ses exploits sportifs, avec « Seul à travers l'Atlantique », publié en 1924.

« Sport et littérature » se présente comme un moyen d’expression dans lequel la pratique sportive est une source d’inspiration ; cette forme d’expression se trouve être mise en œuvre à travers la plupart des genres littéraires ; voici comment se manifeste cette diversité à travers quelques exemples :

  • roman : Henri Decoin "Quinze rounds", Paris, Ernest Flammarion, 1930
  • nouvelles : Paul Morand "Ouvert la nuit", Paris, Éditions de la "Nouvelle revue française", 1922
  • essai : Jean Giraudoux "Le sport : Notes et maximes", Paris, Libr. Hachette, 1928
  • souvenirs : Georges Carpentier "Mon match avec la vie", Paris, Flammarion, 1954
  • poésie : Géo-Charles "VIIIe Olympiade, 1924-1928", Bruxelles, Éditions "L'Equerre", (sans date)
  • articles sportifs : Antoine Blondin "L'Ironie du sport : chroniques de "L'Équipe" : 1954-1982", Paris, F. Bourin, 1988
  • théâtre : Claude Confortès "Le Marathon : pièce en 3 actes", Paris, Gallimard, 1973.

En étudiant les œuvres des écrivains qui ont, dans tel ou tel texte, trouvé leur inspiration dans la pratique sportive, on voit qu’il existe plusieurs manières de s’exprimer à travers ce mode d’expression qu’est « sport et littérature » :

  • les « écrivains sportifs » : ces auteurs ont pratiqué, dans leur jeunesse, le sport, à un bon niveau, et ils ont parfois poursuivi cette pratique, en avançant en âge : c’est le cas de Jean Giraudoux, dont l’histoire a retenu qu’il a été, avec une performance de 50 secondes, recordman de France du 400 mètres en ligne droite[5],
  • les « sportifs écrivains » : ces sportifs de haut niveau ont laissé des écrits inspirés par le sport, tout en étant, tout au long de leur vie, engagés dans la pratique sportive à un niveau d’excellence, guides de haute montagne, navigateurs, athlètes : c’est le cas de Georges Carpentier qui est devenu, en 1920, le premier français champion du monde de boxe anglaise,
  • les « écrivains amateurs de sport » : ces écrivains n’ont pas d’expérience dans le sport de haut niveau, mais ils ressentent une passion pour les pratiques sportives, et pour ce qu’elles représentent ; c’est cet amateur de sport que nous trouvons chez Paul Morand qui a laissé de belles pages sur les pratiquants et les pratiquantes de tel ou tel sport[6],
  • les « journalistes de sport sans passé sportif » : ces journalistes sont ceux et celles des périodiques consacrées en partie, ou en totalité, au sport, et qui n’ont pas, contrairement aux « sportifs écrivains », un passé de sportifs ou de sportives de haut niveau ; un journaliste comme Denis Lalanne appartient à cette catégorie d’écrivains qui transmettent aux lecteurs, dans leurs textes, leur passion pour le sport ; à cette même catégorie peuvent appartenir des « écrivains amateurs de sport », dont il a été question plus haut, et qui, tel Antoine Blondin, mettent leur talent au service des sports qu’ils aiment passionnément[7].

Au-delà de ces différences entre telle ou telle pratique de l’écriture inspirée par le sport, les uns et les autres, « écrivains amateurs de sport », ou bien « journalistes de sport sans passé sportif », par exemple, tiennent à montrer qu’ils font partie de la même famille, comme on peut le voir dans l’hommage rendu à Antoine Blondin par Denis Lalanne[8].

Tristan Bernard, dessiné ici au vélodrome Buffalo par Henri de Toulouse-Lautrec en 1895, a été l’un des créateurs de l’Association des Écrivains Sportifs, en 1931.

Associations d’écrivains et prix littéraires[modifier | modifier le code]

La production littéraire liée au domaine « Sport et littérature » bénéficie, en France, depuis longtemps, d’un soutien venant d’organisations qui assurent la promotion de la littérature inspirée par le sport.

Des associations d’écrivains œuvrant dans ce domaine de la littérature sont engagées dans la mise en valeur des textes liés à ce mode d’expression :

  • l’Association des Écrivains Sportifs a été créée en 1931 par Tristan Bernard et Jean Giraudoux en a été le premier président ; son président actuel (en février 2013) est le grand reporter Benoît Heimermann ; cette association décerne, tous les ans, le Grand Prix de littérature sportive[9],
  • l’Union des Journalistes de Sport en France (UJSF), en association avec la Fondation FDJ et l’Union Nationale des Diffuseurs de Presse (UNDP), décerne, tous les ans, le Prix Sport Scriptum ; son président actuel (en février 2013) est Jean-Marc Michel, chef d’édition France 3 Côte d’Azur ; cette association décerne, tous les ans, le Prix Sport Scriptum[10].

Des prix littéraires, consacrés à la littérature sportive, viennent mettre en lumière ce mode d’expression :

  • créé en 1943, le Grand Prix de littérature sportive (Prix Tristan Bernard) a été décerné pour 2012 à : Tristan Garcia pour son livre : "En l'absence de classement final : nouvelles", Paris, Gallimard, 2012 ;

pour l'année 2013, ce prix a été attribué à : Alban Lefranc pour son livre : "Le ring invisible", Paris, Verticale/Gallimard, 2013[9];

  • créé en 1996, le Prix Sport Scriptum a été décerné pour 2012 à : Philippe Croizon pour son livre : "J'ai traversé la Manche à la nage", Paris, J.-C. Gawsewitch, 2012[10];
  • le Prix Renault Antoine Blondin est remis dans le cadre de la manifestation des Journées Nationales du Livre et du Vin de Saumur ; ce prix, pour l’année 2012, a été décerné à : Catherine de Baecque pour son livre : "Maurice Herzog, le survivant de l'Annapurna", Paris, Arthaud, 2011 ;

pour l'année 2013, ce a été attribué à : Paul Fournel pour son livre : "Anquetil tout seul", Paris, Seuil, 2012[11];

  • le Prix du livre Sportel-Renaud de La Borderie est remis à l’occasion de la manifestation Sportel Monaco ; ce prix, pour l’année 2012, a été décerné à : Françoise Laget et Serge Laget : "Jours de fête ; la grande histoire du Tour de France", Paris, Éditions Chronique, 2012, Sportel Monaco ;

pour l'année 2013, ce prix a été attribué à : l'Association des Amis de Jacques-Henri Lartigue, pour récompenser l'ouvrage "Chic, le sport !" de Jacques-Henri Lartigue, Paris, Éditions Actes Sud/Hermès, 2013[12];

  • nouvellement créé (en janvier 2013), le Prix Philippidès du récit sportif a été décerné pour la première fois, au printemps 2013, par l’association qui est à l’origine de la création de ce prix, le club sportif Bugeat Treignac Athlé[13] ;

le prix Philippidès, pour l'année 2013, a été décerné, à Bugeat, le samedi 27 avril 2013, à l'occasion de la course « Millevaches Monédières Raidlight Trail », au texte suivant : "Le marathonien des bois de Chaleix" de Pierre Gandois ;

le prix Philippidès, pour l'année 2014, a été décerné, à Bugeat, le samedi 26 avril 2014, à l'occasion de la course "Millevaches Monédières Raidlight Trail", au texte suivant : « Dans la légende à jamais » de Nicolas Herbelot (article paru dans le quotidien « L’Équipe » du samedi 29 juin 2013, à l’occasion du décès d’Alain Mimoun) ;

  • autre prix nouvellement créé (en 2012) par l'association « Jules Rimet - Sport et Culture », le Prix Jules Rimet a été institué pour promouvoir la littérature sportive ; ce prix, pour l’année 2012, a été décerné à : Paul Fournel "Anquetil tout seul", Paris, Éd. du Seuil, 2012[14].

À noter la manifestation suivante, qui est consacrée au sport et à la littérature :

  • Les Foulées Littéraires, où sont organisées des rencontres entre sportifs et écrivains, à Lormont, près de Bordeaux, en Gironde[15].

On n’oublie pas que les Jeux olympiques eux-mêmes ont assuré la promotion, de 1912 à 1948, par l’intermédiaire de Compétitions artistiques aux Jeux olympiques, de formes d’art comme l’architecture, la musique, la peinture, la sculpture, et aussi la littérature.

Les Jeux olympiques - ici, les Jeux olympiques d'été de 1900 - sont parmi les évènements qui inspirent les écrivains qui traitent de la pratique sportive.

Sport et littérature comme objet d’étude[modifier | modifier le code]

La notion de « Sport et littérature » est un concept qui fait l’objet d’études et de recherches menées par des spécialistes ; c’est ainsi que ces travaux ont abouti à la publication d’anthologies de textes inspirés par le sport :

  • Marcel Berger "Les Plus belles histoires de sport", Paris, Émile-Paul frères, 1948
  • Patrice Delbourg et Benoît Heimermann "Football & littérature : une anthologie de plumes et de crampons", Paris, Stock, 1998
  • Jean Durry et Pierre Dauzier "Le chant du sport : histoire d'un thème et textes choisis français et étrangers", Paris, La Table ronde, 2006
  • Jean-Jules Jusserand "Les Sports et jeux d'exercice dans l'ancienne France", Paris, Plon-Nourrit, 1901
  • H. Le Targat et J.C. Lyleire "Anthologie de la littérature du sport", Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 1988
  • Gilbert Prouteau "L'Équipe de France : anthologie des textes sportifs de la littérature française", Paris, Plon, 1972.

Ont également paru des ouvrages traitant de la question des textes inspirés par la pratique du sport :

  • Thomas Bauer "La sportive dans la littérature française des Années folles", Villeneuve-d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2011
  • Pierre Charreton "Les Fêtes du corps : histoire et tendances de la littérature à thème sportif en France 1870-1970", Saint-Étienne, CIEREC, 1985
  • Pierre Charreton "Le Sport, l'ascèse, le plaisir : éthique et poétique du sport dans la littérature française moderne", Saint-Étienne : Centre interdisciplinaire d'étude et de recherche sur l'expression contemporaine, 1990
  • Collectif, Revue EUROPE consacrée à « Sport et littérature ». Revue littéraire mensuelle. Numéro 806-807, de juin-juillet 1996
  • Serge Laget "Sport et littérature", Paris, Association pour la diffusion de la pensée française publ., 1998.

Liste d’auteurs de textes du domaine « Sport et littérature »[modifier | modifier le code]

Cette liste, qui présente plus de 220 écrivains, a vocation à être complétée ; cette liste doit beaucoup à des anthologies qui regroupent des textes inspirés par le sport :

  • Jean Durry et Pierre Dauzier "Le chant du sport : histoire d'un thème et textes choisis français et étrangers", Paris, La Table ronde, 2006
  • H. Le Targat et J.C. Lyleire "Anthologie de la littérature du sport", Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 1988
  • Gilbert Prouteau "L'Équipe de France : anthologie des textes sportifs de la littérature française", Paris, Plon, 1972.

La liste donnée ci-dessous est construite de telle façon que chaque auteur présent dans la liste apparaît dans l’ordre chronologique de sa date de naissance (qui figure entre parenthèses avant le nom de l’auteur) ; chaque nom est accompagné de la référence d’une œuvre de cet auteur ; une indication « pratique évoquée : », comme, par exemple, « pratique évoquée : cyclisme », vient dénoter de quel(les) pratique(s) sportive(s) il est question dans tel ou tel ouvrage :

  • (1850) Pierre Loti "Ramuntcho", Paris, Éditions Calmann-Lévy, 1897 (pratique évoquée : pelote basque)
  • (1854) Alphonse Allais "Pour cause de fin de bail : œuvres anthumes", Paris, La Revue blanche, 1899 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1856) J.-H. Rosny aîné "Le Roman d'un cycliste", Paris, E. Plon, 1899 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1863) Pierre de Coubertin "L'éducation en Angleterre : collèges et universités", Paris, Hachette, 1888
  • (1864) Rémy Saint-Maurice "Le Recordman", Paris, A. Lemerre, 1898 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1864) Maurice Leblanc "Voici des ailes !…", Paris, P. Ollendorff, 1898 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1866) Tristan Bernard "Nicolas Bergère, joies et déconvenues d'un jeune boxeur", Paris, P. Ollendorff, 1911 (pratique évoquée : boxe)
  • (1866) Jean Drault "Edgar Mouquet, sportif professionnel", Tours, Mame, 1934 (pratique évoquée : boxe)
  • (1870) Charles-Henry Hirsch ""Petit" Louis, boxeur", Paris, E. Flammarion, sans date (pratique évoquée : boxe)
  • (1871) Georges Rozet "Les Fêtes du muscle", Paris, B. Grasset, 1914
  • (1873) Alfred Jarry "Le Surmâle : roman moderne", Paris, Éditions de la Revue blanche, 1902 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1873) Jean Joseph-Renaud "Sur le ring", Paris, E. Fasquelle, 1921 (pratique évoquée : boxe)
  • (1873) Colette "Contes des mille et un matins", Paris, Éditions du Club de l'honnête homme, 1975 (pratiques évoquées : aviation ; cyclisme ; boxe)
  • (1879) Robert Dieudonné "Le Marchand de kilomètres", Paris, Éditions Berger-Levrault, 1932
  • (1880) Gabriel Voisin "Nos étonnantes chasses", Paris, La Table ronde, 1963 (pratique évoquée : aviation)
  • (1880) Louis Hémon "Battling Malone, pugiliste", Paris, Bernard Grasset, 1925
  • (1881) Paul Voivenel "Mon beau rugby", Toulouse, Éditions de l'Héraklès, 1942
  • (1881) Bernard Grasset "Les chemins de l'écriture", Paris, B. Grasset, 1942
  • (1882) Jean Giraudoux "Le sport : Notes et maximes", Paris, Libr. Hachette, 1928
  • (1883) Pierre Mac Orlan "La Clique du café Brebis, histoire d'un centre de rééducation intellectuelle", Paris, La Renaissance du livre, 1919 (pratique évoquée : rugby)
  • (1883) Jacques Mortane "Blaise Putois, boxeur", Paris, Baudinière, 1924
  • (1883) Louis-Léon Martin "Les Coulisses de la boxe", Paris, Éditions des Portiques, 1931
  • (1884) Alexandre Arnoux "Suite variée", Paris, B. Grasset, 1925 (pratiques évoquées : rugby ; course à pied)
  • (1884) Georges Duhamel "Scènes de la vie future", Paris, Mercure de France, 1930 (pratique évoquée : baseball)
  • (1884) Jean Giono "Les terrasses de l'île d'Elbe", Paris, Gallimard, 1976 (pratiques évoquées : football ; cyclisme)
  • (1885) Marcel Berger "Pourquoi je suis sportif", Paris, Éditions de France, 1930 (pratique évoquée : course à pied)
  • (1885) Joseph Jolinon "Le joueur de balle", Paris, Éditions Rieder, 1929 (pratique évoquée : football)
  • (1885) Louis-Henry Destel "Desroches footballeur", Nimes, C. Lacour, 1999
  • (1885) Paul Cartoux et (1890) Henri Decoin "Le Roi de la pédale", Paris, Gallimard, 1925
  • (1885) André Reuze "Le Tour de souffrance", Paris, A. Fayard, 1925
  • (1887) René Maran "Le Cœur serré", Paris, A. Michel, 1931
  • (1888) Jacques de Lacretelle "Idées dans un chapeau", Monaco, Éditions du Rocher, 1946
  • (1888) Paul Morand "Ouvert la nuit", Paris, Éditions de la "Nouvelle revue française", 1922
  • (1890) Maurice Genevoix "Euthymos, vainqueur olympique", Paris, E. Flammarion, 1924
  • (1890) Henri Decoin "Quinze rounds", Paris, Ernest Flammarion, 1930
  • (1892) Géo-Charles "VIIIe Olympiade, 1924-1928", Bruxelles, Éditions "L'Equerre", sans date
  • (1892) André Obey "L'Orgue du stade", Paris, Nouvelle Revue française, 1924
  • (1893) Alain Gerbault "Seul à travers l'Atlantique", Paris, B. Grasset, 1924
  • (1894) Roger Vercel "Croisière blanche", Paris, A. Michel, 1931
  • (1894) Jean Bernier "Tête de mêlée", Paris, F. Rieder et Cie, 1924
  • (1894) Georges Carpentier "Mon match avec la vie", Paris, Flammarion, 1954
  • (1895) Henry de Montherlant « La Relève du matin », Paris, Société littéraire de France, 1920
  • (1897) Henri Chabrol "La Chair est forte", Paris, Ernest Flammarion, éditeur, 1930
  • (1897) Paul Garcin "Entretiens sur le sport", Grenoble, Les Éditions françaises nouvelles, 1943
  • (1897) Pierre Devaux "X P. 15 en feu ! Voyage dans le système solaire", Paris, Magnard, 1945
  • (1897) Joseph Pascot "Six maillots de rugby", Poitiers : les Cahiers de France, 1926
  • (1898) Philippe Hériat "L'Innocent", Paris, éditions Denoël et Steele, 1931
  • (1898) Paul Vialar "Lettre ouverte à un jeune sportif", Paris, A. Michel, 1967
  • (1899) Jean-André Grégoire "24 heures au Mans", Paris, Flammarion, 1955
  • (1899) Pierre Bessand-Massenet "Le Frangin", Paris, la Table ronde, 1958
  • (1899) Vladimir Nabokov "Lolita", Paris, Gallimard, 1959
  • (1901) Jacques Perret "Articles de sport", Paris, Julliard, 1991
  • (1901) Jean Prévost "Plaisirs des sports, essais sur le corps humain", Paris, Gallimard, 1925
  • (1901) Paul Martin "Le Sport et l'homme : principes de pédagogie sportive", Genève, P. Cailler, 1948
  • (1902) Marcel Aymé "Le nain", Paris, Gallimard, 1934
  • (1904) André Leducq et Roger Bastide "La Légende des Pélissier", Paris, Presses de la Cité, 1981 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1905) Gaston Meyer "Les Tribulations d'un journaliste sportif", Paris, J.C. Simoën, 1978
  • (1905) Jacques Goddet "L'équipée belle", Paris, R. Laffont : Stock, 1991
  • (1906) Jules Ladoumègue "Dans ma foulée", Paris, Amiot-Dumont, 1955
  • (1906) Roger Frison-Roche "Premier de cordée", Grenoble, B. Arthaud, 1941
  • (1907) Georges Magnane "Les Hommes forts", Paris, Gallimard, 1942
  • (1907) Roger Vailland "325.000 francs", Paris, Corrêa, 1955
  • (1907) Olivier Merlin "Georges Carpentier : gentleman du ring", Paris, Hatier, 1975
  • (1907) Samivel "Nouvelles d'en haut", Paris, Hoëbeke, 1995
  • (1908) Alain Sergent "Le Pain et les jeux", Paris, La Jeune Parque, 1945
  • (1908) Maurice Merleau-Ponty "La structure du comportement", Paris, Presses universitaires de France, 1942 (pratique évoquée : football)
  • (1912) Raymond Boisset "A vos marques, trois courses, trois victoires, trois records", Paris, Éditions Je sers, 1949
  • (1912) Michel Boutron "La Grande fête du sport", Paris, A. Bonne, 1970
  • (1913) Joseph Meiffret "Mes rendez-vous avec la mort (pourquoi ?)", Paris, Flammarion, 1965
  • (1913) Marie-Thérèse Eyquem "Pierre de Coubertin, l’épopée olympique", Paris, Calmann-Lévy, 1966
  • (1913) Kléber Haedens "Adios", Paris, B. Grasset, 1974
  • (1913) Albert Camus "La Peste", Paris, Gallimard, 1947 (pratique évoquée : football)
  • (1913) Roger Caillois « Les jeux et les hommes : le masque et le vertige », Paris, Gallimard, 1958
  • (1915) Joffre Dumazedier "Regards neufs sur le sport", avec M. Baquet. A. Bazin. P. Bellugue. R. Berthoumieu. R. Boisset, Paris, Éditions du Seuil, 1950
  • (1915) Roland Barthes dans « Mythologies » : « Le monde où l’on catche » ; « Le Tour de France comme épopée », Paris, Éditions du Seuil, 1957
  • (1916) Yves Gibeau "La ligne droite", Paris, Calmann-Lévy, 1956
  • (1917) Gilbert Prouteau "Balle de match", Paris, Amiot-Dumont, 1954
  • (1917) Marcel Hansenne "Du Sport plein la tête", Paris, Flammarion, 1983
  • (1917) Georges Haldas "La Légende du football : chronique", Lausanne, L'Âge d'homme, 1981
  • (1918) Jean-François Brisson "Sport qui tue, sport qui sauve", Paris, A. Fayard, 1965
  • (1918) Étienne Lalou "Les règles du jeu", Paris, Egloff, 1948
  • (1918) Maurice Huet "La IIIe Olympiade", Paris, la Renaissance du livre, sans date
  • (1918) Roger Couderc « Le Rugby, la télé et moi », Paris, R. Solar, 1966 (pratique évoquée : rugby)
  • (1920) Michel Bouet "Signification du sport", Paris, Éditions universitaires, 1968
  • (1921) Jean Lacouture "Le Rugby, c'est un monde", Paris, Éditions du Seuil, 1979
  • (1921) Frédéric Dard "Vas-y, Béru !", Paris, Éditions Fleuve noir, 1952
  • (1921) Serge Groussard "La Médaille de sang", Paris, Denoël, 1973 (pratique évoquée : athlétisme)
  • (1922) Robert Chapatte et Jean-Marie Pinçon "Quand claquent les portes", Paris, R. Laffont, 1987 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1922) Antoine Blondin "L'Ironie du sport : chroniques de "L'Équipe" : 1954-1982", Paris, F. Bourin, 1988
  • (1922) Pierre Chany "Arriva Coppi ou les Rendez-vous du cyclisme", Paris, La Table ronde, 1960
  • (1923) Pierre Naudin "Les mauvaises routes", Paris, Gallimard, 1959
  • (1923) Bernard Clavel "L'Hercule sur la place", Paris, R. Laffont, 1966
  • (1923) Jacques Thibault "L'Influence du mouvement sportif sur l'évolution de l'éducation physique dans l'enseignement secondaire français", Paris, J. Vrin, 1979
  • (1924) Pierre Moustiers "La Paroi", Paris, Gallimard, 1969
  • (1924) Alain Bombard "Naufragé volontaire", Paris, Éditions de Paris, 1953
  • (1925) Bernard Moitessier "Cap Horn à la voile, 14216 milles sans escale", Grenoble, Arthaud, 1967
  • (1925) Jacques Augendre "Antoine Blondin : un singe en été", Issy-les-Moulineaux, « L'Équipe », 2005
  • (1926) Denis Lalanne "La mêlée fantastique", Paris, La Table ronde, 1961
  • (1926) Claude Néron "La Grande marrade", Paris, B. Grasset, 1965
  • (1927) René Fallet "Le Triporteur", Paris, Denoël, 1951 (pratique évoquée : football)
  • (1927) Pierre Bourgeade "Le Football, c'est la guerre poursuivie par d'autres moyens", Paris, Gallimard, 1981 (pratique évoquée : football)
  • (1928) Louis Nucera "Mes rayons de soleil", Paris, B. Grasset, 1987
  • (1928) Claude Confortès "Le Marathon : pièce en 3 actes", Paris, Gallimard, 1973
  • (1928) Pierre Sansot "Le Rugby est une fête : au monde de l'ovale", Paris : Plon, 1990
  • (1929) Bernard Jeu "Le Sport, la mort, la violence", Paris, Éditions universitaires, 1972
  • (1930) Jean Bobet "Lapize, celui-là était un « as »", Paris, La Table ronde, 2003
  • (1930) Robert Parienté "La Fabuleuse histoire de l'athlétisme", Paris, O.D.I.L, 1979
  • (1931) Éric Tabarly "Victoire en solitaire, Atlantique 1964", Grenoble, Arthaud, 1964
  • (1932) Christian Quidet "La Fabuleuse histoire des arts martiaux", Paris, Éditions ODIL, 1983
  • (1932) Alexis Philonenko "Histoire de la boxe", Paris, Critérion, 1991
  • (1932) Georges Londeix "Football", Paris, A. Michel, 1972
  • (1932) Patrick Cauvin "C'était le Pérou", Paris, J.-C. Lattès, 1980
  • (1933) Pierre Albaladejo « Les mouches ont changé d'âne ! », Paris, J.-C. Lattès, 1999 (pratique évoquée : rugby)
  • (1934) Vladimir Dimitrijevic "La vie est un ballon rond", Paris, Éd. de Fallois, 1998
  • (1935) Marc Augé « Éloge de la bicyclette », Paris, Éd. Payot & Rivages, 2008 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1936) Jean Durry "La Véridique histoire des géants de la route", Paris, Denoël, 1973
  • (1936) Georges Perec « W ou le Souvenir d'enfance », Paris, Denoël, 1975
  • (1937) Guy Lagorce "Les Héroïques : nouvelles", Paris, Julliard, 1980
  • (1937) Noël Tamini "La saga des pédestrians", Rodez, Éd. Edior, 1997
  • (1937) Jean-Pierre Lacour « Les grands du rugby », Paris, Sélection du "Reader's digest", 2000 (pratique évoquée : rugby)
  • (1938) Philippe Tournon « La légende des bleus », Paris, Canal+ éd., 2004 (pratique évoquée : football)
  • (1938) Alfred Wahl et Pierre Lanfranchi « Les footballeurs professionnels : des années trente à nos jours », Paris, Hachette, 1995 (pratique évoquée : football)
  • (1938) Pierre-Louis Rey "Le Football : vérité et poésie", Paris, Hachette, 1979
  • (1938) Alfred Wahl "Les Archives du football : sport et société en France", 1880-1980, Paris, Gallimard, 1989 (pratique évoquée : football)
  • (1938) Claude Serre « Le Sport / dessins de Serre », Grenoble, J. Glénat, 1978
  • (1940) Jean-François Ballereau "Cavalier dans l'Ouest : du Canada au Mexique", Paris, Arthaud, 1978
  • (1940) Alain Billouin « 100 dieux du stade », Paris, Solar, 2001 (pratique évoquée : athlétisme)
  • (1941) Georges Vigarello "Techniques d'hier et d'aujourd'hui, collection : Une histoire culturelle du sport", Paris, « Revue EPS » R. Laffont, 1988
  • (1941) Rachid Boudjedra "Le Vainqueur de coupe", Paris, Denoël, 1981
  • (1942) Pierre Arnaud "Les athlètes de la République : gymnastique, sport et idéologie républicaine : 1870-1914", sous la direction de Pierre Arnaud, Toulouse, Privat, 1987
  • (1942) Christian Montaignac "Le sourire des protège-dents", Bègles, Le Castor astral, 1999
  • (1943) Yves Ballu "Les Alpinistes", Paris, Arthaud, 1984
  • (1943) Philippe Tournon "Platini : le football en fête", Paris, Alta, 1977 (pratique évoquée : football)
  • (1943) Jean-Marie Rouart "Avant-guerre", Paris, B. Grasset, 1983
  • (1944) Jean-Paul Ollivier "Anquetil, l'homme des défis", Paris, Flammarion, 1986 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1945) Jean-Noël Blanc « La légende des cycles », Bordeaux, Le Castor astral, 2003 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1945) Philippe Muray "Après l'histoire : essai", Paris, Les Belles Lettres, 1999 (pratique évoquée : football)
  • (1945) Roger Bambuck "La Course à pied", avec Jean Marcellin, Paris, Magnard, 1984
  • (1945) Pierre Pelot "La Guerre olympique", Paris, Denoël, 1980
  • (1945) Jean-Noël Blanc "Tir au but", Paris, Éd. du Seuil, 1999
  • (1945) Jean Colombier "Béloni", Paris, Calmann Lévy, 1992
  • (1946) Jean-Bernard Pouy "54 × 13", Nantes, L'Atalante, 1996
  • (1946) Pierre Salviac « Rugby + », Toulouse, Éd. Milan, 1989 (pratique évoquée : rugby)
  • (1947) Cyrille Guimard « Un Vélo dans la tête », Paris, Solar, 1980 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1947) Evelyne Coquet "Le Bonheur à cheval : de Paris à Jérusalem sur le chemin des Croisés", Paris, R. Laffont, 1975
  • (1947) Denis Tillinac "Rugby blues", Paris, La Table ronde, 1993
  • (1947) Jean Echenoz "Courir", Paris, Les Éd. de Minuit, 2008
  • (1947) Frédéric Roux "Lève ton gauche !", Paris, Ramsay, 1984
  • (1947) Marcel Couchaux "Zatopek : les années Mimoun", Frontignan, 6 pieds sous terre, 2006
  • (1947) Christian Bromberger "Le match de football : ethnologie d'une passion partisane à Marseille, Naples et Turin", Paris, Éd. de la Maison des sciences de l'homme, 1995 (pratique évoquée : football)
  • (1947) Paul Fournel "Les Athlètes dans leur tête", Paris, Ramsay, 1988 (pratique évoquée : football)
  • (1948) Paul Yonnet "Huit leçons sur le sport", Paris, Gallimard, 2004 (pratique évoquée : football)
  • (1948) Jacques Defrance « Sociologie du sport », Paris, Ed. la Découverte, 1995
  • (1948) Daniel Picouly « Fort-de-l'Eau », Paris, Flammarion, 1997
  • (1949) Jean-Philippe Domecq « Ce que nous dit la vitesse : essai », Paris, Quai Voltaire, 1994
  • (1949) Joëlle Wintrebert, "Les Olympiades truquées", Paris, Fleuve noir, 1987
  • (1949) Jean-Louis Crimon "Verlaine avant-centre", Bordeaux, Le Castor astral, 2001
  • (1949) Christian Oster "Volley-ball", Paris, Éd. de Minuit, 1989
  • (1949) Jean Hatzfeld "Où en est la nuit", Paris, Gallimard, 2011
  • (1949) Carl de Souza "En chute libre", Paris, Éd. de l'Olivier, 2011
  • (1949) Bernard Chambaz "Evviva l'Italia : balade", Paris : Éd. du Panama, 2007
  • (1949) Roger Legeay, Jacky Hardy et Denis Roux « Cyclisme sur route », Paris, Amphora, 1999 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1950) Alain Ehrenberg "Le culte de la performance", Paris, Calmann-Lévy, 1991
  • (1950) Patrick Mignon "La passion du football", Publication, Paris, O. Jacob, 1998 (pratique évoquée : football)
  • (1950) Philippe Delerm « La tranchée d'Arenberg et autres voluptés sportives », Paris, Éd. du Panama, 2006
  • (1950) Patrick Béon « Nu dans mes bottes », Issy-les-Moulineaux, Éd. Prolongations, 2009 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1950) André Scala " Silences de Federer", Paris, éditions de la différence, 2011 (pratique évoquée : tennis)
  • (1951) Georges Cadiou « Les grands duels du cyclisme : portraits d'une époque », Saint-Cyr-sur-Loire, A. Sutton, 2008 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1951) Michel Caillat « Sport et civilisation : histoire et critique d'un phénomène social de masse, Paris, L'Harmattan, 1996
  • (1951) Serge Valletti, « Monsieur Armand dit Garrincha » : suivi de « Sixième solo », Nantes, L'Atalante, 2001
  • (1952) Michel Embareck "Nouvelles mêlées", avec Eric Halphen, Paris, Gallimard, 2003
  • (1952) Michel Brousse "Le judo : son histoire, ses succès", Genève, Paris, Minerva, 2002 (pratique évoquée : judo)
  • (1952) Philippe Barbeau et Jean Coué, « Le vélo », Paris, Flammarion, 1998 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1953) Benoît Heimermann "Les combats de Muhammad Ali", Bordeaux, Le Castor astral, 1998
  • (1953) François Bon "Limite", Paris, Éd. de Minuit, 1985 (pratique évoquée : football)
  • (1953) Jean-Marc Huitorel « La beauté du geste : l'art contemporain et le sport », Paris, Éd. du Regard, 2005
  • (1953) Marc Perelman « Le stade barbare : la fureur du spectacle sportif », Paris, Éd. Mille et une nuits, 1998
  • (1954) Robert Redeker "Le sport contre les peuples", Paris, Berg international éd., 2002 (pratique évoquée : football)
  • (1955) Christian Laborde "L'ange qui aimait la pluie", Paris, A. Michel, 1994
  • (1955) Mathieu Lindon "Champion du monde", Paris, POL, 1994
  • (1955) Dominique Rocheteau « Football », Paris, Rageot, 1986 (pratique évoquée : football)
  • (1956) Patrick Besson "Le viol de Mike Tyson", Paris, Scandéditions, 1993
  • (1957) Jacques Gamblin "Entre courir et voler il n'y a qu'un pas papa", Paris, Le Dilettante, 2003
  • (1957) Philippe Brunel « Le tour de France intime : seigneurs et forçats de la route », Paris, Calmann-Lévy, 1995 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1958) Luc Le Vaillant « Michel Platini », Paris, Casterman, 1998 (pratique évoquée : football)
  • (1958) Pierre-Louis Basse « PSG, histoires secrètes : 1991-1995 », Paris, Solar, 1995 (pratique évoquée : football)
  • (1958) Stéphane Beaud et Philippe Guimard, « Traîtres à la nation ? : un autre regard sur la grève des Bleus en Afrique du Sud », Paris, La Découverte, 2011 (pratique évoquée : football)
  • (1958) Gilles Bornais "8 minutes de ma vie", Paris, J.-C. Lattès, 2012
  • (1959) Éric Halphen "Sports", Paris, Terrail, impr. 2005
  • (1959) Patrice Trapier « Coupe du monde 1998 : les stars », Paris, Solar, 1998 (pratique évoquée : football)
  • (1959) Richard Escot et Jacques Rivière « Rugby au centre », Paris, J. Grancher, 1984 (pratique évoquée : rugby)
  • (1960) Éric-Emmanuel Schmitt "Le sumo qui ne pouvait pas grossir", Paris, A. Michel, 2009
  • (1960) Eric Fottorino "Je pars demain", Paris, Stock, 2001
  • (1960) Yannick Noah « Balles de match », Paris, Solar, 1981 (pratique évoquée : tennis)
  • (1960) Laurent Fignon « Nous étions jeunes et insouciants », Paris, Grasset, 2009 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1961) Philippe Bordas "Forcenés", Paris, Fayard, 2008 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1961) Béatrice Egémar « Quand je serai grand, je serai footballeur », Paris, Fleurus, 2008 (pratique évoquée : football)
  • (1961) Calixthe Beyala "Les Lions indomptables : cinquante ans de bonheur", Paris, A. Michel, 2010 (pratique évoquée : football)
  • (1961) Philippe Guillard "Petits bruits de couloir", Paris, La Table ronde, 1999
  • (1962) Patrick Vassort "Football et politique : sociologie historique d'une domination", Paris, Les Éd. de la Passion, 1999 (pratique évoquée : football)
  • (1962) Magyd Cherfi "Livret de famille : récits", Arles, Actes Sud, 2004 (pratique évoquée : football)
  • (1962) Bruno Ahime « Les immortels de l'équipe de France », Saint-Cyr-sur-Loire, A. Sutton, 2004 (pratique évoquée : football)
  • (1962) Mathieu Méranville « Sport, malédiction des noirs ? », Paris, Calmann-Levy, 2007 (athlétisme)
  • (1963) Jamel Balhi "Les routes de la foi : relier en courant les villes saintes : Lourdes, Rome, Jérusalem, Bénarès, La Mecque, Lhassa, 18 450 km en courant", Paris, Le Cherche midi éd., 1999
  • (1963) Catherine Cusset "La haine de la famille", Paris, Gallimard, 2000
  • (1964) Pascal Dessaint "Du bruit sous le silence", Paris, Payot et Rivages, 1998
  • (1964) Maryse Éwanjé-Épée « Négriers du foot », Monaco, Éd. du Rocher, 2010 (pratique évoquée : football)
  • (1964) Paul Dietschy « Histoire du football », Paris, Perrin, 2010 (pratique évoquée : football)
  • (1967) Laurent Mauvignier « Dans la foule », Paris, Les Éd. de Minuit, 2006
  • (1968) Fatou Diome « Le ventre de l'Atlantique », Paris, A. Carrière, 2003
  • (1968) Philippe Croizon "J'ai traversé la Manche à la nage", Paris, J.-C. Gawsewitch, 2012
  • (1968) Marie-José Pérec « Rien ne sert de courir », Paris, B. Grasset, 2008 (pratique évoquée : athlétisme)
  • (1969) Olivier Obel, Christophe Brissonneau et Fabien Ohl, « L'épreuve du dopage : sociologie du cyclisme professionnel », Paris, Presses universitaires de France, 2008 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1969) Xavier Rivoire « Beckham system : enquête sur l'icône du foot », Paris, Solar, 2004 (pratique évoquée : football)
  • (1969) Christian Authier "Les bouffons du foot", Paris, Éd. du Rocher, 2002 (pratique évoquée : football)
  • (1971) François Bégaudeau "Jouer juste", Paris, Verticales, 2003 (pratique évoquée : football)
  • (1972) Fabrice Santoro « À deux mains », Paris, Hachette littératures, 2009 (pratique évoquée : tennis)
  • (1972) Jérôme Chiotti « De mon plein gré », Paris, Calmann-Lévy, 2001 (pratique évoquée : cyclisme)
  • (1973) Jérôme Jessel « Sexus footballisticus », Paris, Danger public, 2008 (pratique évoquée : football)
  • (1973) Vikash Dhorasoo et Fred Poulet « Hors champ », Paris, Calmann-Lévy, 2008 (pratique évoquée : football)
  • (1975) Nicolas Delage et Richard Place « À fleur de peau : 40 maillots mythiques racontés par ceux qui les ont portés », Paris, Calmann-Lévy, 2005 (pratique évoquée : football)
  • (1975) Arno Bertina "Je suis une aventure", Paris, Verticales, 2011
  • (1976) Mathias Roux "Socrate en crampons : une introduction sportive à la philosophie", Paris, Flammarion, 2010
  • (1976) Patrick Vieira « Ne renonce jamais ! », Neuilly-sur-Seine, M. Lafon, 2008 (pratique évoquée : football)
  • (1977) Cédric Giblasio « Devenir footballeur professionnel : conseils d'un agent de joueurs », Aubagne, Groupe CCEE, 2011 (pratique évoquée : football)
  • (1978) Julien Bertrand « La fabrique des footballeurs », Paris, La Dispute, 2012 (pratique évoquée : football)
  • (1980) Raphaël Poulain « Quand j'étais Superman », Paris, R. Laffont, 2011 (pratique évoquée : rugby)
  • (1981) Tristan Garcia "En l'absence de classement final : nouvelles", Paris, Gallimard, 2012
  • (1988) Jérémie Guez "Balancé dans les cordes", Paris, La Tengo éd., 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Gilbert Prouteau "L'Équipe de France : anthologie des textes sportifs de la littérature française", Paris, Plon, 1972
  2. Pierre de Coubertin "L'éducation en Angleterre : collèges et universités", Paris, Hachette, 1888
  3. E. Gendry (G. de Moncontour) "Sport vélocipédique : les champions français", Angers, Impr. G. Meynieu, 1891
  4. a et b Gérard Soulier, article « Sport » dans le "Dictionnaire culturel en langue française", sous la direction d’Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, 2005
  5. Pierre Charreton, Les Fêtes du corps : histoire et tendances de la littérature à thème sportif en France 1870-1970, Saint-Étienne, CIEREC, 1985
  6. Julie Gaucher, L'écriture de la sportive : identité du personnage littéraire chez Paul Morand et Henry de Montherlant, Paris, L'Harmattan, 2004
  7. Antoine Blondin "L'Ironie du sport : chroniques de "L'Équipe" : 1954-1982", Paris, F. Bourin, 1988
  8. Denis Lalanne "Rue du Bac : salut aux années Blondin", Paris, La Table ronde, 2002
  9. a et b Site de l’Association des Écrivains Sportifs : http://ecrivains-sportifs.fr/les-prix-de-lassociation/prix-sport-et-litterature/palmares-2007-2012/
  10. a et b Site de l’Union des Journalistes de Sport en France : http://www.ujsf.fr/
  11. Site des Journées Nationales du Livre et du Vin de Saumur : http://www.livreetvin.com/livre-et-vin/les-livres-primes-de-1996-a-2013/23-prix-renault-antoine-blondin.html
  12. Site de Sportel Monaco : http://www.sportelmonaco.com/sportel_monaco/index.php?Movelang=fr&p=2595/?utm_source=Livreshebdo
  13. Site de Bugeat Treignac Athlé : http://www.bugeat-treignac-athle.fr/
  14. Site de l'association « Jules Rimet - Sport et Culture » : http://www.prixjulesrimet.fr/
  15. Site des Foulées Littéraires : http://www.lesfouleeslitteraires.com/

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Philippe Baudorre, Myriam Boucharenc et Michel Brousse (sous la direction de), Écrire le sport : actes du colloque international tenu à la Bibliothèque francophone de Limoges, en 2002, organisé par le Centre François Mauriac de l'Université Bordeaux 3 et le Centre de recherche sur les littératures populaires et la culture médiatique de l'Université de Limoges, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, 2005
  • Jean Durry et Pierre Dauzier "Le chant du sport : histoire d'un thème et textes choisis français et étrangers", Paris, La Table ronde, 2006
  • H. Le Targat et J.C. Lyleire "Anthologie de la littérature du sport", Lyon, Presses Universitaires de Lyon, 1988
  • Nouvelle revue pédagogique, no 9, « Sport et littérature », mai-juin 1998, Paris, Fernand Nathan, 1998
  • Gilbert Prouteau "L'Équipe de France : anthologie des textes sportifs de la littérature française", Paris, Plon, 1972
  • Gérard Soulier, article « Sport » dans le "Dictionnaire culturel en langue française", sous la direction d’Alain Rey, Paris, Dictionnaire Le Robert, 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1], Site de l’Association des Écrivains Sportifs
  • [2], Site de l’Union des Journalistes de Sport en France
  • [3] Site des Journées Nationales du Livre et du Vin de Saumur
  • [4] Site de Sportel Monaco
  • [5], Site de Bugeat Treignac Athlé
  • [6] Site de l'association « Jules Rimet - Sport et Culture »
  • [7], Site des Foulées Littéraires
  • [8], Interview de Benoît Heimermann « Le sport n'est plus considéré comme un sujet dégradant » dans Le Monde des Livres du 21.06.2012
  • [9], Article « Sport et Littérature » sur le Réseau des Médiathèques du Val d'Europe