Splendide isolement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le splendide isolement, en anglais : Splendid Isolation, renvoie à une politique étrangère mise en place par le Royaume-Uni à la fin du XIXe siècle, sous les gouvernements conservateurs des Premiers ministres Benjamin Disraeli et le marquis de Salisbury. L'expression est utilisée pour la première fois par un homme politique canadien, George Eulas Foster, pour faire l'éloge de la position britannique consistant à se tenir à l'écart des affaires européennes.

Cette doctrine est restée une loi d'airain dans les conceptions britanniques, à laquelle seule la signature de l'Entente cordiale a contrevenu.

Il existe un débat entre historiens sur le caractère intentionnel de cette politique ou si, au contraire, la Grande-Bretagne y a été contrainte par les évènements contemporains.

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]