Splénomégalie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

On appelle splénomégalie une augmentation de volume (« -mégalie ») de la rate (« spléno- »). Ceci est repérable à la palpation ou à l'échographie.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Signes cliniques[modifier | modifier le code]

Gêne à type de pesanteur dans l'hypochondre gauche.
Vol hémodynamique : augmentation de l'index cardiaque (à la radiologie), débit cardiaque élevé, œdèmes, dyspnée d'effort (ressemble à une insuffisance cardiaque droite).

Technique de palpation[modifier | modifier le code]

Toute rate palpable est pathologique : on considère qu'une palpation est possible si la rate a doublé de volume. L'examinateur se place à droite du patient, la main droite à plat est placée sur la paroi postérieure de l'hypochondre gauche (à défaut placer le poing du patient), la main gauche transversalement vers le dehors va rechercher le contact avec le bord antérieur mousse, crénelé, mobile à l'inspiration profonde. En commençant par la fosse iliaque gauche et en remontant progressivement vers l'hypochondre gauche en faisant inspirer le patient.

Examen complémentaire[modifier | modifier le code]

L'examen est sensibilisé par une imagerie de l'organe. L'échographie de la rate mesure ses dimensions et en déduit un volume approximatif.

Causes[modifier | modifier le code]

Hypertension portale[modifier | modifier le code]

Le diagnostic d'hypertension portale face à une splénomégalie associée à une hépatalgie, une circulation veineuse collatérale, des varices oesophagiennes visibles à la fibroscopie, une ascite…

Hyperactivité macrophagique[modifier | modifier le code]

L'hyperactivité macrophagique peut survenir en cas de :

Hyperplasie lymphoïde[modifier | modifier le code]

Hyperplasie lymphoïde : prolifération maligne ou mononucléose infectieuse.

Métaplasie myéloïde[modifier | modifier le code]

Métaplasie myéloïde par augmentation de l'activité de la rate = leucémie myéloïde chronique

Maladie de surcharge[modifier | modifier le code]

Tumeurs spléniques[modifier | modifier le code]

Tumeurs spléniques bénignes ou malignes tel que le lymphome de Hodgkin ou les lymphomes non-hodgkiniens.

Source : (Hématologie : Michel Leporrier, 1999)

Traitement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]