Spirometra erinaceieuropaei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Spirometra erinaceieuropaei

alt=Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Plathelminthes
Classe Cestoda
Ordre Pseudophyllidea
Famille Diphyllobothriidae
Genre Spirometra

Nom binominal

Spirometra erinaceieuropaei
(Rudolphi, 1819)

Nom binominal

Spirometra erinacei
Wardle & McLeod, 1952

Spirometra erinaceieuropaei est un plathelminthe qui infeste les animaux domestiques (canidés, félins) et les humains.

Cycle parasitaire[modifier | modifier le code]

Ce vers a un cycle inhabituel :
L'adulte, hermaphrodite est hébergé dans l’intestin grêle des chats, des chiens et divers autres carnivore (régime alimentaire) où il peut atteindre la taille de 1,5 mètre et où il pond des œufs qui sont éliminés avec les selles de l'animal.
Si ces œufs arrivent dans de l'eau douce, à maturité, ils éclosent et une larve ciliée appelée coracidium en émerge. Si elle est ingérée par des petits crustacés d'eau douce comme le cyclops elle se transformera dans leur organisme en une larve allongée appelée larve procercoïde qui n'est pas pathogène.
Si le crustacé est consommé par un prédateur (poisson, grenouille..), la larve y continuera son évolution et s'y transformera en larve plérocercoïde qui peut être pathogène.

Si le second hôte devient proie à son tour, la larve parasitera ce nouveau prédateur : oiseau, serpent, rat, etc.;
Lorsque la larve arrivera enfin au sommet du réseau trophique chez un carnivore comme le chat ou le chien, elle pourra se développer jusqu'à sa forme adulte et redevenir le ver qui colonisera l'intestin du carnivore et pondra à nouveau des œufs qui seront relâchés dans la nature.

Risques pour l'homme[modifier | modifier le code]

L'homme peut être contaminé ;

  • par contact avec des animaux porteurs (ex : dans le sud-est asiatique, la médecine traditionnelle traite les conjonctivites en appliquant une peau de grenouille sur l'œil malade)
  • par la consommation de viande mal cuite (grenouilles, etc.).

Symptômes[modifier | modifier le code]

  • conjonctivite
  • éléphantiasis faisant suite à l'obstruction des canaux lymphatiques.
  • migraines, pertes de mémoires et perte partielle du goût (lorsque le parasite se loge dans le cerveau humain)[1].

Chez l'homme, la larve ne peut pas arriver à sa forme adulte (impasse parasitaire) et va donc s'enkyster.

Génomique[modifier | modifier le code]

Le génome du Spirometra erinaceieuropaei a été séquencé en 2014[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]