Spirée filipendule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Spirée filipendule

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Filipendula vulgaris

Classification de Cronquist (1981)
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Magnoliopsida
Sous-classe Rosidae
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Genre Filipendula

Nom binominal

Filipendula vulgaris
Moench, 1794

Classification APG III (2009)

Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Noyau des Dicotylédones vraies
Clade Rosidées
Clade Fabidées
Ordre Rosales
Famille Rosaceae
Sous-famille Rosoideae
Genre Filipendula

Synonymes

La Spirée filipendule (Filipendula vulgaris) est une plante vivace de la famille des Rosaceae très proche de la Reine-des-prés que l'on trouve dans les prés de la plus grande partie de l'Europe et dans le centre et le nord de l'Asie.

Elle mesure de 25 à 50 cm de haut avec des feuilles finement découpées rappelant des fougères et des inflorescences terminales à fleurs blanches qui apparaissent de la fin du printemps au milieu de l'été.

Appareil végétatif[modifier | modifier le code]

Les feuilles de cette plante forment une rosette basilaire et sont également disposées de manière alterne sur la tige. Les feuilles sont stipulées et celles situées le plus bas sur l’axe sont pétiolées tandis que celles situées en haut de l’axe sont sessiles. Les feuilles sont  finement divisées, dentelées, d’un vert foncé et composées de plusieurs folioles[1].

Appareil reproducteur[modifier | modifier le code]

Fleur[modifier | modifier le code]

Filipendula vulgaris est une plante formant une inflorescence composée d'un racème de racèmes. Chaque fleur est actinomorphe et formée d’une corolle circulaire de 10-15 mm de diamètre. Les pétales sont généralement de couleur crème et tendent  parfois vers un rouge léger. Le nombre de pétales insérés sur le calice est habituellement de 6 chacun mesurant en moyenne 6 à 8 mm de long. L’androcée est formé d’un grand nombre d’étamines, de même que le gynécée qui est formé de plusieurs carpelles. La pollinisation est entomogame ou autogame[2].

La plante fleurit de juin à août[1].

Fruit[modifier | modifier le code]

Les fruits de la Spirée filipendule sont des akènes plats, droits et velus de 3-4 mm de long et sont généralement regroupés à plusieurs[1]. La dissémination du fruit est épizoochore, c’est à dire que les fruits sont transportées sur le pelage ou plumage des animaux[2].

Écologie[modifier | modifier le code]

La Filipendula vulgaris est une espèce héliophile ou de demi-ombre se trouvant sur des sols argileux ou limoneux riches en bases, à pH alcalin à légèrement acide. Elle se développe sur des sols secs ou offrant des variations annuelles importantes d’humidité[3].

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette plante est originaire des plaines calcaire sèches d’Asie et d’Europe. Elle a ensuite été importée sur le continent américain où on la retrouve principalement sur la côte ouest des Etats-Unis et du Canada. On la retrouve généralement dans les prés et les champs mais aussi dans des milieux plus ombragés du type sous-bois [4],[5].

Culture[modifier | modifier le code]

Filipendula vulgaris est facile à cultiver car elle est vivace robuste et peu exigeante. Elle apprécie une condition d’exposition mi-ombre ainsi qu’un sol riche, légèrement alcalin, humifère et d’humidité moyenne. Cependant, la Spirée filiepndule tolère un sol sec et est même considérée comme la filipendula la plus résistante à la sécheresse. Si l’humidité est suffisante, le feuillage peut rester en bon état toute la durée de la croissance mais en cas de dépréciation des feuilles à la fin de l’été, il est conseillé de les couper en retour après la floraison 5.

Usage médical[modifier | modifier le code]

La spirée filipendule est utilisé dans de nombreux pays à des fins thérapeutiques dans des pays tels que la Serbie, l’Ukraine, la Pologne et la Bulgarie. En effet,  la poudre extraite de ses racines contenant des flavonoïdes et de l’acide salicylique  est utilisée pour soigner des problèmes rénaux, des maux de gorges, des problèmes respiratoires et la congestion. La présence de tanin dans ses racines permet également d’apaiser des maux de ventre et diarrhée. Le thé fait à partir des feuilles contenant de l’acide salicylique est utilisé pour calmer les yeux endoloris et nettoyer les plaies. Ainsi cette plante possède des propriétés antipyrétiques, anti-inflammatoires, analgésiques et antirhumatismales [6] .

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Caractéristique de l'appareil végétatif de Filipendula vulgaris, http://www.luontoportti.com/suomi/en/kukkakasvit/dropwort, consulté le 18/04/2014
  2. a et b Reproduction de la Spirée filipendule, http://www.tela-botanica.org/bdtfx-nn-27944-synthese, consulté le 30/03/2014
  3. Rameau, J.-C., Mansion D., Dumé G. (1993) Flore forestière française: guide écologique illustré. 1. Plaines et collines. Institut pour le développement forestier, Paris, France
  4. Caractéristique sur l'habitat de Filipendula vulgaris,https://gobotany.newenglandwild.org/species/filipendula/vulgaris/, consulté le 28/03/2014
  5. Caractéristique sur l'habitat et sur la culture de Filipendula vulgaris,http://www.missouribotanicalgarden.org/PlantFinder/PlantFinderDetails.aspx?kempercode=e181, consulté le 28/03/2014
  6. N. Radulović, M.Mišić, J. Aleksić, D. Đoković, R. Palić, G. Stojanović (2007) Antimicrobial synergism and antagonism of salicylaldehyde in Filipendula vulgaris essential oil. FitoterapiaVolume 78, Issues 7–8.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :