Sphactérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

36° 55′ 48.49″ N 21° 39′ 56.61″ E / 36.9301361, 21.665725 Sphactérie (en grec ancien Σφακτηρίη / Sphaktêriê) est le nom antique mais aussi actuel d'une île de Messénie, placée à l'entrée du golfe de Pylos, l'un des plus importants ports de Grèce.

Géographie[modifier | modifier le code]

Sa longueur avoisine les 4 600 mètres et sa largeur varie entre 500 et 1 000 mètres. Ses côtes à l'intérieur de la baie sont des falaises à pic d'une centaine de mètres par endroits. Le sommet de l'île atteint 137 mètres. Elle est séparée de la côte du Péloponnèse par la baie de Pylos ou Navarin, large au plus de 3 500 mètres. Au nord, la passe de Sikia, large de 100 m et profonde de 2 mètres, la sépare du promontoire de Koryphason. Au sud, la passe de Navarin, est large de mille mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant l'Antiquité, elle a été le lieu de la bataille de Sphactérie au cours de la guerre du Péloponnèse entre les troupes athéniennes et spartiates. La victoire des Athéniens sur l'infanterie spartiate mit fin au mythe d'invincibilité et de courage dont jouissaient les hoplites spartiates depuis les guerres médiques et aboutit à la Paix de Nicias qui suspendit les hostilités entre les belligérants pendant 8 ans.

Sur le mont Ilias, sommet de l'île, on peut voir les restes d'un fort antique à tours carrées en pierres sèches.

En mai 1825, au cours de la guerre d'indépendance, elle fut le théâtre d'une défaite des insurgés grecs battus par Ibrahim Pacha. La grotte de Tsamados rappelle la mémoire d'un capitaine grec d'Hydra, tué lors du désastre ; plus au nord, une pyramide est le monument funéraire consacré à un philhellène tombé à la même bataille, le comte Santorre de Santa Rosa.

Le 20 octobre 1827, elle vit s'affronter les flottes russo-franco-britannique et égypto-turque lors de la bataille de Navarin.

À l'extrémité sud de l'île, se trouve le tombeau d'un officier français, le capitaine Mallet. Dans la baie de Panagoula, à côté d'une chapelle s'élève le monument aux marins russes morts lors de la bataille de Navarin.

Voir aussi[modifier | modifier le code]