Spermatophylax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le spermatophylax ( « nuptial gift » ou « dot nuptiale » pour les anglophones) est une sécrétion gélatineuse blanchâtre, comestible, produite par les mâles de certaines espèces d'insectes (sauterelles ou criquets en général, mais d'autres insectes, et certaines araignées (Pisaura mirabilis par exemple[1]) font de même).

Description[modifier | modifier le code]

Le spermatophylax est excrété lors de la copulation avec la femelle, via l'organe copulateur, avec le spermatophore (ampoule contenant le sperme) auquel il est collé. Les femelles le prélèvent sur le mâle et le mangent, généralement juste après la copulation. Elles mangent ensuite le spermatophore, 1 à 7 minutes après avoir entièrement consommé le spermatophylax. Or, le transfert complet du sperme exige que l'ampoule reste fixée à la femelle durant au moins 50 minutes, ce qui correspond au temps moyen après quoi les femelle se débarrassent effectivement de l'ampoule. (52,0 ± 2,2 minutes après l'accouplement). L'aliment nuptial offert par le mâle à la femelle aurait donc pour fonction de dissuader la femelle de retirer l'ampoule de sperme avant que le transfert du sperme soit terminé.

On suppose qu'il améliore le succès reproductif, tout en ayant une fonction nutritive pour la femelle[2],[3]. Les mâles parasités produisent moins de spermatophylax et voient donc leurs succès reproductif diminué. On n'a pas démontré que les femelles préfèrent les mâles qui produisent le plus de spermatophylax, mais des liens semblent exister entre qualité reproductive du mâle et quantité de spermatophylax produit[4].

Un nématode parasite transmis par voie sexuelle[5] peut affecter la production de spermatophylax[6] et l'efficacité de la reproduction. Dans ce cas, la taille du spermatophilax est inversement proportionnelle à l'importance de l'infection. Le nématode ne cause pas une mortalité élevée chez l'espèce hôte, mais affecte le succès de reproduction[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alexander RD, and Otte D, 1967. The evolution of genitalia and mating behavior in crickets (Gryllidae) and other Orthoptera. Misc Publ Mus Zool Univ Mich 133:1–61.
  • A. M. Kerr, S. N. Gershman, and S. K. Sakaluk (2010) ; Experimentally induced spermatophore production and immune responses reveal a trade-off in crickets. ; Behav. Ecol. 21, 647-654 (résumé, texte complet) *
  • S. Warwick, K. Vahed, D. Raubenheimer, and S. J Simpson (2009) ; Free amino acids as phagostimulants in cricket nuptial gifts: support for the 'Candymaker' hypothesis. ; Biol Lett 5, 194-196 ; (Résumé, texte complet)
  • S. K. Sakaluk, M. T. H. Campbell, A. P. Clark, J. C. Johnson, and P. A. Keorpes (2004) ; Hemolymph loss during nuptial feeding constrains male mating success in sagebrush crickets. ; Behav. Ecol. 15, 845-849 ; (Résumé, texte complet)
  • {...}

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P. Stalhandske (2001)Nuptial gift in the spider Pisaura mirabilis maintained by sexual selection. ; Behav. Ecol. 12, 691-697 (Résumé, texte complet)
  2. Karim Vahed (1998), The function of nuptial feeding in insects : review of empirical studies ; Biological Reviews, Volume 73 pages 43–78 Accès à l'article (PDF)]
  3. Sakaluk SK, 1984. Male crickets Gryllodes supplicans feed females to ensure complete sperm transfer. Science 223:609–610
  4. L. W. Simmons, L. Beesley, P. Lindhjem, D. Newbound, J. Norris, and A. Wayne (1999) ; Nuptial feeding by male bushcrickets : an indicator of male quality ?. ;Behav. Ecol. 10, 263-269 (résumé)
  5. Luong LT, Platzer EG, Zuk M, and Giblin-Davis RM, 2000. Venereal worms: Sexually-transmitted nematodes in the decorated cricket. J Parasitol 86:471–477.
  6. Lien T. Luong & Harry K. Kaya ; Sexually transmitted nematodes affect spermatophylax production in the cricket, Gryllodes sigillatus ; Oxford Journals ; Life Sciences ; Behavioral Ecology ; Vol.16, chap 1, pages 153-158
  7. Lehmann GUC, and Lehmann AW, 2000a. Spermatophore characteristics in bush crickets vary with parasitism and remating interval. Behav Ecol Sociobiol 47:393–399.