Special Forces Group (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Special Forces Group
Période mars 2000 – actuellement
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Allégeance Coats of arms of Belgium Military Forces.svg Armée belge
Branche Composante Terre
Garnison Heverlee
Ancienne dénomination Long Range Recce Patrol
Devise "Far Ahead" et "Who dares wins"

Le Special Forces Group ou SF Gp (en français: Groupe des Forces spéciales) est une unité des forces spéciales de la composante terrestre des Forces armées belges.

Historique[modifier | modifier le code]

Descendant direct de la 1re Compagnie d’Équipes spéciales de reconnaissance (ESR) de 1961 à 1994, puis du peloton Long Range Recce Patrol (LRRP) de 1994 à 2000.

En mars 2000 est créé la Compagnie des Forces Spéciales à l'intérieur du 3e régiment de lanciers -parachutistes stationné à Flawinne.

Suite à la dissolution du 3ème Régiment de Lanciers Parachutistes, l'unité prend son indépendance le 5 février 2003 et prend le nom de 'Special Forces Group' rattaché au COMOPSLAND: l'état-major de la Composante Terre basé à Evere, l'unité restant à Flawinne.

Cette unité étant encore jeune, elle n'a pas encore atteint en 2008 son seuil de recrutement qui sera à terme d'environ de 115 personnes donc 12 équipes actives de 6 personnes sur les théâtres d'opérations.

Les types de missions demandées à cette unité sont :

  • la reconnaissance et la surveillance
  • l'arrestation de criminels de guerre ou la libération d’otages
  • l’assistance militaire et la formation de troupes étrangères
  • la formation d'agents de sécurité employés dans les ambassades belges

La devise de l'unité est Far Ahead (loin devant).

Recrutement[modifier | modifier le code]

Tout militaire belge après 4 ans de service peut se porter volontaire pour le stage Opérateur Spécial Forces.

Après le cours principal SF, un opérateur peut choisir entre trois spécialités. Ceux-ci peuvent être: chute libre de haute altitude Haho/Halo, aptitudes au combat sous l'eau ou en terrain montagneux. Aussi, ils ont tous à choisir une équipe avec des spécialités: spécialisation en communications, en explosions, en armement, en formation médicale ou en capacité de tireur d'élite.

Dernièrement, il y a un problème dans le recrutement de cette unité. En 2005, son commandant, le lieutenant-colonel Franck Claeys n'excluait pas le recrutement de candidats venant du civil, comme cela se pratique aux Pays-Bas. Les candidats devront alors d'abord suivre la formation Para-commando puis la formation opérateur des Forces Spéciales (SF). Cette formation se compose de vingt semaines d'endurance physique et psychologique. L'éducation physique, les techniques de survie, la lecture des cartes, la tactique, les transmissions radio, la reconnaissance des matériaux et de l'apprentissage de la lutte sans armes sont certaines des choses que les forces spéciales doivent apprendre. Dans les situations de la vie réelle les SF auront à accomplir des missions de reconnaissance et de surveillance en petits groupes en profondeur dans un territoire ennemi, adopter les actions offensives à l'arrestation de personnes, de sabotage. Ils sont également formés si nécessaire pour se déguiser en civil pour se fondre dans la foule.

Armements utilisés[modifier | modifier le code]

Étendard[modifier | modifier le code]

En décembre 2010, l'étendard et les traditions du 1er bataillon parachutiste furent légués au groupe des forces spéciales. Il porte les mentions suivantes :

  • Normandie
  • Belgique
  • Ardennes
  • Emden
  • Oldenburg

Il porte également les fourragères de l'ordre de Léopold et de la croix de Guerre française 1939-1945.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]