Spatule blanche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Platalea leucorodia

Description de cette image, également commentée ci-après

Spatule blanche (Ariège, France)

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Aves
Ordre Pelecaniformes
Famille Threskiornithidae
Genre Platalea

Nom binominal

Platalea leucorodia
Linnaeus, 1758

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 17-02-2005

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Spatule blanche (Platalea leucorodia) est une espèce d'oiseau échassier à long bec en forme de spatule qui lui permet de remuer la vase et d'avaler du plancton. D'une longueur de 88 cm et d'une envergure de 130 cm, cette espèce fréquente les milieux aquatiques ouverts de faible profondeur comme les lagunes ou les roselières. Elle niche en colonies dans les roseaux, parfois dans les arbres ou les arbustes. À la différence des hérons et aigrettes, la Spatule blanche vole cou tendu.

Répartition[modifier | modifier le code]

En Europe occidentale, elle se reproduit en Espagne, en France et aux Pays-Bas. En Europe orientale, elle fréquente la réserve naturelle d'Astrakhan qui fait partie du delta de la Volga.

Jusque dans les années 1980, elle était peu commune en dehors du littoral de la Manche et de l'Atlantique mais pouvait parfois être aperçue dans le sud de la France. Elle niche notamment au lac de Grand-lieu, en Brière, dans les marais de Guérande, la vallée de l'Erdre, les Landes, au parc du Marquenterre et sur le littoral du Pas-de-Calais. Désormais, elle se reproduit aussi en Camargue.

Statut de conservation[modifier | modifier le code]

Cette espèce est sur la liste rouge du point de vue de sa conservation en France.

Protection[modifier | modifier le code]

La Spatule blanche bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Elle est inscrite à l'annexe I de la directive Oiseaux de l'Union européenne. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids et de détruire, altérer ou dégrader leur milieu. Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter. Depuis l'arrêté d'octobre 2009, ces interdictions ne s'appliquent plus aux sujets nés et élevés en captivité et identifiés.

Cette espèce est également protégée par la convention de Washington (annexe 2)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :