Spartina alterniflora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Spartine à feuilles alternes, Spartine alterniflore

Spartina alterniflora, la spartine à feuilles alternes, est une plante de la famille des Poaceae, sous-famille Chloridoideae originaire de la côte est des États-Unis. C'est une plante invasive en Europe[1].

Description[modifier | modifier le code]

La spartine à feuilles alternes, pousse un peu comme du chiendent, faisant 40 à 50 cm de haut au stade feuillu, et jusqu'à 1m en floraison.

Espèce invasive[modifier | modifier le code]

Spartina alterniflora aurait été introduite en 1836 dans le port de Southampton en Angleterre[1].

Écologie[modifier | modifier le code]

La Spartine à feuilles alternes colonise les zones littorales vaseuses au niveau de l'estran, le slikke. Elle supporte l'immersion quotidienne et se développe en cercle, par ses rhizomes.

Ses peuplements denses monospécifiques modifient radicalement le biotope. Dans la rade de Brest, elle menace de disparition la Petite statice (Limonium humile)[1].

Hybridation[modifier | modifier le code]

Spartina alterniflora s'hybride avec l'espèce européenne, la Spartine maritime, Spartina maritima, pour former un hybride Spartina ×townsendii plus résistant. De plus, Spartina ×townsendii a produit par doublement chromosomique une nouvelle forme nommée Spartina anglica dont la vitalité met en péril la biodiversité des sites qu'elle colonise[1].

Utilisation[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis, elle est utilisée en phytoremédiation.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « La Spartine à feuilles alternes (Spartina alterniflora) », Observatoire de la biodiversité et du patrimoine naturel en Bretagne

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :