Spalt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Spalt
Blason de Spalt
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de Bavière Bavière
District
(Regierungsbezirk)
district de Moyenne-Franconie
Arrondissement
(Landkreis)
Arrondissement de Roth
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Udo Weingart
Partis au pouvoir CSU
Code postal 91174
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
09 5 76 147
Indicatif téléphonique 09175
Immatriculation RH
Démographie
Population 4 493 hab. (2011)
Densité 81 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 10′ 26″ N 10° 55′ 39″ E / 49.1739, 10.927549° 10′ 26″ Nord 10° 55′ 39″ Est / 49.1739, 10.9275  
Altitude 309 m
Superficie 5 580 ha = 55,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Spalt

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Spalt
Liens
Site web www.spalt.de

Spalt est une ville de Bavière (Allemagne), située dans l'arrondissement de Roth, dans le district de Moyenne-Franconie. Sa région est réputée pour la qualité de son houblon, qui entre dans la fabrication de la Spalter Bier.

Curiosités touristiques[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

  • Musée du Houblon et de la Bière (dans la halle aux grains)
  • Musée des pompiers (dans l'ancien hôtel de ville)

Monuments[modifier | modifier le code]

La Halle aux Grains
  • La halle aux grains (Kornhaus) était une grange dîmière des princes-évêques d'Eichstätt. Cet édifice à colombages de la première moitié du XVe siècle devint en 1862 propriété de la ville et de 1897 à 1984 servit de remise. Le bâtiment est long de 36 m, large de 13 m et haut de 20 m. Il a été réhabilité en 2009 et devrait accueillir le musée de la Bière et du Houblon, ainsi qu'un centre.
  • L’hôtel de ville, de style baroque, a été édifié entre 1751 et 1756, sur les plans de l'architecte princier d’Eichstätt, Gabriel de Gabrieli. Il a d'abord fait fonction de doyenné, puis de 1818 à 1932 fut le siège de la perception de Spalt. Il fait fonction d’hôtel de ville depuis 1933. Vers la sortie en direction de la Halle aux Grains se trouve le syndicat d'initiative.
Niche de l'église
  • La cathédrale Saint-Nicolas a été édifiée entre 1767 et 1771 par l'architecte des chevaliers teutoniques, Matthias Binder d’Ellingen. Cet édifice baroque parfaitement conservé occupe l'emplacement de l'abbaye des chanoines de Saint Nicolas (ordre fondé en 1294 par le burgrave de Nuremberg Conrad II le Pieux et son épouse Agnès de Hohenlohe), qui avat été édifiée entre 1302 et 1313. La cathédrale devint propriété du Royaume de Bavière. L'intérieur est décoré de fresques de Franz Kürzinger et de stucs de l’École de Wessobrunn. On peut encore voir contre le mur du cimetière 24 stèles très anciennes : sur celle portant le n°14, on peut lire l'épitaphe du doyen Wolfgang Agricola. Cette église a été réhabilitée dans les années 1960.
  • L'église Saint-Emmeran a été édifiée au XIIe siècle par des moines du monastère carolingien Saint-Sauveur, fondé par l'évêque de Ratisbonne. Ces moines, venus s'établir à Spalt, devinrent les chanoines de St-Emmeran, dont la cathédrale fut d'abord une basilique romane, mais qui fut ensuite reconstruite à plusieurs reprises aux XVIe et XVIIe siècles, si bien qu'aujourd'hui, hormis la crypte et l’abside, elle a tout d'une église baroque. Jusqu'en 1880 elle comportait un jubé. On peut voir à l'intérieur la Vierge de Spalatin, donation du prédicateur Georg Spalatin faite à l'église en 1519. L'édifice a été réparé tout au long des années 1970 et 1980.
  • Le temple protestant Christophorus est un bâtiment néo-gothique en grès. Conçue d'abord comme une simple chapelle avec toit à pans inclinés, il fut surmonté d'une tour au sud de la nef, en 1895.
  • L’église du Cimetière (Friedhofskirche), construite entre 1715 et 1717 dans le style baroque, est consacrée à Saint-Jean le Baptiste, Saint-Étienne et Saint-Sébastien. Depuis une chaire extérieure, le curé prononce son sermon chaque Jour de la Saint-Jean avant la procession solennelle. Cette curiosité architecturale remonte au siège de Spalt, en 1450. Le nouveau cimetière (1556) se trouve exactement à l'emplacement où margrave Albert-Achille d'Ansbach aurait décidé de lever le siège. Outre cette procession, un festival, la Nürnberger Reis, est organisé tous les cinq ans pour commémorer l'indépendance de la Franconie.
  • Le Presbytère catholique a été conçu en 1738 par Moritz Pedetti. Cette maison rococo est ornée au premier étage de magnifiques stucs. Il sert depuis 1812 de sacristie.
  • La Grande Porte (Obere Torturm) a été édifiée en 1422 sur ordre du prince-évêque Jean II von Heideck. Depuis 1763 elle comporte des appartements. Devenue propriété de la ville en 1821, elle sert aujourd'hui d'atelier et a été réparée en 1974. La ville a conservé d'autres tours de ses anciennes fortifications : le Reifenturm (1446, sous le règne de l'évêque Johann von Aich), la tour du Berger (Schäfers-Turm, sans doute de la première moitié du XIVe siècle, achevée au milieu du XVe siècle), la tour des Menuisiers (Drechslerturm), et la tour des Brigands (Diebsturm, XIVe siècle), qui, comme son nom l'indique, servit jusqu'au XXe siècle de prison, avant l'inauguration de la maison d'arrêt de Rothenfeld. Elle abrite depuis la Société d’émulation locale.
  • On peut encore voir sur les murs du moulin de Stadtmühle les armoiries de la ville et des vestiges de la « porte basse » (porte de Nuremberg).
  • La Maison Schlenzger est une maison à colombages appuyée sur les remparts de la ville, qui comportait naguère une porte gothique ogivale. C'est sans doute par là que les chevaliers quittaient la ville. La Kleine Fachwerkhaus (1800) ainsi que la maison d'octroi (XVIIIe siècle), avec leur pignon à colombages, étaient elles aussi appuyées contre les remparts de la ville : on peut encore en voir les vestiges, ainsi qu'une partie du chemin de ronde. La tour du Dr. Herkules a été reconstruite par un médecin, Timotheus Herkules († 1802), qui était membre de l'académie de Paris. Cette tour, dont la construction remontait à 1350, fut dotée de son pignon à flèche en 1862. Plusieurs maisons à colombages de Spalt sont des fermes qui rappellent la culture du houblon : hautes de cinq à six étages, on y entreposait les cônes aromatiques pour les faire sécher. La plus remarquable est la Ferme de Mühlreisig (1746), le long de la route de Wassermungenau.

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Jusqu'en 1753, l'ancien hôtel de ville (Alten Rathaus, 1524) servait de Greffe. En 1816, ce bâtiment devint propriété de la ville, et devint la mairie jusqu'en 1933, puis servit de caserne de pompiers. Il abrite aujourd'hui le musée des pompiers.