Spaghetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spaghetti (homonymie).
Spaghetti
Image illustrative de l'article Spaghetti
Spaghetti aglio, olio e peperoncino : ail, huile et piment

Lieu d’origine Chine / Italie (Sicile)
Classification Pâtes alimentaires

Les spaghetti (/spa.gɛ.ti/, en italien /spa'get:i/) sont un plat typique de la cuisine sicilienne et italienne.

Ils se présentent sous la forme de pâtes longues et fines, à section circulaire. On distingue plusieurs diamètres : les spaghettini (no 3), spaghetti (no 5) et les spaghettoni (no 7 ou 8).

Les numéros figurant sur les emballages des spaghettis sont de simples numéros de catalogue attribués par les fabricants et peuvent varier d'une entreprise à l'autre.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Spaghetti ai frutti di mare ou alla marinara : aux fruits de mer
Spaghetti thaï phat khi mao

En italien, le mot spaghetti est le pluriel de spaghetto (inusité en français), lui-même diminutif du mot spago qui veut dire « ficelle », allusion à la forme de ces pâtes. Il s'agit donc de « petites ficelles ». En français, on écrit « spaghetti ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Des pâtes alimentaires qui s’apparentent de loin aux spaghettis existent depuis des millénaires[Quand ?] dans la cuisine mésopotamienne. Selon une légende, ils auraient été introduits par Marco Polo à son retour de Chine. Ils sont en effet un plat traditionnel connu et apprécié de longue date dans ce pays. Mais selon d'autres hypothèses, ils auraient été déjà présents dans la péninsule bien avant cette époque.[réf. nécessaire] On a retrouvé des machines à faire des nouilles (ou spaghettis) dans les ruines de Pompéi, mais on sait que la route de la soie arrivait en Italie quelques dizaines d'années avant la catastrophe de Pompeï, et l'on y a également trouvé des miroirs typiquement chinois et des représentations de paysans chinois avec chapeaux pointus sur des peintures murales.[réf. nécessaire] Les Arabes connaissaient aussi les nouilles à cette époque, ce qui tend à confirmer qu'elles auraient suivi la route de la soie.[réf. nécessaire] En octobre 2005, on aurait retrouvé des nouilles traditionnelles chinoises, faites à base de millet, datant de 2000 avant J.-C. sur le site de Lajia dans le centre de la Chine[1]. Il s'agit peut-être des plus anciennes traces de nouilles connues à ce jour, néanmoins l'interprétation de cette découverte est controversée, notamment par Françoise Sabban, du CECMC, le Centre d’études sur la Chine Moderne et Contemporaine ainsi que par Ye Maolin lui-même qui était l'un des deux principaux signataires de l'article de 2005 dans la revue Nature mais qui depuis 2008 préfère désormais nuancer vivement l'interprétation originale de la découverte, et enfin par un autre groupe d'archéologues chinois qui en 2010 ont prouvé l'impossibilité de faire des des nouilles uniquement avec du millet et réclament un réexamen des restes trouvé à Lajia[2]. Le Livre de Roger (Tabula Rogeriana) de Al-Idrissi mentionne la présence de spaghetti en Sicile, au XIIe siècle, citant l'île et la ville de Trabia comme leur lieu d'origine, mais il faut garder à l'esprit que l'auteur de ce livre écrit au XIIe siècle ne pouvait connaître les ruines de Pompéi, celles-ci n'ayant été redécouvertes que vers 1600 et identifiés de façon formelle qu'en 1763.

En Italie[modifier | modifier le code]

En Italie, ils sont préparés selon différentes recettes traditionnelles, en général sans bouillon, souvent accompagnés d'une sauce tomate et parsemés de fromage râpé (essentiellement du Grana Padano, du parmesan ou du pecorino romano).

Dans les autres pays, ils se préparent aussi selon de multiples variantes de recettes, souvent dictées par la simple recherche de l'originalité ou par la transposition de recettes d'autres types de pâtes. On peut trouver, par exemple, des « spaghetti aux fruits de mer », accompagnés de larges tranches de jambon, sans autre assaisonnement, ou bien des « spaghettis à la bolognaise » (que l'on trouve même vendus en boîtes dans le Nord de l'Europe), contenant une sorte de sauce à la bolognaise et les spaghettis déjà cuits.

Les grandes recettes de spaghettis[modifier | modifier le code]

Plusieurs milliers de recettes de pâtes et de sauces existent en Italie, dont plusieurs centaines pour les spaghettis.

Spaghetti déco.JPG
Boites spaghetti.JPG

Néanmoins certaines recettes sont plus adaptées aux spaghettis. Parmi celles-ci, on peut citer :

  • spaghetti alle vongole : aux clovisses (avec ou sans tomates)
  • spaghetti aux moules (avec ou sans tomates)
  • spaghetti ai frutti di mare ou alla marinara : aux fruits de mer
  • spaghetti al ragù : à la sauce bolognaise
  • spaghetti al pesto : au pesto/pistou
  • spaghetti all'amatriciana : guanciale, huile, piment, tomate, pecorino (fromage de brebis) râpé
  • spaghetti alla carbonara : pancetta, œufs, parmesan, poivre
  • spaghetti alla puttanesca : tomate, ail et olives noires
  • spaghetti alla boscaiola : pancetta, champignon et crème
  • spaghetti aglio, olio e peperoncino : ail, huile et piment
  • spaghetti all'arrabbiata : sauce tomate olives, ail, câpres et peperoncini (piments)
  • spaghetti con olive e mozzarella : olives et mozzarella
  • spaghetti agli asparagi : asperges, parmesan et crème
  • spaghettis à la tomate fraîche
  • spaghetti al gorgonzola
  • spaghetti en salade froide : basilic, tomates fraîches, olives noires
  • spaghetti alla calabrese : calabraise (filets d'anchois, piments et persil)
  • spaghetti cacio et pepe : fromage et poivre

Les spaghetti au théâtre et au cinéma[modifier | modifier le code]

Les spaghetti sont les mémorables héros d'un gag de la comédie « Miseria e nobiltà » (d'Eduardo Scarpetta), interprété également au cinéma par Totò, dans lequel ils finissent à un certain point dans les poches du protagoniste miséreux, qui devant les cacher, les met en lieu sûr dans sa veste.

Un plat de spaghetti est également le « protagoniste » d'une très célèbre et hilarante séquence du film Un Américain à Rome, avec un jeune Alberto Sordi dans le rôle du yankee aux prises avec un très grand plat (extra-large) de spaghetti (très) assaisonnés à la tomate  : « Des spaghetti ! — s'exclame, assis à table, le protagoniste Nando — ... vous m'avez provoqué, et moi, je me' ve magno ... ».

Dans Le retour de Don Camillo à la 17ème minute, Peppone est attablé devant des spaghetti et en offre une assiette à Don Camillo.

On les trouve également comme élément central de la scène du restaurant de La Belle et le Clochard (1955) des studios Disney.

Parce qu'ils symbolisent précisément l'Italie, les spaghettis ont donné leur nom à un genre cinématographique, le « Western spaghetti », c'est-à-dire le western produit et dirigé par des metteurs en scènes italiens — parmi les nombreux cinéastes qui se sont attaqués à ce genre avec des budgets divers, on peut citer notamment Sergio Leone (Et pour quelques dollars de plus, Le Bon, la Brute et le Truand, Il était une fois dans l'Ouest...)

Dans une des cinématiques du jeu Hotel Mario sur CD-i, au début du jeu, Luigi raconte à Mario qu'il « espère qu'elle (la princesse Peach) a fait plein de spaghettis ». Cette scène n'a pas manqué d'être parodiée plus d'une fois, y compris dans sa version en anglais.

Les spaghetti dans la littérature[modifier | modifier le code]

Le conte "Confession publique faite par la dernière mangeuse de spaghettis", du recueil Le Génie de l'aubergine et autres contes loufoques, de Pierre Cormon, met en scène une femme qui refuse d'abandonner les spaghetti traditionnels au profit des spagetti en cube, dernière innovation de l'industrie agro-alimentaire en 2053, et le paie au prix fort.[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Oldest noodles unearthed in China », BBC News,‎ 2005-10-12 (consulté le 2009-10-25)
  2. Françoise Sabban, « Une controverse scientifique en Chine sur l’origine des pâtes alimentaires », Carnets du Centre Chine. Mis en ligne le 27 juillet 2012. URL : [1]
  3. Annick Jeanmairet, « Aubergine loufoque », Journal de Genève, 29 novembre 1997

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Expressions dont le nom dérive de spaghetti :

Parodies autour du spaghetti :

Liens externes[modifier | modifier le code]