Space Oddity (chanson)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Space Oddity

Single par David Bowie
extrait de l'album Space Oddity
Face B Wild Eyed Boy from Freecloud
Sortie 11 juillet 1969
Enregistré 20 juin 1969
Studios Trident
Durée 5 min 13 s
Genre space rock, folk psychédélique
Auteur David Bowie
Producteur Gus Dudgeon
Label Drapeau : Royaume-Uni Philips
Drapeau : États-Unis Mercury

Singles par David Bowie

Pistes de Space Oddity

Space Oddity est une chanson de David Bowie sortie en single en 1969. Apparue dans la retransmission par la BBC des images de l'atterrissage sur la Lune d'Apollo 11, Space Oddity constitue le premier succès de Bowie auprès du grand public (numéro 5 au Royaume-Uni, puis numéro 1 lors de sa réédition en 1975). Son titre, signifiant littéralement : bizarrerie de l'espace, renvoie à celui du film de Stanley Kubrick 2001: A Space Odyssey, sorti l'année précédente.

La chanson raconte l'histoire d'un jeune astronaute, nommé Major Tom, sous la forme d'un dialogue entre le contrôle au sol et l'astronaute. Le décollage se déroule à la perfection (« you've really made the grade »), mais après sa sortie dans l'espace, le Major Tom semble faire face à un problème technique (« your circuit's dead there's something wrong ») et se résout à son sort, celui d'errer dans l'espace, à bord de son vaisseau, vers une fin certaine (« I think my spaceship knows which way to go »), puis on devine la liaison coupée entre le centre de contrôle et l'astronaute (« Can you hear me, major Tom? »).

Space Oddity est, chronologiquement, la première chanson de David Bowie à employer la thématique de l'espace, largement reprise dans l'album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars et la chanson Life on Mars?. Dix ans plus tard, dans sa chanson Ashes to Ashes, Bowie offre une autre interprétation de l'histoire du Major Tom : « We all know Major Tom's a junkie » (« On sait tous que le Major Tom est un drogué »).

La chanson a été reprise en français par Gérard Palaprat en 1971, sous le titre Un homme a disparu dans le ciel, dans une dimension qui évoque plus la poésie de l'enfant rêvant à l'espace.

Réutilisations[modifier | modifier le code]

On peut entendre le titre Space Oddity dans les films C.R.A.Z.Y. et Les Aventures de Mister Deeds, Eva (un film espagnol par Kike Maíllo, 2011), ainsi que dans le jeu vidéo Alan Wake comme générique de fin.

C'est également cette chanson que l'on entend lors de l'entrée en scène du groupe irlandais U2 lors de ses deux dernières tournées (Vertigo Tour et U2 360° Tour).

Le groupe The Smashing Pumpkins jouera, en rappel, ce morceau lors de nombreux concerts de la tournée Oceania (2012/2013).

En mai 2013, Chris Hadfield, commandant de la Station spatiale internationale, a diffusé une reprise de cette chanson enregistrée depuis la station, avant son retour sur Terre[1],[2].

En août 2013, le dessinateur Boulet reprend une phrase de cette chanson à la fin de son strip Le long voyage, diffusé sur son blog[3].

Ce morceau est repris dans le film La Vie rêvée de Walter Mitty avec Ben Stiller en 2013. Cheryl (Kristen Wiig) l'accompagne à la guitare lors de la séquence de l'hélicoptère au Groenland.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]