Spôjmaï Zariâb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Spôjmaï Zariâb, née à Kaboul en 1949, est une écrivaine afghane, exilée à Montpellier (France) depuis 1991. Elle a étudié au Lycée franco-afghan Malalaï de Kaboul.

Publications[modifier | modifier le code]

  • La Plaine de Caïn (traduit du persan par Didier Leroy), Éditions de l'Aube, 2001, 237 pages (première édition: Éditions Souffles, Paris, 1988), ISBN 9782876786608
  • Ces murs qui nous écoutent (édition bilingue, traduit du persan par Didier Leroy), Éditions L’Inventaire, Paris, 2000, 107 pages, ISBN 9782910490249
  • Dessine-moi un coq, Éditions de l'Aube, 2003, ISBN 9782876788367
  • (de) Wenn Katzen Menschen werden, Éditions Insel (Frankfurt), 2005, 109 pages ISBN 9783458172840
  • Les demeures sans nom, éditions de l'Aube, à paraître à la rentrée 2010

Sources[modifier | modifier le code]