Spécification (norme technique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spécification.
Exemple de spécifications relatives à un appareil de sécurité.
Plaque de spécifications d'un camion.

Une spécification est un ensemble explicite d'exigences à satisfaire par un matériau, produit ou service. Si un matériau, produit ou service ne parviennent pas à satisfaire à une ou plusieurs des spécifications applicables, il peut être désigné comme étant hors spécification.

Une spécification technique peut être développée en privé, par exemple, par une société, un organisme de réglementation, ou une organisation militaire, ou bien elle peut être développée par des organismes de normalisation qui sont souvent plus amenés à développer des normes volontaires (ces normes volontaires pouvant devenir obligatoires si elles sont adoptées par un du gouvernement ou un contrat d'entreprise).

Les attentes et exigences exprimées dans l'étude préalable[modifier | modifier le code]

La phase de spécification doit être précédée par une étude préalable, qui décrit l'existant et les attentes et exigences générales exprimées par les utilisateurs pour le domaine à informatiser.

Les spécifications reprendront ces exigences pour les décrire plus en détail.

Un exemple d'attente à prendre en compte à ce stade est la langue du logiciel, qui doit être adaptée à l'utilisateur. Dans le cas où l'on s'oriente vers un progiciel, il faut s'assurer qu'il est possible et peu coûteux d'adapter les pages-écran, les états, la documentation utilisateur et les aides en ligne à la langue de l'utilisateur. Ces exigences seront détaillées en phase de spécifications.

Typologie[modifier | modifier le code]

Spécification fonctionnelle[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Spécification fonctionnelle.

Rédigée par un analyste fonctionnel, la spécification fonctionnelle décrit les processus métier dans lesquels le produit informatique devra intervenir. Les tâches prises en charge par le produit informatique, son interaction avec les autres intervenants - utilisateurs et autres produits - et les règles des interactions.

Exemple : le calcul de prévision se base sur une date. Seule une date future est autorisée. Si l'utilisateur entre une date passée, alors le logiciel devra afficher un message « date non autorisée ».

Il existe deux niveaux de spécifications fonctionnelles :

Spécification d'architecture[modifier | modifier le code]

Article connexe : Architecture informatique.

Rédigée par un architecte, la spécification d'architecture décrit le système informatique dans lequel le produit sera implanté, son interaction avec les autres composants du système informatique – par exemple SGBD. La spécification d'architecture décrit également l'organisation générale du produit informatique, sa subdivision en modules et en couches.

La spécification d'architecture est quelquefois appelée étude technique dans la méthode MERISE. L'étude technique décrit sous l'angle technique le système à développer (les langages informatiques, les caractéristiques des bases de données, les champs, les consignes, etc.).

La spécification d'architecture ou l'étude technique ne sont pas toujours vraiment nécessaires, si l'application à développer est de taille modeste et s'inscrit dans un cadre de développement plus large, en particulier dans une organisation où les standards techniques sont déjà définis. De bonnes spécifications détaillées peuvent alors suffire.

Utilisation[modifier | modifier le code]

  • Pour l'utilisateur : la spécification explique en détail les attentes du futur utilisateur, le produit qu'il espère voir être construit.
  • Pour le budget et le planning : la spécification sert de base pour calculer le coût de réalisation et la durée, informations clés pour établir le budget et le planning.
  • Pour le développeur : la spécification fonctionnelle explique le but à atteindre et la spécification d'architecture explique les moyens techniques à mettre en œuvre pour y parvenir.
  • Pour la garantie : une demande de modification pourra être faite sous garantie du moment que cette demande est déjà expliquée dans les documents de spécification - voir Bug informatique.

Exemples[modifier | modifier le code]

Validation de spécification[modifier | modifier le code]

Quand on se demande si le texte formel « dit bien » ce que l'on veut qu'il dise, s'il « traduit » bien la demande informelle faite par celui qui commande le logiciel, on dit que l'on fait de la validation. La validation ne peut pas être automatisée.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Norme 830 de IEEE (IEEE Std 830, IEEE Recommended Practice for Software Requirements Specifications) [1]
  • Norme 1233 de IEEE (IEEE Std 1233, IEEE Guide for Developing System Requirements Specifications) [2]
  • Guide ASD-STE100 (ASD Simplified Technical English Specification; anciennement AECMA PSC-85-16598)
  • Article Savoir exiger, publié dans la revue Direction informatique [3]
  • [PDF] Article Ingénierie des exigences - Une méthode simple et systématique, publié dans la revue canadienne de l'IEEE [4]