Spéciale Première

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir The Front Page.

Spéciale Première

Titre original Front Page
Réalisation Billy Wilder
Scénario Billy Wilder et I.A.L. Diamond d'après la pièce de Ben Hecht et Charles MacArthur
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie
Durée 105 minutes
Sortie 1974

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Spéciale Première (The Front Page) est un film américain de Billy Wilder, sorti en 1974.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'action se passe à Chicago. Earl Williams est condamné à mort pour avoir tué un policier. Walter Burns, rédacteur en chef d'un journal, envoie Hildy Johnson faire un reportage sur sa pendaison, mais Hildy souhaite quitter le métier et annonce sa démission ainsi que son prochain mariage à Burns qui prend la chose assez mal. À la suite d'un concours de circonstances, Williams parvient à s'évader. Toute la police de Chicago le recherche et on croit l'apercevoir dans toute la ville, alors qu'en fait il n'a pu franchir l'enceinte de la prison. Pendant ce temps, un fonctionnaire fédéral apporte au maire la notification de sursis de Williams, signée par le gouverneur. Le maire la refuse, la considérant comme nulle et non avenue en raison de l'état de fuite de Williams. Ne pensant qu'à sa propre réélection, il donne aussi l'ordre d'abattre le fugitif sans sommation, et soudoie le messager fédéral en lui offrant une soirée dans un bordel chinois.

Tandis que Hildy se trouve seul dans la salle de presse, le condamné à mort fait irruption dans la pièce en passant par la fenêtre, se blessant au bras. Cyniquement, Hildy comprend le parti que son journal, duquel il vient pourtant de démissionner, peut tirer de la situation, il ferme la porte à clé et demande à Burns de le rejoindre. Survient alors Mollie Malloy, jeune prostituée au grand cœur amoureuse de Williams qu'elle était la seule à défendre, à qui Hildy ouvre, avant de refermer précipitamment la porte. Ils cachent Williams dans le secrétaire d'un collègue, tandis que la meute des journalistes tambourine à la porte, se demandant pourquoi elle est fermée. Hildy finit par ouvrir, et pour donner le change, Mollie Malloy réajuste sa tenue comme si les deux protagonistes s'étaient enfermés pour faire l'amour. L'explication passe pendant un premier temps, mais les journalistes finissent par trouver bizarre cette liaison avec une prostituée la veille de son mariage. Ils finissent par harceler violemment la femme en lui demandant de leur indiquer la cachette de Williams. Acculée, Mollie Malloy, après avoir refusé une proposition financière, finit par se défenestrer. Survient Burns. Enfin seuls dans la salle de presse, les deux hommes cherchent un stratagème pour exfiltrer Williams, mais échouent et se font arrêter, tout comme Williams. En prison, Hildy et Burns ont pour voisins de cellule toutes les pensionnaires du bordel chinois dans lequel le shérif vient d'effectuer une rafle, ainsi que leurs clients. Le messager fédéral fait partie de la rafle et la conversation s'engage. Hildy et Burns comprennent alors qu'il y a eu arrangement entre le maire et le shérif pour dissimuler le sursis accordé à Williams. Le maire, en position difficile après ces révélations, les fait libérer. Burns accepte à contrecœur de perdre son meilleur journaliste qui peut maintenant aller se marier, et lui offre sa montre en un témoignage d'amitié. Sitôt le train emportant Hildy et sa fiancée démarré, Burns fait télégraphier à la gare la plus proche que Hildy lui a volé sa montre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sorties vidéo[modifier | modifier le code]

  • 21 février 2008 : DVD zone 2 chez BAC films

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • La pièce avait déjà été adaptée deux fois au cinéma : en 1931 par Lewis Milestone sous le titre The Front Page et en 1940 par Howard Hawks, sous le titre La Dame du vendredi (His Girl Friday) avec une femme dans le rôle principal. Elle le sera une quatrième fois en 1988 par Ted Kotcheff sous le titre Scoop.
  • La date à laquelle se passe l'action n'est pas précisé, mais il est fait référence un moment à la traversée de l'Atlantique Nord par Charles Lindbergh qui eut lieu en 1927. On peut donc raisonnablement situer l'action au début des années 1930.
  • Dans cette comédie, Billy Wilder n'épargne personne, son propos contre la presse à scandale étant particulièrement féroce. les rôles principaux joués par Jack Lemmon et Walter Matthau n'étant pas épargnés. Les personnages féminins sont mieux traités, et si Susan Sarandon reste plutôt passive, le seul personnage positif reste bien le personnage de la prostituée Mollie Malloy interprétée par Carol Burnett qui reste particulièrement digne, qui lancera à la meute des journalistes qui veut la soudoyer "Ce n'est pas parce que je suis une putain, que je ferais n'importe quoi pour de l'argent." et qui préfère se défenestrer qu'être obligé d'avouer où se cache son amant en fuite. .

Lien externe[modifier | modifier le code]