Southmen de Memphis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Southmen de Memphis

Logo de l'équipe
Activité de 1974 à 1975
Couleurs Orange et marron
Stade Liberty Bowl Memorial Stadium
Ville Memphis (Tennessee)
Ligue World Football League
Division Central Division (1974)
Eastern Division (1975)



Description de l'image  LibertyBowlMemorialStadiumUSGSsat.png.

Les Southmen de Memphis (en anglais : Memphis Southmen) sont une ancienne franchise de football américain qui évoluait dans la World Football League en 1974 et 1975. Ils disputaient leurs rencontres au Liberty Bowl Memorial Stadium à Memphis, dans l'État du Tennessee aux États-Unis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Originellement prévue pour être basée à Toronto au Canada et se nommer les Northmen, l'équipe ne peut s'y installer quand le premier ministre canadien, Pierre Trudeau, annonce qu'aucune ligue basée aux États-Unis n'est autorisée à entrer en concurrence au Canada avec le football canadien suite à un projet de loi. L'équipe change alors de lieu et s'installe à Memphis sous le nom de Southmen. Ce nom ne plaît pas aux habitants de Memphis et la franchise est surnommée les Grizzlies de Memphis (Memphis Grizzlies), probablement à cause de son logo qui représente un ours devant un soleil.

L'équipe est la propriété de John F. Bassett qui est plus tard le propriétaire des Bandits de Tampa Bay dans la United States Football League. John McVay est quant à lui nommé entraineur pour cette première saison. Le premier match est joué et gagné 34-15 contre les Wheels de Détroit devant 30 122 spectateurs dont le plus célèbre est Elvis Presley[1]. Pour sa première saison, la franchise termine meilleure équipe de la ligue avec un bilan de 17 victoires contre 3 défaites mais elle est éliminée dès son premier match de play-off en demi-finale contre les Blazers de la Floride 15-18.

Pour la saison suivante, Bassett engage trois vedettes des Dolphins de Miami de la National Football League (NFL) : les running backs Larry Csorka et Jim Kiick ainsi que le wide receiver Paul Warfield. Bien qu'apportant une certaine crédibilité à la ligue, l'arrivée de ces vedettes n'empêche pas cette dernière de déposer le bilan au milieu de la saison 1975 sur un bilan de sept victoire contre quatre défaites pour les Grizzlies, le dernier match de l'histoire de la franchise se soldant par un revers 0-21 contre les Vulcans de Birmingham[2].

L'équipe annonce ensuite qu'elle envisage d'intégrer la NFL mais, malgré ses efforts, cette dernière refuse.

Résultats[modifier | modifier le code]

Saisons 1974
Date Rés Adversaire Score Fiche (V-D-N)
victoire Wheels de Détroit 34-15 1-0-0
victoire Storm de Portland 16-8 2-0-0
défaite Americans de Birmingham 33-58 2-1-0
victoire Sun de la Californie du Sud 25-15 3-1-0
défaite Bell de Philadelphie 15-46 3-2-0
victoire Wheels de Détroit 37-7 4-2-0
victoire The Hawaiians 60-8 5-2-0
victoire Blazers de la Floride 26-18 6-2-0
victoire Sharks de Jacksonville 16-13 7-2-0
victoire Texans de Houston 45-0 8-2-0
victoire Americans de Birmingham 46-7 9-2-0
victoire Fire de Chicago 25-7 10-2-0
victoire Steamer de Shreveport 17-14 11-2-0
victoire Sharks de Jacksonville 47-19 12-2-0
victoire Hornets de Charlotte 27-23 13-2-0
victoire Blazers de la Floride 25-15 14-2-0
défaite Storm de Portland 25-26 14-3-0
victoire The Hawaiians 33-31 15-3-0
victoire Fire de Chicago 49-24 16-3-0
victoire Hornets de Charlotte 28-22 17-3-0
Saisons 1975
Date Rés Adversaire Score Fiche (V-D-N)
2 août 1975 victoire Jacksonville Express 27-26 1-0-0
9 août 1975 victoire Charlotte Hornets 23-11 2-0-0
23 août 1975 défaite Philadelphia Bell 18-22 2-1-0
30 août 1975 victoire Chicago Winds 31-7 3-1-0
6 septembre 1975 victoire The Hawaiians 37-17 4-1-0
14 septembre 1975 victoire Shreveport Steamer 34-23 5-1-0
21 septembre 1975 victoire Portland Thunder 16-3 6-1-0
29 septembre 1975 défaite San Antonio Wings 17-25 6-2-0
7 octobre 1975 victoire Southern California Sun 37-33 7-2-0
13 octobre 1975 défaite Birmingham Vulcans 14-18 7-3-0
20 octobre 1975 défaite Birmingham Vulcans 0-27 7-4-0

Références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Memphis Southmen » (voir la liste des auteurs)